A C T U A L I T E S
  16-11-2015  SOCIÉTÉ La FRANCE en DEUIL : 1 minute de SILENCE observée lundi 16 novembre à 12h partout en FRANCE, 3 jours de DEUIL NATIONAL, État d'URGENCE décrété dans le pays
Image tf1 (www.tf1.fr)

Le Monde en bleu blanc rouge, rend hommage à tous nos morts et blessés (parmi eux beaucoup de jeunes), rescapés, parents et familles de victimes, innocentes, après ce tragique, lâche, et monstrueux attentat du 13 novembre 2015 dans une France entière, choquée, en deuil. Nous devons un grand remerciement à tous ces pays solidaires, nous témoignant leur soutien et leur sympathie, en arborant les couleurs tricolores, sur leur monument. 
Dans cette salle de concerts "Le Bataclan", des spectateurs jeunes (certains n'avaient pas 30 ans !) qui sont venus écouter simplement et librement, un soir, une musique qui leur plaisait, et se sont trouvés piégés, pris en otage et attaqués par de monstrueux barbares, se revendiquant "djihadistes", affiliés au groupe État islamique. Mais ces terroristes criminels n'en avaient pas fini avec leur lâche, vile, et barbare besogne, car ils ont aussi poursuivi leurs crimes sur des terrasses de bars et de restaurants, faisant encore des victimes innocentes. Enfin dans l'assaut du RAID contre l'appartement squatté et occupé par les terroristes, Diésel, une magnifique chienne, race Mâlinois, appartenant aux forces de l'ordre du raid, a aussi trouvé la mort. Elle a contribué à sauver des vies parmi des membres du RAID !
Au passage, ces forces de police RAID et BRI méritent véritablement un grand applaudissement et des félicitations pour leur immense courage, leur audace, leur dévouement, leur sang-froid, leur abnégation, leur professionnalisme...
 
Aujourd'hui lundi 16/11/2015, le chef de l'État doit s'adresser à l'ensemble des parlementaires (Députés et Sénateurs), réunis en congrès au château de VERSAILLES, affirmant sa volonté de prolonger l'état d'urgence de douze jours à trois mois, ainsi que vouloir modifier les textes de la Constitution, concernant l'article 16 et 36. 
Son intervention qui doit durer environ 45mn doit être suivie d'un débat.
Le Congrès du Parlement siège au château de Versailles, dans l’hémicycle de l’Aile du Midi.
Que peut-on dire après cette intervention ?

Le Président Hollande souhaite prolonger l'État d'urgence, il propose de faire évoluer la Constitution, il veut élargir les conditions de déchéance de nationalité, il annonce la création de 5000 emplois de gendarmes et de policiers, il plaide pour une grande et unique coalition internationale contre Daech, et déclare "notre ennemi en Syrie, c'est Daech", et de poursuivre "l'Europe doit contrôler ses frontières". "Le terrorisme ne détruira pas la République, car c'est la République qui le détruira", a déclaré le chef de l'État.
Au final , il a semblé très ferme et très déterminé, tout au long de son discours. Applaudi par sa majorité et l'opposition, il a mérité , légitimement, une "standing-ovation".
Des paroles, des promesses, certaines décisions réclamées à corps et à cris par l'opposition, maintenant des actes...
On peut alors se poser la question : Pourquoi avoir attendu cet horrible carnage faisant tant de victimes (jeunes et innocentes !) chez nous, dans notre capitale, pour prendre et mettre en œuvre des décisions et mesures drastiques, radicales, qui auraient dû être prises depuis longue date ? Que de temps et de vies
perdus !
Mais aucune allusion sur les cas de Français partis en Syrie et revenus en France, circulant dans la nature, sans être inquiétés ? D'autre part, selon Marine Le Pen (FN), "rien n'a été dit concernant la lutte contre le fondamentalisme islamiste qui pullule sur notre territoire et le maintien de cette idéologie de l'Union Européenne nous interdisant de maîtriser définitivement nos frontières". ?

De plus pour le Président du groupe parlementaire Les Républicains, Christian Jacob, "rien ne semble justifier une révision de la Constitution voulue par François Hollande". Et d'ajouter : "nous vous demandons :
de condamner durement la consultation de sites faisant l'apologie du terrorisme, d'isoler les plus radicaux en prison, d'autoriser nos services à arrêter les terroristes en puissance dès qu'ils seront suspectés, de fermer les mosquées où l'idéologie salafiste a pignon sur rue, de neutraliser les milliers de Français partis faire le djihad en leur interdisant le retour ou en les enfermant une fois revenus. C'est le moins que l'on doit à la sécurité des Français. Il faut aussi donner tous les moyens d'une surveillance généralisée des fichés "S" en les plaçant sous résidence surveillée".

