A C T U A L I T E S
  11-11-2012  CITOYENNETÉ et DEVOIR de MÉMOIRE : Commémoration de l'Armistice du 11 Novembre 1918, dimanche 11 Novembre à 11h 30

  
 
L'armistice, signé le 11 novembre 1918 à 5 h 15, marque la fin de la Première Guerre mondiale (1914-1918) et la capitulation de l'Allemagne.
Le cessez-le-feu est effectif à onze heures, entraînant dans l'ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons annonçant la fin d'une guerre qui a fait plus de 18 millions de morts et des millions d'invalides ou de mutilés.Les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne. Ce matin là, c'était le jour de la Saint-Martin...
Plus tard en 1919, à Versailles, ils signeront le traité de Versailles, (28 juin 1919).
Le 11 novembre est un jour férié en France (jour du Souvenir depuis la loi du 24 octobre 1922).
Cette célèbre date nous rappelle le souvenir de tous nos soldats morts sur les champs de bataille...français et étrangers, il y a de cela, aujourd'hui, 91 ans.
Depuis le 11 novembre 1920...
Toute la France rend hommage aux soldats morts pour la France mais non identifiés. La dépouille mortelle d'un soldat parmi plusieurs autres, choisi dans la citadelle de Verdun, est inhumée sous l'Arc de Triomphe dans la tombe du Soldat inconnu. Ce n'est que trois ans plus tard qu'est allumée la flamme qui ne s'éteint jamais, donnant au tombeau du Soldat inconnu une forte portée symbolique et politique.
En ce dimanche 11 novembre 2012, la France entière et ses 36 0000 communes commémore l'Armistice du 11 novembre 1918. Elle célèbre le 94ème anniversaire de l'Armistice et la fin d'un conflit qui aura fait prés de 10 millions de morts.
Il marque la fin de la Première Guerre mondiale, (1914-1918), la victoire des Alliés, et la capitulation de l'Allemagne.

Désormais, le 11 novembre célèbre à la fois l'anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918, la Commémoration de la Victoire et de la Paix et l'Hommage à tous les morts pour la France. Il y a tout juste 90 ans, pour commémorer l'anniversaire de l'Armistice de 1918, la journée du 11 novembre fut instituée par la loi du 24 octobre 1922 « journée nationale pour la commémoration de la Victoire et de la paix ». La loi du 28 février 2012 élargit la portée à l'ensemble des morts pour la France.

C'est donc la reconnaissance du pays tout entier à l'égard de l'ensemble des Morts pour la France tombés pendant et depuis la Grande Guerre qui s'exprime aujourd'hui, particulièrement envers les derniers d'entre eux, ceux qui ont laissé leur vie en Afghanistan.

Cette évolution est rendue nécessaire par la disparition des témoins de la guerre de 1914-1918 et l'inéluctable déclin du nombre des acteurs des conflits suivants. Elle s'inscrit dans une politique commémorative ambitieuse qui vise à transmettre la mémoire, à favoriser la compréhension de notre histoire nationale commune et son appropriation par les jeunes générations.

La commémoration de l'Armistice du 11 novembre est l'une des neuf journées nationales instituées par des textes législatifs et réglementaires. Jour d'hommage et de recueillement, elle donne lieu chaque année à des cérémonies commémoratives devant les monuments aux morts des communes de France.

Outre les cérémonies nationales, environ 800 commémorations doivent se dérouler dimanche dans l'ensemble de la France, en présence d'environ 10.000 militaires. Une soixantaine de manifestations auront lieu en Ile-de-France, près de 200 dans le nord et l'est, 224 dans le sud et le sud-est et 179 dans le sud-ouest.

De très nombreux dépôts de gerbes ont également lieu au pied des monuments aux morts dans les 36.000 communes de France.

A l’occasion de cette journée, une cérémonie en souvenir des 1,4 millions de morts de la Grande Guerre s'est tenue à Paris à l'Arc de Triomphe. Étaient notamment présents le Président de la République, M. François Hollande, le Premier ministre, M. Jean-Marc Ayrault, le ministre de la Défense, M. Jean-Yves Le Drian, le ministre délégué auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants, M. Kader Arif, le chef d'état-major des armées, l'amiral Edouard Guillaud, et le Gouverneur militaire de Paris, le général Hervé Charpentier.


  


          
              Le Président François HOLLANDE, entouré de deux enfants de soldats morts pour la France, en Afghanistan, 
                                                                              Arc de Triomphe, PARIS 11 Novembre 2012

                

                                         Des soldats français, dans la Somme.

Le Maire et le Conseil Municipal invitent Guillossaises et Guillossais à assister à la Commémoration de l'Armistice du 11 novembre 1918. Une gerbe sera déposée au Monument aux Morts.
Un vin d'honneur clôturera cette cérémonie, à la Mairie.

    Rechercher

  •  
  •