A C T U A L I T E S
  21-11-2013  MÉDECINE et URGENCES : Des DÉFIBRILLATEURS maintenant présents dans tous les lieux publics en FRANCE


                       
A quoi servent ces DÉFIBRILLATEURS ? Essentiellement à sauver des vies humaines, qui sont en situation de détresse cardio-respiratoire, suite à un arrêt cardiaque.
Que nous dit l'Encyclopédie libre WIKIPEDIA ?
"Un défibrillateur automatisé externe est un appareil portable, fonctionnant au moyen d'une batterie,
dont le rôle est d'analyser l'activité du cœur d'une personne en arrêt cardio-respiratoire. Cette analyse est entièrement automatique, ce qui évite à l'opérateur toute prise de décision. Seuls des chocs externes sont possibles, c'est-à-dire que les électrodes sont placées sur la peau du patient. Si elle détecte un rythme choquable, la machine permet de délivrer un choc électrique, ou défibrillation."
Ces défibrillateurs (DAE) sont capables de délivrer un choc électrique pour ranimer un cœur défaillant.

En France, on compte entre 40 000 et 60 000 victimes d'arrêt cardiaque par an, soit près de 200 morts par jour. Actuellement, entre 3% et 5% d'entre elles ont un espoir de survie, et les chances d'en sortir sans séquelles diminuent de 10% à chaque minute qui passe.
L'arrêt cardiaque est une urgence absolue.

Face à un accident cardiaque, il est impératif d'appeler les services de secours ou d'urgences médicales et
d'engager immédiatement les techniques de réanimation cardiorespiratoire. Si le coeur est arrêté, les fonctions vitales sont en danger. La seule chance de survie du patient est de commencer immédiatement la réanimation par massage cardiaque pour refaire circuler le sang et alimenter le corps et le cerveau en attendant l'arrivée des secours. Un choc électrique délivré par un défibrillateur externe est nécessaire dans environ 50% des
cas pour relancer le coeur.
Ce choc doit alors être administré dans les premières minutes qui suivent l'arrêt cardiaque.
 
Notre commune de GUILLOS a été dotée de deux défibrillateurs (DAE), tout comme les douze autres communes de la CdC du canton de PODENSAC, à l'initiative du Président de la CdC Philippe Meynard, votée et validée en Conseil Communautaire. 
L'un se trouve implanté dans notre Salle des Fêtes, et le second sur la place de l'église, accessible 24h/24 
au bourg du village, bien visibles et parfaitement accessibles.
Des sessions gratuites de formation à l'utilisation du défibrillateur ont été organisées par la CdC de Podensac,
notamment dans les communes de Virelade, Barsac, Podensac, Portets, Arbanats, Landiras, Cérons et Preignac.
Au niveau budget, ce type d'appareil a coûté autour de 1200 €.

     


En milieu urbain et dans beaucoup de villes de France, ils sont dans les lieux de passage très fréquentés (gares, centre commercial, salle de spectacle...) ainsi que dans les lieux à risque de mort subite important : installations sportives, maisons de retraite...

La défibrillation automatisée externe (DAE) est accessible au grand public depuis août 2007. Désormais, en France, toute personne même non-médecin peut utiliser un défibrillateur automatique, ce qui ouvre la voie à la mise à disposition de ces appareils dans les lieux publics. 

Cet appareil simple d'utilisation et sans danger peut être utilisé par tout témoin d'un arrêt cardiaque;
il permet d'attendre les secours et de gagner du temps.

                                    

Il s'agit d'un appareil qui fonctionne de manière autonome et permet d'analyser le rythme cardiaque.
En cas de battements anarchiques du cœur (fibrillation ventriculaire), il envoie un choc électrique au cœur,
c'est ce qu'on appelle la défibrillation.
Il se compose de 2 électrodes collantes à disposer sur la poitrine de la victime ; tout en expliquant vocalement les gestes à accomplir, le DAE analyse le rythme cardiaque et détecte s'il est nécessaire ou non de déclencher le choc électrique afin de permettre au cœur de battre à nouveau normalement. 

1 minute de perdue = 10% de chance de survie en moins
La défibrillation précoce est 1 des maillons forts de la chaine de survie


                            
Dans tous les cas : Alertez les secours : appelez le 15 (SAMU)
* Décrivez la situation
* Donnez l'adresse précise (numéro, rue, code de l'immeuble, étage...)
* Ne raccrochez pas avant que votre interlocuteur ne vous le dise


APPELER, MASSER, DÉFIBRILLER : UNE VIE = 3 GESTES


                           
                          Fédération Française de Cardiologie 5, Rue des Colonnes du Trône 75012 Paris      
                           

    Rechercher

  •  
  •