A C T U A L I T E S
  09-07-2012  SCIENCE, ÉCOLOGIE, et PATRIMOINE : Le CANAL du MIDI et ses magnifiques platanes centenaires, malades et moribonds...

                        
                                          Le CANAL DU MIDI et ses platanes "condamnés à mort"


                                          
                                         L'abattage inexorable des platanes sur le CANAL DU MIDI

Lcanal du Midi est un canal français qui relie la Garonne à la mer Méditerranée. Au XVIIème siècle, il était
appelé "canal royal en Languedoc", puis sous la Révolution "canal du Midi" en 1789. Il a été aussi appelé "canal
des deux mers", car il fournit une voie navigable de l'Océan Atlantique à la Méditerranée. C'est le commerce du blé qui motive la construction du canal. Mais il faudra attendre le règne de Louis XIV pour qu'un riche gabelou, Pierre-Paul Riquet, aussi habile entrepreneur que collecteur d'impôts, le réalise avec le soutien de Colbert. Le chantier long de 239 kilomètres, creusé à mains d'homme, doté de 350 ouvrages d'art, dont 130 ponts et 63 écluses ovoïdales, tous marqués de la croix languedocienne, a duré quinze ans, de 1661 à 1681.
Pierre-Paul Riquet (29 juin 1609 - 1er octobre 1680), baron de Bonrepos, est un ingénieur français né à Béziers c'est lui qui a permis la réalisation du canal du Midi dans le sud de la France entre la Garonne et la mer Méditerranée avec un ouvrage exceptionnel : les 9 écluses de Fonserannes.

À la Révolution, les plantations autour du canal représentent environ 60 000 arbres alors qu'il n'y en avait que 45 000 à l'origine. C'est sous l'Empire qu'on commence à planter des platanes, aujourd'hui la variété dominante le long du canal, pour remplacer les arbres coupés.
Le platane commun ou platane à feuille d'érable (Platanus ×acerifolia) est une espèce hybride d'arbre de la famille des Platanacea. Il appartient au Genre Platanus, à l'Ordre des Proteales, et à la Familles des Platanacea.
C'est un arbre imposant, réputé résistant et rustique, dont la durée de vie est estimée à 10 siècles, ornemental, apportant de l'ombre, souvent utilisé comme arbre d'alignement en bordure des routes.
Pourtant, il est victime d'une maladie cryptogamique létale, provoquée par un champignon... 

En fait, entre Castets-en-Dorthe en Gironde (33) et Toulouse en Haute-Garonne (31), il prend le nom de "Canal de
Garonne" et entre Toulouse et Sète Hérault (34), il s'appelle le "canal du Midi".
Le village de Castets-en-Dorthe (Castèhts-Andòrta, en Gascon)  appartient à l'arrondissement de Langon et au canton de Langon.
Les habitants de Castets-en-Dorthe se nomment les Casteriots et les Casteriotes. (1243 habitants, en 2009)
Les villes et villages proches de Castets-en-Dorthe sont : Saint-Loubert (33210) à 1.18 km, Saint-Martin-de-Sescas (33490) à 1.83 km, Bieujac (33210) à 2.01 km, Caudrot (33490) à 2.07 km, Saint-Pardon-de-Conques (33210) à 2.20 km. Enfin, la commune est à 8,5 kms de Langon.

              
                  
                                                                           Doc WIKIPEDIA

Un champignon dévastateur, "Ceratocystis platani", débarqué en Provence en 1945, niché dans le bois de platane des caisses de munitions de l'armée américaine, menace ces vénérables du chancre coloré. Depuis, le mal s'est disséminé dans toute la région. Et aujourd'hui, les 42.000 platanes du canal sont destinés à disparaître d'ici dix à quinze ans, parce qu'atteints d'un mal incurable. Une catastrophe nationale. Un drame écologique sans précédent,
insupportable pour tous les amoureux de la Nature et du Canal du Midi...

Les premiers foyers ont été détectés en 2006. Le nombre de platanes infectés atteignant 83 en 2008 et 153 en 2009, des campagnes ponctuelles d'abattages ont été menées pour tenter d'enrayer la propagation, restées sans effet. De plus, il n'existe pas de traitement efficace contre le chancre. En 2011, 211 foyers et 1 338 arbres malades ont été identifiés. D'ici quinze à vingt ans, les 42 000 platanes du canal du Midi devraient être abattus et remplacés soit par d'autres essences (frênes, tilleuls) soit par une variété de platane résistante au parasite (Platanor vallis clausa).

Depuis les années 40, des milliers de platanes de la région Provence - Alpes-Côte-d’Azur, d’Italie et depuis peu de Suisse, sont atteints d’une maladie fongique incurable provoqué par un champignon ascomycète : Ceratocystis fimbriata, la maladie gagne du terrain dans l’Aude et en Haute Garonne jusqu’à Saint-Gaudens. Ce champignon qui pour l’instant n’est pas apparu sur les platanes du Canal des Deux Mers menace non seulement les arbres, mais aussi à travers eux, la stabilité des bord du Canal. Le système racinaire des platanes permet de stabiliser le sol et ce n’est pas pour rien qu’ils ont longtemps bordés nos routes nationales et il en reste toujours de nombreux. Considéré comme un arbre d’ornement et d’alignement, il y en a aussi de nombreux en milieu urbain, comme on peut l’observer à Bordeaux (boulevard Alfred Daney par exemple).

La seule prévention drastique passe par la coupe des arbres morts et le dessouchage pour éviter la propagation de la maladie qui peut se propager par l’eau, les activités humaines (taille, entretien des fossés, chantier, navigation...), les rongeurs et le platane lui-même par les systèmes racinaires qui s’enchevêtrent.
Et aujourd'hui, c'est maintenant nos platanes de Gironde qui commencent à être frappé par ce champignon redouta-
ble, appelé chancre coloré, contre lequel il n'existe aucun traitement.

Les chercheurs de l’INRA se sont penchés sur le problème depuis de nombreuses années et ils n’ont pas réussi à trouver une thérapeutique satisfaisante. Par contre, les travaux des chercheurs de l’Inra menés sur les sites de Montpellier et de Montfavet (Avignon) ont conduit à la mise au point du PLATANOR® Vallis clausa, variété obtenue à partir de l’hybridation d’un platane américain résistant et d’un platane d’orient. Si elle présente toutes les caractéristiques ornementales du platane commun (lui-même hybride), cette nouvelle variété est nettement résistante à l’anthracnose et, à un moindre degré, à l’oïdium et au tigre. Ce platane supporte également bien la pollution urbaine et le vent. Et résistant également au chancre coloré...
La commune de Trèbes (Aude), particulièrement touchée, a vu l'implantation du "Platanor". Fruit de nombreux
croisements, ce platane hybride a la particularité de résister au champignon dévastateur.

Le canal du Midi est essentiellement utilisé par le tourisme, les loisirs et le logement. Depuis 1996, Le CANAL DU MIDI est inscrit sur la liste du patrimoine de l'humanité de l'UNESCO.  

                  
                                                      Principales communes traversées par le CANAL DU MIDI

 
                 

    Rechercher

  •  
  •