A C T U A L I T E S
  05-05-2021  COMMÉMORATION DU BICENTENAIRE DE LA MORT DE NAPOLÉON BONAPARTE : MERCREDI 05 MAI 2021 À PARIS


                   

                         Statue de NAPOLÉON BONAPARTE Place Vendôme Paris I

Le chef de l'État a prononcé un discours attendu à l'Institut de France. Emmanuel MACRON a déposé une gerbe au pied de son tombeau, sous la majestueuse coupole des Invalides, à 17h49, l'heure exacte de son décès.

Un «bâtisseur, un stratège et un législateur» mais aussi des «fautes», comme le rétablissement de l'esclavage : Napoléon Bonaparte «est une part de nous», a affirmé Emmanuel MACRON en dressant mercredi un portrait «en clair-obscur» de l'Empereur, figure incontournable de l'Histoire de France, mort il y a 200 ans.
Pour l’historien Jean TULARD, Napoléon a surtout agi par calcul économique à une époque où l’esclavage sévissait partout et ne choquait qu’une poignée de défenseurs des droits de l’homme en avance sur leur époque.
Mr Le Président vous parlez de "fautes" mais êtes-vous un Président idéalement parfait, sans fautes ? Si ce n'est le Général Charles de GAULLE, a-t-on vraiment connu au cours de notre Histoire un Président de la République Française parfait, exemplaire.
Le grave problème du "délitement" du pays constaté et dénoncé par la Tribune des Généraux et reconnu maintenant par 75 % de Français n'est-ce pas une gravissime faute de manque d'autorité de l'État et son impuissance à maintenir l'ordre et la sécurité dans le pays, avec des forces de l'ordre sans cesse ciblées, menacées de mort, et même aujourd'hui assassinées ?

2021, une Année Napoléon inoubliable… partout : elle se décline dans toute la France, grâce aux institutions muséales, d’archives et de recherches, aux fondations d’histoire, aux Villes impériales, aux délégations du Souvenir napoléonien et aux institutions régionales ou locales comme l’Institut catholique de Vendée, et même à l’étranger, grâce à la Commune de Waterloo et aux Domaines nationaux de Sainte-Hélène, 
île perdue de l'Atlantique sud où les Britanniques l'ont envoyé en exil après sa dernière défaite, à Waterloo.
Le 05 mai 1821 mourrait NAPOLÉON I, vaincu par un cancer de l'estomac, à Sainte-Hélène, il avait 51 ans. Grande figure de l'Histoire de France, ce génie politique et militaire, originaire d'Ajaccio en Corse nous a laissé un héritage considérable : le Code civil, la Légion d’honneur, le baccalauréat, la numérotation des rues, le ramassage des ordures, les départements, les lycées, les préfets, les prudhommes, la Chambre de commerce, la Cour des comptes, le Conseil d’État. À Paris, l’Arc de Triomphe, le Canal de l’Ourcq, la rue de Rivoli, l’église de la Madeleine, ... La liste est longue. Presque interminable.
Il est avec le Général DE GAULLE indubitablement un HÉROS Français de notre HISTOIRE.

Dans les points positifs, le Chef de l'État a salué le dirigeant qui «a donné corps à notre organisation politique et administrative», notamment en créant le Code Civil, les Préfets, les grands corps de l'Etat et les grandes écolesDans la part sombre de l'empereur, Emmanuel Macron a dénoncé le rétablissement de l'esclavage, ajoutant que «la Deuxième République a réparé en 1848 cette trahison de l'esprit des Lumières».
Il a aussi critiqué un conquérant qui «ne s'est jamais préoccupé des pertes humaines», soulignant que depuis, la France a «placé la valeur de la vie humaine plus haut que tout que ce soit, dans les guerres ou dans les pandémies», une référence aussi à la gestion du Covid-19.
Mais les guerres entraînent hélas toujours des pertes humaines !

Quelques élus mais aussi des nostalgiques de l'empire se sont retrouvés dans la matinée devant les Invalides et au pied de la colonne Vendôme à Paris, pour saluer celui qui «a tant donné au monde» selon Marine LE PEN.
Et dire que NAPOLÉON génie de l'Histoire de la France est exclu des livres scolaires aujourd'hui !
Inimaginable et proprement scandaleux !

