A C T U A L I T E S
  02-03-2021  COVID-19 : BIENTÔT DES TESTS ANTIGÉNIQUES À RÉLISER SOI-MÊME À LA MAISON

Selon le site Internet www.science-et-vie.com des tests antigéniques pourraient faire leur apparition en France... 
Ce sont les autotests de dépistage.
Pourra-t-on bientôt réaliser un test du covid-19 soi-même et à la maison ? Aux Etats-Unis, cette étape vient d’être franchie, avec l’autorisation donnée ce mercredi par l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and Drug Administration) de développer ce type de tests sur le territoire américain.

Développé par la société californienne Lucira Health, ce test délivre un résultat en seulement 30 minutes. Il s’agit du premier test qui peut être réalisé à 100 % à la maison, car il ne nécessite pas d’envoyer le prélèvement à un laboratoire pour être traité. Il requiert néanmoins une ordonnance médicale.

Le prochain test antigénique réalisable chez soi sera disponible en pharmacie, sans ordonnance.
Il est beaucoup moins traumatisant et le prélèvement s'effectue dans la narine et non dans la muqueuse naso-pharyngé. Une manière de diminuer le nombre de pélèvements à l'Hôpital ou chez son médecin généraliste traitant. Le résultat du test peut être connu en 15 mn.

Aux Etats-Unis, un kit proposant un test antigénique "à domicile" est proposé depuis le mois de janvier 2021 pour la somme de 25 euros, selon BFM TV. 
Un test particulièrement pratique
 à domicile rapide, fiable et accessible, notamment pour les personnes à mobilité réduite ou les enfants. 
Des outils de dépistage à la maison existent aux États-Unis. Chez nous, la Haute Autorité de santé attend la fin d’études en cours.

"Cela fait des mois qu’ils existent : les autotests de dépistage du coronavirus par prélèvement nasal sont déjà utilisés dans plusieurs pays européens comme en Allemagne, en Autriche ou aux Pays-Bas. Pourtant, dans l’Hexagone, pas une trace de ce nouveau dispositif destiné au grand public. La Haute autorité de Santé a bien donné, le 16 mars dernier, son feu vert à la commercialisation de ces tests qui pourraient éviter les files d’attente devant les laboratoires au coin des rues. 
Invité de la chaîne BFMTV le 14 mars dernier, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon assurait alors que les autotests seraient disponibles « dès cette semaine » en pharmacie ou en supermarché, ajoutant : « Ça va être très facile à organiser. » Facile ? Ce n’est visiblement pas le mot approprié."
Il est scandaleux que ces autotests ne soient pas encore autorisés en France par les autorités sanitaires !
On attend quoi en France ? Un fois de plus nous sommes à la traîne, en retard  !

"Facile d’utilisation, moins désagréables, peu onéreux (environ 4 €), ils avaient tout pour séduire les Français et permettre à la campagne de tests française de prendre une nouvelle dimension. Mais patatras ! Les autotests de dépistage du Covid-19 ne pourront finalement pas être vendus en supermarché. La faute, selon les autorités sanitaires, à une disposition du code de la Santé publique qui les considère comme des dispositifs médicaux devant être vendus uniquement en pharmacie.  Ainsi, le gouvernement a décidé de reprendre la main sur le sujet. L’exécutif a en effet opté pour la mise en place d’une expérimentation des autotests auprès d’un « public ciblé » avant de généraliser ce nouveau dispositif de dépistage en pharmacie à la mi-avril. Le tout dans un souci de s’assurer que ces tests seront utilisés « dans de bonnes conditions » par les Français."

"Mais, ça ne s’arrête pas là ! Selon l’avis rendu par la Haute autorité de Santé le 16 mars dernier, un autotest positif au Covid-19 devra faire l’objet d’une confirmation par la réalisation d’un test PCR en laboratoire afin que la personne soit comptabilisée comme cas positif auprès de l’Assurance maladie. Ainsi, 
« les personnes symptomatiques et les cas contact devront continuer à faire des tests antigéniques et PCR », selon une source au ministère de la Santé, toujours citée par L’Express."

« J’ai essayé et je peux vous assurer que ce n’est pas aussi simple qu’on l’imagine »,
 a déclaré le Ministre de la Santé Olivier Véran, le 20 mars dernier dans les colonnes du Parisien, à propos de l'utilisation des autotests de dépistage du coronavirus. 
Non Mr le Ministre, ces autotests de dépistage ne sont en aucune manière difficiles à manipuler ! La médecin généraliste chroniqueuse santé sur la chaîne CNEWS, le Dr Brigitte MILHAU a prouvé et démontré le contraire ce mercredi matin 31 mars 2021. Dès le 15 mars dernier elle avait expliqué le mode d'emploi et d'utilsation de ces autotests. [ source www.dossierfamilial.com ]

    Rechercher

  •  
  •