A C T U A L I T E S
  20-03-2021  NOUVEAU CONFINEMENT de 4 SEMAINES 7J/7 16 DÉPARTEMENTS SONT CONCERNÉS

"La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) est une ‎maladie infectieuse due à un coronavirus découvert ‎en novembre 2019. ‎Le virus qui entraîne la COVID-19 se transmet ‎principalement par des gouttelettes produites ‎lorsqu’une personne infectée tousse, éternue, ou ‎lors d’une expiration. Ces gouttelettes sont trop ‎lourdes pour rester dans l’air et tombent ‎rapidement sur le sol ou sur toute surface proche.‎ Vous pouvez être infecté en respirant le virus, si ‎vous êtes à proximité d’une personne malade, ou en ‎touchant une surface contaminée puis vos yeux, ‎votre nez ou votre bouche."‎
"La majorité des personnes atteintes de la COVID-19 ‎ne ressentiront que des symptômes bénins ou ‎modérés et guériront sans traitement particulier." ‎
"Il y a un an exactement, le mardi 17 mars 2020, la France se retrouvait confinée." 

"Un an après son apparition, la pandémie a désormais fait près de 2,7 millions de morts dans le monde, dont 91  196 dans l'Hexagone et près de 3 000 en Nouvelle-Aquitaine et contaminé plus de 120 millions de personnes sur la planète (chiffres au 17 mars 2021)." [ www.sudouest.fr

Un nouveau confinement (le 3ème) sera mis en place à partir de vendredi 19 mars 2021, minuit. Les départements de l'Ile-de-France et des Hauts-de-France sont concernés. Au total 16 départements sont :  
  • Ile-de-France : Paris, Essonne, Seine-et-Marne, Yvelines, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise.
  • Hauts-de-France : Nord, Pas-de-Calais, Oise, Aisne, Somme.
  • Alpes-Maritimes, Seine-Maritime et Eure.

    Les conditions du nouveau confinement

    - Il sera possible de sortir de chez soi pour se promener ou faire du sport en journée, avec une attestation, dans un rayon de 10 km autour de chez soi, sans limitation de durée ;
    - Les écoles restent ouvertes, les activités sportives en extérieur sont maintenues ;
    - Les règles ne changent pas pour les lieux de culte ;
    - Seuls les commerces vendant des biens et services de première nécessité sont autorisés à ouvrir ;
    - Les déplacements interrégionaux sont interdits, sauf motif impérieux ou professionnel.
    - Le couvre-feu est avancé jusqu'à 19h (19h-06h)
    - L'attestation dérogatoire de déplacement est toujours maintenue. 
    Pour simplifier la situation, l’Intérieur distinguera dorénavant deux situations: "l’attestation applicable le soir et la nuit (entre 19h le soir et 6h du matin) sur tout le territoire national, au titre du couvre-feu" et "l’attestation applicable en journée (entre 6h du matin et 19h le soir) dans les seuls 16 départements soumis à des mesures renforcées".

    - Tous les gestes barrières doivent être appliqués.
    - Les salons de coiffure resteront ouverts.
    Fermeture des commerces, dits non essentiels.
    Le couvre-feu va débuter à 19 heures au lieu de 18 heures, et ce, à compter du samedi 20 mars 2021, ce qui est un soulagement pour tous les commerçants exaspérés qui n'en peuvent plus !
    De nouvelles attestations de sortie seront donc nécessaires afin de se déplacer. Elles seront mises en ligne samedi.
    T
    ous les commerces, dits non essentiels devront rester fermés. Les librairies et les disquaires sont désormais inclus dans la liste des commerces essentiels. Les fleuristes, les chocolateries et les cordonneries seront ouverts. Les magasins de prêt-à-porter, parfumeries et bijouteries resteront fermés. Les restaurants et bars, fermés depuis le 28 octobre 2020, ne pourront évidemment pas rouvrir, mais pourront continuer à proposer du "click-and-collect", de la VAE (vente à emporter). Les restrictions s'appliqueront aux produits disponibles dans les supermarchés, "par souci d'équité" a expliqué Jean Castex. Il ne sera pas possible, donc, d'acheter des vêtements ou des jouets dans une grande surface.
    Malgré l'apparition d'effets indésirables, mais à la lumière des déclarations de l'EMA et de l'OMS, la France donne donc le feu vert pour la reprise de la campagne de vaccination avec le vaccin AstraZeneca
    Le Premier ministre Jean CASTEX est désormais vacciné contre le Covid-19. Jean Castex s'est fait administrer ce vendredi 19 mars 2021 après-midi une première dose du vaccin du groupe suédo-britannique AstraZeneca à l'hôpital Bégin de Saint-Mandé, près de Paris.

    Un an après le début de la pandémie puis le premier confinement, le virus du Coronavirus Covid-19 (SARS-CoV-2) mystérieux, pervers, tordu, sournois, circule toujours et ne regresse pas et mute en plusieurs variants dans notre pays et ailleurs. La situation n'a guère changé si ce n'est l'apparition de variants et des vaccins qui permettent de se protéger et d'éviter de contaminer autrui, et limiter la pandémie, voire l'éradiquer ? 

    "Le maintien de l’adoption des mesures de prévention individuelles, même dans la sphère privée, associées aux mesures collectives, sont actuellement les seuls moyens permettant de freiner la circulation du virus SARS-CoV-2 et de réduire l’impact sur le système de soins et la mortalité. La distanciation physique (respecter au moins un mètre entre les personnes, saluer sans se serrer les mains ni s’embrasser), les mesures d’hygiène (se laver régulièrement les mains, tousser dans son coude), la limitation des rassemblements (réunion), le port d’un masque et l’aération régulière des lieux fermés restent des mesures essentielles, de même que l’isolement en cas de symptômes et la réalisation d’un test dans les plus brefs délais." [ www.santepubliquefrance.fr ]




                           Les chiffres clés en France au 18/03/2021, arrêtés à 14h                           (https://www.santepubliquefrance.fr/)

    La Nièvre, le Rhône et l'Aube sont confinés dès vendredi 26 mars 2021 à minuit, a annoncé Olivier VÉRAN dans sa conférence de presse du 25 mars. Ces trois départements rejoignent désormais la liste des 16 autres qui étaient déjà confinés depuis la semaine dernière. 
    Quant aux écoles, elles restent pour l'instant ouvertes.

    Dans les départements confinés, les
     rassemblements de plus de six personnes en extérieur sont interdits. 
    Selon RTLGérald Darmanin a adressé un télégramme aux préfets de région, le 23 mars, afin de leur rappeler la nécessité de faire appliquer cette restriction et de multiplier les contrôles. 
    "Les rassemblements sur la voie publique (…) ne doivent pas dépasser six personnes tout en respectant les gestes barrières. Les rassemblements de plus de six personnes doivent être verbalisés", a écrit le ministre de l'Intérieur.


    Rechercher

  •  
  •