Sa BIOGRAPHIE :

Napoléon Bonaparte est né en Corse, à Ajaccio, le 15 août 1769.
Son père Charles-Marie est avocat. Avec sa femme Letizia, ils ont déjà un fils : Joseph a un an de plus que Napoléon.
La famille fait partie de la noblesse (nous sommes avant la Révolution française, et c’est le roi Louis XVI qui règne), elle possède quelques terres agricoles, une maison en ville, mais elle n’est pas très riche. Les Bonaparte vont avoir 8 enfants : Lucien naît en 1775, Élisa en 1777, Louis en 1778, Pauline en 1780, Caroline en 1782, et Jérôme en 1784. En 1779, à l’âge de neuf ans, Napoléon est envoyé sur le continent avec son frère Joseph, pour faire leurs études dans des écoles destinées aux enfants de la noblesse..
Napoléon est un élève studieux, bon en mathématique, en Histoire et aussi en escrime.
En 1784, il entre à l’École royale militaire à Paris en 1784 : cette école existe toujours et forme les officiers de l’armée française, elle se trouve face au Champs de Mars qui servait aux militaires à faire leurs exercices pour apprendre à combattre. 
Un an plus tard Bonaparte devient lieutenant en second dans l’artillerie le 28 octobre 1785, il a 16 ans. 
Le premier régiment de Napoléon est à Valence, au sud de Lyon sur la route de Marseille. 
Mais en 1785, son père meurt, et le jeune officier doit aider sa mère à trouver des ressources pour élever ses six jeunes enfants.

