A C T U A L I T E S
  25-03-2021  LE MINISTRE DE L'INTÉRIEUR GÉRALD DARMANIN EN VISITE À BORDEAUX (26/03/2021)

      
 Gérald DARMANIN, ici accompagné de la Préfète Fabienne BUCCIO, s’est entretenu avec chacun des agents du bureau de police
                                                                                  des Aubiers.
                                                              Crédit photo : Fabien Cottereau / "SUD OUEST"
 

Le Ministre de l’Intérieur Gérald DARMANIN était en visite à Bordeaux (Gironde) ce jeudi 25 mars 2021. Il a annoncé un renfort de 140 policiers dans la ville afin de lutter contre le trafic de drogue et les actes de délinquance. Une décision saluée par le Maire de la ville.
"Nous allons remettre du bleu dans la rue."
👉
140 policiers supplémentaires vont être déployés à Bordeaux, dont 70 dès septembre.
👉
Les bordelais vont bénéficier des effets concrets des 10 000 postes de policiers et gendarmes supplémentaires voulus par .

Gérald Darmanin s’est montré préoccupé en particulier par le rôle que jouerait le trafic de stupéfiants dans les actes de délinquance. Il a notamment déclaré vouloir 
« harceler les points de deal » de l’agglomération. Lors de sa visite, il a ainsi confirmé l’arrivée de 140 nouveaux policiers à Bordeaux d’ici avril 2022.

Cette décision a été saluée par le Maire de la ville, Pierre HURMIC : « Cela fait plusieurs mois que je demande le renforcement des effectifs à Bordeaux, la délinquance y a augmenté de façon constante depuis 2015 », a-t-il expliqué, cité par 20 Minutesqui précise que le Maire écologiste a aussi annoncé la création de 30 postes de policiers municipaux supplémentaires.
  Voir l'article dans le journal SUD OUEST Une initiative du Ministre particulièrement heureuse, saluée, et plébiscitée par des millions de Français dont des Bordelais, qui s'inquiètent et s'interrogent sur la SÉCURITÉ dans le pays et la recrudescence de la DÉLINQUANCE, du TRAFFIC DE DROGUES et de la VIOLENCE de mineurs de plus en plus jeunes. Dans notre pays dit démocratique et républicain, les forces de l'ordre se trouvent de plus en plus attaquées, agressées, insultées, caillassées, et pris pour cibles, victimes de guet-apenss, menacés de mort, voire assassinés. C'est le cas aussi de Gendarmes, de Sapeurs-Pompiers, de Maires de communes, d'Élus, etc... C'est pourquoi le 10 octobre 2020, des policiers exaspérés, se sont rassemblés à la mi-journée dans plusieurs villes de France pour exprimer leur "ras-le-bol" et réclamer à l'Etat de véritables moyens et une réponse pénale forte contre les auteurs d'agressions visant les forces de l'ordre.
On peut regretter qu'une telle mesure arrive si tardivement, depuis le début de mandat du Président MACRON ! Il y a longtemps qu'une telle résolution aurait dû être prise par l'exécutif...

    Rechercher

  •  
  •