A C T U A L I T E S
  09-12-2015  SOCIÉTÉ CITOYENNETÉ : Aujourd'hui mercredi 09 décembre 2015, c'est la JOURNÉE NATIONALE de la LAÏCITÉ


Journée nationale de la laïcité

1 contribution 
Journée nationale de la laïcité

"En temps "normal", cette journée passait plutôt inaperçue... non pas qu'elle soit tout à fait récente puisque le sénat français avait voté une résolution en ce sens dés le 1er juin 2011. Mais après les événements tragiques de janvier 2015 en France, elle revêt une importance toute particulière et l'invitation à la célébrer est aussi une invitation à "se souvenir".

Le 9 décembre 1905

La date retenue, le 9 décembre, coïncide avec le vote de la loi de séparation de l'église et de l'état en 1905. A l'époque, les menées anti-cléricales sont à leur maximum et la chambre radicale socialiste veut "bouffer du curé". On ne peut pas vraiment dire que l'idée de laïcité partait alors sur de bonnes bases...

Mais en y réfléchissant un peu plus, on peut dire que la république s'engageait alors dans une voie "moderne" en séparant clairement ce qui devait l'être, dans le respect des choix et des convictions de chacun.

L'histoire du XXème siècle naissant, et celle de la grande guerre particulièrement, allait paradoxalement permettre de retrouver un pays réconcilié autour de ses valeurs et moins intolérant à l'encontre du fait religieux.

Laïcité positive ?

Quel est l'état des lieux aujourd'hui ? Si il est toujours nécessaire de célébrer une journée de la laïcité, c'est que les choses ne vont toujours pas "de soi". Les fondamentalistes religieux ont de plus en plus de mal à l'accepter tandis que les défenseurs de la laïcité ne se distinguent pas toujours par la finesse de leurs positions.

Il serait trop simple de renvoyer les uns et les autres dos à dos sans prendre position. Et même si cela relève aujourd'hui d'une certaine utopie, tentons d'imaginer une société apaisée où tout un chacun accepte l'autre sans préjugé, dans le respect de sa personne et de ses croyances."

Points de vues

(...) la laïcité correspond à cette séparation de la religion et de la politique, à la naissance de l'humanisme politique, au sens propre du terme, c'est-à-dire à cette position de l'humain comme fondement du droit, des autorités morales et politiques.

Luc Ferry
philosophe, ancien Ministre de l'Éducation

Une laïcité positive, dynamique, active, polémique, de confrontation, basée sur la reconnaissance mutuelle du droit de s'exprimer, la rencontre des cultures et des convictions opposées.

Paul Ricoeur


 
      La charte de la laïcité telle qu'elle apparaît affichée dans toutes nos Écoles publiques et privées de FRANCE.

Le principe de laïcité est au fondement du système éducatif français depuis la fin du XIXe siècle. L'importance de la laïcité dans les valeurs scolaires républicaines a été accentuée par la loi du 9 décembre 1905 instaurant la laïcité de l'État. La Charte de la laïcité à l'École rappelle les règles qui permettent de vivre ensemble dans l’espace scolaire et d’aider chacun à comprendre le sens de ces règles, à se les approprier et à les respecter. La charte de la laïcité est affichée dans les écoles et établissements d'enseignement du second degré publics.
En 1881 et 1882, Jules Ferry, homme politique français, est l'auteur de la loi qui institue "l'École publique,
gratuite, obligatoire et laïque. La laïcisation de l'enseignement est un symbôle fort de la laïcisation des institutions : elle concrétise les principes de la Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen et la liberté de conscience de l'Homme.
Malgré la loi de 1905, il faut du temps pour que les mentalités changent et que l'acceptation de la laïcité se généralise. Ce n'est qu'en 1946, après la Seconde Guerre Mondiale, que la laïcité est inscrite dans la Constitution Française.
.
philosophe

    Rechercher

  •  
  •