En juillet 1789, c’est le début de la Révolution française, Napoléon a 19 ans ! En Corse et à Paris, Napoléon assiste à de nombreuses manifestations très violentes. En 1792, la République remplace la monarchie. Les monarchies européennes font la guerre à la France républicaine. Devenu général en 1793, Napoléon Bonaparte est envoyé commander l’armée en Italie en 1796. Il sait motiver ses soldats avec des discours et il étudie bien le terrain où doivent se dérouler les batailles. Il remporte de nombreuses victoires lors de la Première campagne d’Italie de 1796 à 1797 : parmi les plus importantes, la bataille d’Arcole et la bataille de Rivoli. Il devient très populaire en France. Mais Napoléon n’est pas qu’un militaire, il réfléchit aussi à la façon de gérer un état : c’est un homme politique ambitieux.
En 1798, il est envoyé par le gouvernement en Égypte, pour gêner les Anglais qui font du commerce. Avec ses militaires, il embarque aussi des scientifiques : la Campagne d’Égypte permet de découvrir un pays, son histoire et sa culture, ses animaux et ses plantes, et ses mystérieuses pyramides. Napoléon Bonaparte rentre à Paris en octobre 1799. Des membres du gouvernement font appel à lui pour soutenir militairement un coup d’État et prendre le pouvoir. Le coup d’État du 18 Brumaire est une réussite… mais pour Napoléon ! C’est lui qui prend le pouvoir et devient Premier Consul.
Le régime s’appelle le Consulat Napoléon gouverne avec deux autres consuls, des assemblées de représentants des citoyens, et une administration bien organisée. 
Sous le Consulat, Napoléon crée des institutions pour réorganiser la France après la période de la Révolution française : la Banque de France, les préfets pour gérer les départements, les LycéesLe Code civil est le texte le plus important de tout son règne : il définit des lois uniques, valables pour tous les citoyens et partout. Sous la Révolution française, les décorations nationales ont été interdites, mais Napoléon décide de les rétablir : il crée, le 19 mai 1802, la Légion d’honneur pour récompenser les exploits militaires mais aussi civils. En 1800, le Premier Consul lance une Deuxième campagne d’Italie : en gagnant la bataille de Marengo, il oblige les Autrichiens à faire la paix. En 1802, il signe aussi un traité de paix à Amiens avec l’Angleterre. Mais la paix ne va pas durer longtemps.Sous la Révolution française, l’esclavage a été aboli dans les colonies françaises. Mais en 1802, en signant la paix avec les Anglais, le Premier Consul récupère des colonies où existe toujours l’esclavage : en 1802, Napoléon décide de maintenir l’esclavage, et de le rétablir dans les autres colonies
Le 18 mai 1804, le Premier Consul Bonaparte devient l’Empereur des Français. Napoléon a organisé un plébiscite*, c’est-à-dire un questionnaire pour savoir si les citoyens sont d’accord pour qu’il reste au pouvoir et devienne Empereur : la majorité des citoyens hommes (les femmes ne votent pas) ont dit oui, sans surprise car les Français ont du travail et la paix règne en France. Pour être sacré empereur le 2 décembre 1804, Napoléon choisit Paris, et non Reims comme les rois avant lui. En devenant Empereur, Napoléon Ier maîtrise encore plus le pouvoir. Il respecte la constitution qui organise les institutions, mais les opposants sont surveillés, et la presse est censurée*, c’est-à-dire que les journalistes ne peuvent pas publier des articles contre le pouvoir
Comme dans une monarchie, Napoléon doit avoir un fils pour lui transmettre le pouvoir et faire durer la dynastie des Bonaparte. Mais sa femme, Joséphine de Beauharnais, ne peut plus avoir d’enfant. Napoléon se sépare d’elle et épouse, en 1810, la fille de l’empereur d’Autriche, Marie-Louise. En 1811, Napoléon a enfin un fils ! Il s’appelle « Napoléon François Joseph Charles » et reçoit le titre de « roi de Rome ». Car, oui, Napoléon Ier est aussi roi d’Italie (d’une partie de l’Italie). Napoléon Ier installe ses frères et sœurs sur le trône de plusieurs pays : son frère Louis devient roi de Hollande en 1806, et son frère Joseph devient roi d’Espagne en 1808. Ses sœurs Élisa et Caroline (avec son mari Joachim Murat) gouvernent des états en Italie. Directement, et indirectement avec ses frères et sœurs, Napoléon règne sur une grande partie de l’Europe. Une situation qui ne plaît pas du tout aux monarchies voisines ! Durant son règne, Napoléon va mener plusieurs campagnes militaires contre l’Autriche, l’Angleterre, la Prusse*, la Russie. * Le territoire de la Prusse est une partie de l’Allemagne aujourd’hui. Le 2 décembre 1805, il remporte la grande bataille d’Austerlitz contre des armées autrichiennes et russes réunies : on l’appelle la bataille des Trois Empereurs, car Napoléon Ier se trouve face aux empereurs d’Autriche (François Ier) et de Russie (le Tsar Alexandre Ier). Mais en 1812, la campagne de Russie est un échec. Pendant le retour de la Grande Armée de Napoléon, de très nombreux soldats meurent de froid et de faim. En 1814, la France est envahie. Napoléon doit abdiquer,* c’est-à-dire qu’il accepte d’abandonner le pouvoirIl est exilé sur l’île d’Elbe, une île près de la Corse.Mais en mars 1815, Napoléon s’échappe de l’île d’Elbe et reprend le pouvoir : c’est la période des Cent-JoursLa guerre reprend et il perd la bataille de Waterloo, près de Bruxelles en Belgique, le 8 juin 1815 : Il abdique pour la 2ème fois. Son fils Napoléon-François-Joseph-Charles n’a que 4 ans, il ne peut pas régner. 
Cette fois, Napoléon Ier est envoyé dans une petite île très lointaine, située dans l’Atlantique Sud : l’île de Sainte-Hélène, elle appartient aux Anglais : situer l’île sur une carte (Google map). Après des années d’ennui, il meurt le 5 mai 1821, à l’âge de 51 ans. Il est enterré sur l’île. 
En 1840, le roi Louis-Philippe décide le retour du corps de Napoléon pour qu’il soit enterré en France. Le tombeau est construit sous le dôme des Invalides à Paris.
Le jour anniversaire du sacre et de la bataille d’Austerlitz, le 2 décembre 1840 est organisée une grande cérémonie pour le retour des Cendres* de l’Empereur*Au XIXème siècle, le mot ‘cendres’ au pluriel est un autre mot pour désigner le corps d’un mort. 
Auteur : Irène Delage, mars 2019, mise à jour juillet 2019

       
       L'empereur NAPOLÉON BONAPARTE sur son lit de mort - Peinture de Jean-Baptiste MAUZAISSE 1843
                                    Musée de l'Armée de l'hôtel des Invalides, à Paris.

         
 
                                          Tombeau de Napoléon  aux Invalides     
    

    Rechercher

  •  
  •