A C T U A L I T E S
  05-12-2012  HISTOIRE et CULTURE : L'ancien Maire de BORDEAUX Jacques CHABAN-DELMAS, trône désormais Place Pey-Berland, au coeur de la ville...
  
                                                              Statue de Jacques Chaban-Delmas - Place Pey-Berland - Bordeaux


La statue en bronze de Jacques CHABAN-DELMAS se situe en plein centre de Bordeaux. Un véritable hommage à un géant de l'Histoire.
La Ville l'a fait réaliser en son honneur (une dépense de 500 000 euros) et elle est monumentale. Une œuvre imposante, elle fait plus de 3 mètres de haut et pèse 1100 kg, en hommage au Compagnon de la Libération, premier Ministre, Député de la Gironde (46-97), Président de l'Assemblée Nationale (58-69 et 78-81), Maire de Bordeaux d'octobre (de 1947 à juin 1995), Président du Conseil Régional d'Aquitaine (77-79, 85-88) et Président de la Communauté Urbaine (77-83 et 83-95).
 
       

Pourquoi cet hommage ? Parce que, indubitablement, Chaban-Delmas  a joué un grand rôle en matière de déve-
loppement économique et social de la ville de Bordeaux, dont il fut le premier magistrat pendant 48 ans !
Pourtant, pour certains, il s'agit d'une dépense inutile ou trop onéreuse... Selon d'autres, sa création est légitime, et symbolise l'amour et la fidélité qu'éprouvait Chaban-Delmas pour sa ville de Bordeaux... 
Mais n'avait-on pas reprocher au regretté et trés apprécié ancien Maire de Montpellier, Georges FRÊCHE, parfois mégalomane, son souhait de faire ériger de nombreuses statues de bronze dans sa ville languedocienne, qu'il avait lui aussi énormément développée. Cinq statues en bronze des "grands hommes du XXe siècle" vus par Georges Frêche, soit Jaurès, de Gaulle, Churchill, Roosevelt… et Lénine. Puis cinq autres suivront... Les cinq autres représenteront Golda Meir, Nasser, Mao, Gandhi et Nelson Mandela, Georges Frêche ayant renoncé à Staline.

Et la ville lui rendit un hommage tout aussi marqué, quand elle fit ériger la propre statue de Georges FRÊCHE, devant le lycée Georges Frêche qui porte son nom, inauguration ayant eu lieu le 5 septembre 2012, à l'Odysseum...
Ses propos parfois directs, réalistes, sans ambiguïté, lui valurent son exclusion du PS régional, en 2007.
A l'instar de Jacques Chaban-Delmas à Bordeaux, Georges Frêche fut aussi un "grand bâtisseur" de la ville de
Montpellier.  

   
          
                                 Statue de Georges FRÊCHE - Lycée hôtelier Georges Frêche - Montpellier

Cette statue bordelaise a été réalisée par Jean Cardot, un expert en la matière. Vêtu de son imperméable légendaire, le
feu Maire a le regard tourné vers l'Hôtel de ville (le Palais Rohan) et la cathédrale Saint-André.
On doit, entre autres, à ce sculpteur, la statue de Charles de Gaulle sur les Champs Elysée et celle de Winston Churchill devant le Petit Palais, à Paris.

Elle a été inaugurée par le Maire Alain JUPPÉ, aux côtés de Micheline, la veuve de Chaban-Delmas, décédé en 2000 à 85 ans, de son fils Jean-Jacques, et en présence d'élus de la majorité et de l'opposition de gauche, le
lundi 12 novembre 2012. Au côté d’Hugues Martin ou Jacques Valade se trouvaient Vincent Feltesse, Alain Rousset et Philippe Madrelle.
M. JUPPÉ a salué en son prédécesseur, père de la "nouvelle société", un "maire bâtisseur" qui a légué à Bordeaux "un esprit de tolérance et de relations sociales apaisées". Jacques Chaban-Delmas, un homme qui a "marqué l’histoire, le coeur, la chair de la ville. Il a laissé dans Bordeaux cet esprit de tolérance et de respect mutuel qui fait qu’aujourd’hui, notre ville est relativement apaisée par rapport à ce que l’on peut trouver ailleurs"
ajoutera Alain JUPPÉ.

Alain Juppé avait désigné Hugues Martin comme l'initiateur de cette statue qu'on doit au sculpteur Jean Cardot.

    Rechercher

  •  
  •