A C T U A L I T E S
  24-04-2021  LES YVELINES ENCORE FRAPPÉ PAR LE TERRORISME ISLAMISTE

L'horreur, la barbarie, le crime une nouvelle fois en France, L'islamisme terroriste frappe encore la République  et finalement la France, en s'attaquant aux forces de l'ordre qui sont devenues des cibles favorites des islamistes terroristes radicaux.
La Police est chargée de protéger les Français, d'assurer l'ordre et la sécurité. Et pourtant la Police est une nouvelle fois visée.  
Avant Rambouillet ce vendredi 23 avril 2021, le terrorisme islamiste avait déjà frappé le département des Yvelines, en Île-de-France, par le passé : à Magnanville et Conflans-Sainte-Honorine.

Vers 14h20, une fonctionnaire administrative de Police du Commissariat de 
Rambouillet, mère de deux enfants, âgée de 49 ans, a été assassinée sur son lieu de travail.
Revenant de sa pause,
attaquée par surprise par un individu au niveau du sas du commissariat, elle a reçu deux coups de couteau à la gorge, par un Tunisien au cri d'"Allah akbar". Pour la protéger, deux de ses collègues ont ouvert le feu, à deux reprises au moins, en neutralisant et abbattant ainsi l’agresseur. Le meurtrier était arrivé en France en 2009. Il est resté 10 ans dans la clandestinité en situation irrégulière dans le pays, puis a régularisé sa présence en France seulement en 2019. Hallucinant, on s'interroge ? Que faisait cet individu sur le territoire ?
Une des explications parmi d'autres : sous le quinquennat MACRON, 2 millions de nouveaux immigrés sont rentrés en France, et donc depuis 2017. Un chiffre accablant pour le pouvoir en place ! Une politique en matière d'immigration désastreuse ! Un chiffre dénoncé par le Député Européeen et ancien Ministre de l'Intérieur Brice HORTEFEUX.
 
Cela fait maintenant la troisième fois en près de cinq ans que le département des Yvelines est frappé, endeuillé par le terrorisme islamiste. 

La première fois, c’était le 13 juin 2016 à Magnanville.
 Le crime odieux perpétré par Larossi Abballa visait déjà des policiers. Jessica SCHNEIDER, agente administrative, elle aussi, au commissariat de Mantes-la-Jolie, et son compagnon Jean-Baptiste SALVAING, Commissaire adjoint aux Mureaux, avaient été tués à leur domicile, un pavillon d’un quartier tranquille de Magnanville, sous les yeux de leur jeune enfant. Le forcené, se réclamant de l’État islamique, avait été abattu par le Raid. 
La deuxième fois que le terrorisme a frappé les Yvelines, c’était le 16 octobre 2020. Samuel PATY, professeur d’histoire-géographie au collège du Bois de l’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, avait été décapité en pleine rue par Abdoullakh Anzorov, Tchétchène de 18 ans. Ce dernier avait suivi le professeur à la sortie de l’établissement avant de l’attaquer. Il a été abattu après son crime, dans un face-à-face avec la police. 

"Alors que le projet de loi "séparatismes" arrive au Sénat, le Sénateur Bruno RETAILLEAU s'indigne d'un Président de la République incapable de juguler l'immigration et de favoriser l'assimilation. Le Président du groupe LR au Sénat décrit le régalien comme 
"l'angle mort du macronisme", et prédit une élection 2022 à haut risque pour le chef de l'État."
"Disons les choses : c’est parce que notre machine à assimiler est grippée et que les flux migratoires sont ininterrompus que l’islamisme a pu se développer. L’immigration incontrôlée a servi de terreau au djihadisme d’atmosphère. Comment s’étonner qu’aujourd’hui des territoires entiers échappent à la République ? Bruno RETAILLEAU [Valeurs actuelles" ] 

 
«La menace envers nos forces de l’ordre est omniprésente et à son paroxysme», a déploré le député LR des Alpes-Maritimes, Éric CIOTTI. «Encore une fois, nos forces de l’ordre paient le prix du sang. Tristesse et colère car rien ne change et les morts s’ajoutent», a condamné le président d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent WAUQUIEZ.  
«J’apprends que l’assaillant tunisien aurait égorgé la jeune policière au cri d’Allah Akbar», a affirmé le président de Debout la France Nicolas DUPONT-AIGNAN. «Le terrorisme islamique fait une nouvelle fois couler le sang français. Assez de désigner l’ennemi. La guerre a commencé: menons-la», a-t-il affirmé. «Les mêmes horreurs se succèdent, la même infinie tristesse en pensant aux proches et aux collègues de cette policière assassinée, les mêmes profils coupables de cette barbarie, les mêmes motifs islamistes… On n’en peut plus», a dénoncé la présidente du RN, Marine LE PEN. 

«
Encore une attaque islamiste. Encore une policière assassinée. Encore un terroriste qui n’aurait jamais dû être sur notre sol. Ce ne sont pas ceux qui laissent faire depuis des années qui y mettront un terme», a ajouté Nicolas Bay, candidat RN aux élections régionales en Normandie. 

Et pour Valérie PÉCRESSE, ce nouvel attentat sur le sol français est directement lié à l’immigration. « Si on veut lutter contre le terrorisme de manière efficace, il faut d’abord cesser de nier le lien entre terrorisme et immigration. Il y a un lien, […] notamment avec l’immigration la plus récente », a réagi la présidente (Libres !) de la région Ile-de-France.



    Rechercher

  •  
  •