A C T U A L I T E S
  22-02-2021  À LYON MENUS SANS VIANDE DANS LES CANTINES SCOLAIRES : LA POLÉMIQUE

      
                                                  L'Hôtel de ville de Lyon ( Rhône = 69 )

Le Maire écologiste de Lyon, Grégory DOUCET (EELV) décide et impose lui même des menus sans viande, sans avoir sondé et demandé l'avis des enfants scolarisés et des parents, qui sont pourtant les premiers concernés ! 
Cela ne ressemblerait-il pas à de la dictature écologiste ? Nos Maires élus dans de grandes villes en France ont-ils perdu la tête ? 
Faire de l'écologie c'est protéger l'Environnement et la PLANÈTE ok, mais ce n'est pas priver les enfants de consommer de la viande, dont ils ont besoin (apport de protéines indispensables pour leur bon développement et leur croissance).

À compter de ce lundi 22 février 2021, les 30.000 écoliers lyonnais vont découvrir un menu sans viande à la cantine. La mairie de Lyon a en effet décidé de recourir à un menu unique, sans viande mais incluant œufs et poisson, pour fluidifier le service et que tous les repas puissent être servis durant la pause méridienne. Cette décision impulsée temporairement par la majorité écologiste en invoquant des contraintes sanitaires ne cesse de faire polémique.  
Une décision fustigée par plusieurs membres du Gouvernement, le Ministre de l'Intérieur Gérald DARMANIN en tête.

Dès samedi soir, Gérald Darmanin a largement égratigné la mairie de la capitale des Gaules : "En plus de l'insulte inacceptable aux agriculteurs et aux bouchers français, on voit bien que la politique moraliste et élitiste des verts exclut les classes populaires". "De nombreux enfants n'ont souvent que la cantine pour manger de la viande", a ainsi souligné le ministre de l'Intérieur sur les réseaux sociaux dénonçant en plus une "idéologie scandaleuse".
  
En effet nous savons bien que des familles, des foyers à revenus modestes n'ont pas toujours la facilité d'offrir de la viande blanche ou rouge à leurs enfants.
Dans les cantines "normales" les jeunes enfants ont la possibilité de manger de la viande dans leurs cantines, au grand bonheur de ceux qui ne peuvent pas en consommer chez eux, pour des raisons pécunières essentiellement ! 
 

Ministre de l'Agriculture, Julien DENORMANDIE, a même annoncé ce dimanche qu'il saisissait le Préfet du Rhône pour trancher le bien-fondé de cette initiative. 
"Arrêtons de mettre de l'idéologie dans l'assiette de nos enfants !", a-t-il ajouté sur Twitter. "Donnons-leur simplement ce dont ils ont besoin pour bien grandir. La viande en fait partie", conclut-il. 
 

La décision a également suscité la colère des professionnels de la viande. La Confédération de la boucherie a dénoncé lundi matin
 "une décision doctrinaire de la mairie de Lyon".
 
"Dans la ville de Bocuse et place forte de la charcuterie française, la mairie préfère, par clientélisme, priver les enfants de viande, et pour certains de milieux modestes, du seul repas équilibré de la journée"
, a-t-elle estimé.

Alors que les ministres de l'Agriculture et de l'Intérieur se sont indignés de la décision du maire écologiste de Lyon, Olivier VÉRAN et Barbara POMPILI refusent de polémiquer. Quelle scandaleuse réaction de la part de ces deux Ministres ! 

La polémique n’en finit pas autour de l’instauration du repas unique sans viande dans les cantines scolaires lyonnaises à partir de ce lundi 22 février. Ce lundi matin, lors du conseil municipal, la droite a vivement attaqué l'exécutif, dénonçant "une imposture" : "les écoliers lyonnais n'ont pas à être pris en otage par votre idéologie anti-viande". Grégory Doucet, le maire écologiste de Lyon, a répliqué.
"Vous me donnez l'occasion de rétablir quelques vérités à l'idéologie anti-écolo que vous nous déblatérez conseil municipal après conseil municipal". Nous sommes dans la légalité car les repas proposés aux enfants comporteront soit du poisson soit des oeufs, les protéines animales seront bien présentes. Nous ne sommes pas dans une opération de promotion de végétarisme ou de véganisme puisque nous allons offrir des protéines animales chaque jour. Donc arrêtez vos procès d'intention et regardez ce qu'il se passe réellement".