Il est capital de souligner que cet État d'urgence décrété jusqu'à nouvel ordre, permet aux policiers et aux gendarmes de procéder à des perquisitions massives sans l'accord d'un juge d'instruction. Ces nombreuses opérations ont permis de découvrir et saisir des explosifs, des armes de guerre, des équipements policiers ou militaires, armes d'assaut type kalachnikov, grenades, etc... Sous le couvert de l'État d'urgence, les forces de l'ordre ont maintenant la possibilité de reprendre le contrôle des banlieux devenues aujourd'hui des zones de non-droit, mais aussi de nombreux lieux publics partout en France et en Outre-mer.
A situations exceptionnelles, mesures exceptionnelles, même si certaines libertés sont restreintes. 94 % de Français l'ont compris. La sécurisation des citoyens du pays est prioritaire ! Voulons-nous connaître une pareille et nouvelle tragédie dans le pays ?
Il a été décidé que l'État d'urgence, déclaré par le décret du 14 novembre 2015, est prorogé pour une durée de 3 mois à compter du 26 novembre 2015, soit jusqu'au 25 février 2016 à minuit, selon le texte voté et validé par les Députés de l'Assemblée Nationale, ce jeudi 19 novembre 2015. C'est à la quasi unanimité (551 voix pour, 6 contre et 1 abstention) que les Députés ont voté massivement le projet de loi. 
Aux Sénateurs maintenant de voter ce texte de loi... On apprend que les Sénateurs ont voté pour ce projet de loi, à la quasi-unanimité (336 voix pour, 12 abstentions dont 11 sénateurs du groupe communiste républicain et citoyen, ainsi qu'1 Écologiste, mais aucune voix contre.)

Jamais on aura connu dans le pays (Paris et province) tant de drapeaux tricolores arborant le BLEU BLANC ROUGE, jamais on n'aura entendu tant de fois entonnée notre hymne national la MARSEILLAISE, jamais on n'aura vu dans le pays tant de recueillements, d'hommages, de fleurs, de bougies, de messages, de photos,
de pensées, de prières, exprimés par tous les Français, jeunes et moins jeunes, des Parisiens, des Provinciaux, des touristes, des étrangers visitant notre pays.

L'hommage national aux victimes des horribles attentats du vendredi 13 novembre aura lieu le 27/11/2015, à 10h30 à l'Hôtel des Invalides, à Paris. La cérémonie sera présidée par François Hollande, qui prononcera un discours.
Pourtant une personne qui a perdu son frère qui figure parmi les victimes, est en colère, et a d'ores et déjà posté un message sur Facebook où elle explique pourquoi elle et sa famille appellent au boycott de l'hommage national rendu aux victimes, vrais martyres de la Liberté. Elle dénonce la responsabilité des pouvoirs publics dans ces attentats et s'indigne de l'inertie de notre pays. "Parce qu'en France, il est possible d'être en lien avec un réseau terroriste, de voyager en Syrie, et de revenir librement...parce qu'en France, des personnes fichées "S" circulent librement..."
"NON merci Monsieur le Président, Messieurs les politiciens, mais votre main tendue, votre hommage nous n'en voulons pas et vous portons comme partie responsable de ce qui nous arrive ! C'est plus tôt qu'il fallait agir ! Les attentats du mois de janvier auraient dû suffire !" a-elle déclaré. Une allusion aux terribles attentats perpétrés contre des journalistes de Charlie Hebdo et celui de l'Hyper Cacher survenus en janvier, à Paris. Il est à noter que la Députée Européenne Nadine Morano, de son côté, se demande sur Facebook :" Combien de morts évités si le Gouvernement avait agi plus tôt."
D'autres familles ont décidé de ne pas participer à cette cérémonie d'hommage à toutes les victimes...Certaines avouent avoir souhaité de boycotter cet hommage, et ont finalement choisi d'y être présentes. 

Hommage national, domiciles ornés et décorés de drapeaux tricolores aux fenêtres, des initiatives heureuses et souhaitées par le Président François Hollande invitant les Français à "pavoiser leur domicile", mais n'est-ce pas beaucoup plus tôt qu'il fallait lancer ces mots d'ordre patriotes ? Le site Internet metronews (www.metronews.fr) s'est posé la question : "Êtes-vous prêt à accrocher un drapeau Français à vos fenêtres ?"
Une cérémonie sobre, grave, et solennelle, voulue par l'Élysée.
 

NON à la barbarie, au crime, au terrorisme, à l'intolérance, à l'intégrisme, au fanatisme, à la terreur, à la haine, à la violence, à l'insécurité, à la peur, au désordre, au laxisme. 
OUI à la PAIX, à la FRATERNITÉ, à la TOLÉRANCE, à la SÉCURITÉ, à l'ORDRE RÉPUBLICAIN, à l'AUTORITÉ de l'ÉTAT, à la PROTECTION des CITOYENS, à la LAÏCITÉ, à nos VALEURS nos TRADITIONS et notre CULTURE, à la garantie des INSTITUTIONS de notre RÉPUBLIQUE, à la LIBERTÉ, à la LIBERTÉ d'EXPRESSION, d'OPINION, de CONSCIENCE et de RELIGION.
  

     

                                                                                                                                   
   HOMMAGES, RECUEILLEMENTS, PRIÈRESavec l'ADAGIO POUR CORDES de SAMUEL BARBER (Merci à YOU TUBE et à l'ORCHESTRE de PARIS !).


La Société qui exploite La TOUR EIFFEL annonce qu'elle sera illuminée bleu blanc rouge, lundi, mardi,et mercredi, et cela de 19h à 01h. La fermeture de la Tour Eiffel à Paris, avait été anticipée vendredi soir, peu après l'annonce des attentats, a indiqué une porte-parole de la Société d'exploitation. Le Monument, est visité par 15 000 à 20 000 personnes par jour. En effet la Tour Eiffel figure parmi les monuments les plus visités en France et au Monde. Sa construction date de 1887-1889, est dûe à l'ingénieur industriel Français Gustave Eiffel.
Et elle restera fermée jusqu'à nouvel ordre.
Avec le site www.20minutes.fr, voici quelques gestes simples qui peuvent vous sauver la vie (ou celle de votre voisin).

           


                                                     

    Rechercher

  •  
  •