A C T U A L I T E S
  01-12-2012  SANTÉ : 01/12/2012 , journée mondiale de la lutte contre le SIDA
               
                                                 


                                                  

Le SIDA est une maladie infectieuse. SIDA signifie Syndrôme d'Immuno-Déficience Acquise.
En Anglais" Acquired Immuno-Deficiency Syndrom".
Il s'agit d'une infection par le virus VIH ou HIV (Human Immunodeficiency Virus). C'est un rétrovirus à ARN isolé
en 1984. L'infection entraîne un déficit immunitaire et des manifestations cliniques variables, notamment des
infections récidivantes (opportunistes), des néoplasies lymphoprolifératives (cancers) et des troubles
neurologiques.
  
Le premier cas de SIDA, en France, a été décrit en 1981. Prés de 40 millions d'individus sont infectés par le virus du SIDA dans le monde, aujourd'hui. En France, il y aurait entre 20 à 30 000 personnes séropositives, sans le savoir.
L'origine et la transmission de la maladie proviennent du singe, en Afrique noire, qui l'a transmis à l'Homme.
Puis la dissémination du SIDA s'est faite d'Homme à Homme.

"Les premiers cas suspects ont été observés aux Etats-Unis au tout début des années 1980.
L’information a atteint le grand public via un article publié dans le " New York Times " du 3 juillet 1981. C’est au
sein de la communauté homosexuelle qu’apparurent les premiers symptômes épidémiologiques indiquant que la maladie, pas encore nommée, est transmissible par voie sexuelle. Ces symptômes sont surtout des affections pulmonaires (pneumonie à pneumocystis), une infection buccale grave (le Muguet), parfois la leucémie, l’amaigrissement et surtout une importante diminution de l’immunité naturelle (virus de l’immunodéficience humaine, soit le VIH).

Mais dès 1982, les chercheurs scientifiques découvrirent que la transmission du VIH peut se faire également par le sang, surtout lors de transfusions sanguines. Il n’atteint donc pas que les homosexuels et les toxicomanes, mais aussi les hémophiles.
Ce virus du VIH provoque le SIDA, celui-ci étant le stade actif de la maladie."

L’Institut Pasteur à Paris et l’équipe du Dr Montagnier feront énormément avancer la recherche, en 1983.
Aux États-Unis, Robert Gallo et ses collaborateurs ont découvert l'agent causal du sida, un rétrovirus baptisé
HTLV-III, en 1984.
Le  6 octobre 2008, Luc Montagnier a été nommé co-lauréat du Prix Nobel de physiologie ou médecine avec Françoise Barré-Sinoussi, pour leur découverte en 1983 du VIH, le virus responsable du SIDA.  

En 2011, on estimait à :
  • 34 millions [31,4 millions - 35,9 millions] le nombre de personnes vivant avec le VIH dans le monde.
  • 2,5 millions [2,2 millions - 2,8 millions] le nombre de personnes nouvellement infectées par le VIH
  • 1,7 million [1,5 million - 1,9 million] le nombre de personnes décédées de maladies liées au sida.

                                 Aujourd'hui 1er décembre 2012

Journée Mondiale de la lutte contre le SIDA

      
Journée Mondiale de la lutte contre le SIDA 

ONUSIDA
(UNAIDS en anglais) est un programme de l'ONU destiné à coordonner l'action des différentes agences spécialisées de l'ONU pour lutter contre la pandémie de VIH / sida.

Créé le 1er décembre 1995, son siège est à Genève en Suisse. Le Malien Michel Sidibé est le directeur exécutif d'ONUSIDA depuis le 1er décembre 2008.
     

"Notre stratégie pour l’avenir doit être de donner aux femmes les moyens d’agir dans ce combat. Les véritables héros de cette guerre, c’est parmi elles qu’il faut les chercher, et il nous appartient de leur fournir l’arme de
l’espoir."

Extrait du message de M. Kofi Annan, Secrétaire général de l'ONU

En 1988, l’Assemblée générale a exprimé sa vive préoccupation devant la pandémie de sida. Notant que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait choisi la date du 1er décembre 1988 comme Journée mondiale du sida, l’Assemblée a souligné l’importance de cette manifestation (résolution 43/15). Aujourd’hui, plus de 41
millions de personnes sont séropositives et sidéennes.

"L’ONUSIDA vient de publier un nouveau rapport présentant les estimations chiffrées à fin 2010.
On peut y lire notamment que
• 34 millions de personnes dans le monde vivent avec le VIH (contre 32,9 millions en 2009)
• 2,7 millions de nouvelles infections ont été recensées en 2010, un nombre qui reste supérieur au nombre de nouveaux cas traités en 2010 (1,35 million)
• 1,8 million de personnes sont décédées de maladies liées au sida en 2010
• 6,6 millions de personnes sont sous traitement, soit 1,35 million de plus qu’en 2009
Aucune région du monde n’est plus épargnée même si certains pays, grâce à une politique active de prévention, voient une réduction de l’infection et une prise de conscience de leurs populations
Cependant, on constate aussi, dans certains pays, une augmentation de la contamination suite aux agressions sexuelles que subissent les femmes (notamment en cas de conflit armé) ou suite à l'injection de drogues (notamment en Chine).

En plus du drame individuel vécu par les malades, l’épidémie est aussi devenue une question majeure de sécurité internationale. Elle menace le développement de certains pays,  car plusieurs générations de personnes sont touchées. Il faut continuer à gagner du terrain contre le SIDA en accentuant la prise de conscience des dangers
de propagation, la vigilance, la protection et l'accès pour tous aux traitements.

(Données statistiques: Onusida)".

 

En 2012, la mobilisation doit rester entière

La journée 2012 a pour thème "Objectif zéro: zéro nouvelle infection due au VIH, zéro discrimination, zéro décès
lié au sida". A cette occasion, la Ministre des Affaires sociales et de la Santé française, Marisol Touraine, a
rappelé la mobilisation totale du gouvernement pour la lutte contre le virus et l’INPES (Institut national de 
prévention et d’éducation pour la Santé) a relancé une campagne de sensibilisation pour inciter chacun à se
protéger et se faire dépister.

Marisol Touraine a annoncé vendredi l'installation dans plusieurs régions de lieux de dépistage rapide du sida, à la veille de la Journée mondiale de lutte contre cette maladie.
«Il faut diffuser de façon beaucoup plus forte ces tests rapides qui permettent dans l'anonymat à des hommes et
à des femmes (...) de se faire dépister», a dit sur France Info Marisol Touraine, rappelant qu'environ 30.000
personnes ignorent en France leur séropositivité.
«L'année prochaine, les financements seront renforcés pour cette action et je souhaite instaurer une semaine du dépistage avec la mise en place de lieux de tests rapides, dans des régions bien identifiées». Ces régions, plus touchées que les autres par le sida, sont la région Provence-Alpes Côte d'Azur, la Guyane, l'Ile-de-France et le Rhône-Alpes, a ajouté la ministre.
De son coté, le Pape Benoît XVI, à l'occasion de son audience générale du 28 novembre 2012 a précisé que la journée mondiale "est une occasion de rappeler que cette maladie cause la mort de millions de personnes et
entraîne de grandes souffrances, aggravées dans les régions du monde les plus pauvres où l’accès des
médicaments efficaces est très difficile". La pensée du Pape va en particulier au grand nombre d’enfants
contaminés par leurs mères alors qu’il existe des thérapies pour bloquer cette contagion. Benoit XVI souhaite notamment encourager les initiatives qui (...) incitent à combattre ce fléau.

    Rechercher

  •  
  •