"L'objectif affiché : servir plus rapidement les enfants pour limiter les risques de contagion. L'explication sanitaire ne convainc pas tout le monde, notamment les éleveurs qui y voient surtout un acte politique du maire écologiste Grégory Doucet. Certains d'entre eux se sont donnés rendez-vous lundi 22 février devant la mairie pour y installer une mini ferme et y vendre leur viande."

"On ne va pas en rester là", prévient l'un d'entre eux, Pascal Girin. "Par ce biais-là, je pense qu'on veut plutôt orienter ou manipuler la population vers une idéologie extrême de l'écologie", estime cet éleveur bovin de Grandis, dans le Rhône. "On nous a laissés entrevoir une collaboration entre la Métropole et le monde agricole et on se voit sanctionné ou imposé une décision pour laquelle nous n'avions pas été prévenus", fustige-t-il. Pascal Girin explique que cette mesure déplaît "à un grand nombre de parents d'élèves pour qui le repas de midi est important". Selon lui, ce repas représente "une sécurité", l'assurance "d'avoir des enfants nourris avec un repas équilibré, ce qu'ils n'ont pas forcément le soir". Une pétition en ligne a été lancée sur les réseaux sociaux pour dénoncer la situation, de la "discrimination", d'après l'éleveur. " [ www.rtl.fr ]

"D’ici vendredi, un référé-suspension sera déposé devant le tribunal administratif de Lyon pour faire annuler la décision de la mairie concernant le passage au repas unique sans viande dans les cantines. 
Il émane de parents d’élèves inquiets de voir disparaître la viande de l’assiette des écoliers. Des parents qui « pour certains comptent sur la cantine, pour que leurs enfants mangent, dans la semaine, un peu de viande », précise l’avocate chargée du dossier. Elle va également s’appuyer sur l’arrêté du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire qui stipule que sur une durée de 20 jours, au moins 4 repas avec en plat protidique, des viandes non hachées de bœuf, veau, agneau, et autant avec du poisson doivent être servis aux enfants. « Le Covid, explique l’avocate, peut justifier l’État d’urgence, peut justifier que l’on aille contre l’État de droit. Mais il faut que cela soit prévu au niveau national. Ce n’est absolument pas le cas, ici. » [ www.leprogres.fr ]

Pourquoi  l'introduction d'un menu sans viande unique dans les écoles fait-il polémique
[RMC avec YOUTUBE ]

"En début d’après-midi, Laurent WAUQUIEZ choisit Facebook pour réagir dans un long post intitulé : « Ce que ne dit pas la décision des menus sans viande de l’extrême-gauche et des Verts à Lyon ». Selon le Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, « La décision du maire de Lyon et des élus d’extrême-gauche-Verts mérite qu’on s’y attarde au-delà de la provocation, parce qu’elle dit beaucoup d’une certaine conception de l’action politique. D’abord, il y a une forme d’hypocrisie. Au lieu d’assumer clairement le fait de dire « nous voulons imposer aux enfants de ne pas manger de viande », on prend prétexte de la crise sanitaire. Cette hypocrisie, qui fait avancer masquée une approche idéologique, est particulièrement choquante quand il s’agit d’enfants. L’épidémie a bon dos. La Région gère des centaines de cantines et nous sommes parfaitement capables de servir de la viande tout en organisant les flux d’élèves. »
[ www.lyonpeople.com ]

Si la Droite (LR) et le Centre (UDI, MoDem) ont unanimement  désaprouvé et condamné cette décision du Maire écolo de Lyon, les élus du Rassemblement National (RN) ont réagi de la même manière...

        

                                                               https://www.unidivers.fr
                                             Michel Heffe : dessinateur, humour, satyre, caustique, ironie…

    Rechercher

  •  
  •