A C T U A L I T E S
  25-12-2012  SÉCURITÉ et INFORMATIQUE : Les escroqueries et la cybercriminalité sur INTERNET
               
                        


  
    


Quel est l'internaute qui n’a pas reçu un jour parmi ses e-mails un message soit-disant provenant d’un organisme reconnu (banques, compagnies d’électricité, de téléphone, etc…) et demandant de lui communiquer d’urgence des informations personnelles. Il s'agit d'une arnaque !
C’est ce qu’on appelle du phishing ou de l’hameçonnage dans la pure langue de Molière.

L'escroquerie et l'arnaque se multiplient sur Internet, notamment le "phishing" ou hameçonnage :
"L’hameçonnage, ou phishing, et rarement filoutage, est une technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d'identité. La technique consiste à faire croire à la victime qu'elle s'adresse à un tiers de confiance — banque, administration, etc. — afin de lui soutirer des renseignements personnels : mot de passe, numéro de carte de crédit, date de naissance, etc.
C'est une forme d'attaque informatique reposant sur l'ingénierie sociale. Elle peut se faire par courrier électronique, par des sites web falsifiés ou autres moyens électroniques.
Les criminels informatiques utilisent généralement l’hameçonnage pour voler de l'argent. Les cibles les plus courantes sont les services bancaires en ligne, les fournisseurs d'accès Internet et les sites de ventes aux enchères tels qu'eBay et Pay pal. Les adeptes de l'hameçonnage envoient habituellement des courriels à un grand nombre de victimes potentielles.
Typiquement, les messages ainsi envoyés semblent émaner d'une société digne de confiance et sont formulés de manière à alarmer le destinataire afin qu'il effectue une action en conséquence. Une approche souvent utilisée est d'indiquer à la victime que son compte a été désactivé à cause d'un problème et que la réactivation ne sera possible qu'en cas d'action de sa part. Le message fournit alors un
hyper-lien qui dirige l'utilisateur vers une page Web qui ressemble à s'y méprendre au vrai site de la société digne de confiance. Arrivé sur cette page falsifiée, l'utilisateur est invité à saisir des informations confidentielles qui sont alors enregistrées par le criminel.[WIKIPEDIA = http://fr.wikipedia.org/wiki/Hame%C3%A7onnage]"
Citons par exemple des Banques La Banque Postale, La Caisse d'Épargne...,des Administrations EDF Bleu Ciel
etc..., des Fournisseurs Internet comme Free, autre exemple etc...
 
"Selon une étude publiée le 15 novembre, nous sommes 70% à déclarer vouloir faire nos achats de Noël sur internet en 2012, soit 6% de plus que l’an dernier, pour une somme moyenne de 200€. Malgré la crise,
les transactions vont donc augmenter et sans doute également les escroqueries." 

[
http://arnaqueinternet.com/]

"L'Article L313-1 du Code Pénal définit ainsi l'escroquerie : "le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manoeuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge. L'escroquerie est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 375 000 euros d'amende".
[www.interieur.gouv.fr/A-votre-service/Ma-securite/Conseils-pratiques/Sur-internet/Les-escroqueries-sur-Internet]

Depuis l'arrivée d'INTERNET, une nouvelle criminalité est apparue : c'est la cybercriminalité, une nouvelle forme de délinquance. La Gendarmerie Nationale et la Police Nationale sont des acteurs potentiels de lutte contre cette cybercriminalité émergente, en pleine recrudescence.
"La cybercriminalité dont les revenus dépassent ceux du trafic de drogue, fait des ravages. Se protéger ne concerne pas que les jeunes internautes parfois bien candides et trop imprudents, en particulier sur les réseaux sociaux."
On peut aujourd’hui regrouper la cybercriminalité en trois types d’infractions, selon l'encyclopédie
Wikipédia :

• Les infractions spécifiques aux technologies de l’information et de la communication : parmi ces infractions, on recense les atteintes aux systèmes de traitement automatisé de données, les traitements non autorisés de données personnelles (comme la cession illicite des informations personnelles), les infractions aux cartes bancaires, les chiffrements non autorisés ou non déclarés ou encore les interceptions.

• Les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication : cette catégorie regroupe la pédopornographie, l’incitation au terrorisme et à la haine raciale sur internet, les atteintes aux personnes, les atteintes aux biens.

Les infractions facilitées par les technologies de l’information et de la communication, que sont les escroqueries en ligne, le blanchiment d'argent, la contrefaçon ou tout autre violation de propriété intellectuelle.

Tous les sites Internet ne sont pas sécurisés ; il ne faut jamais régler par carte sur un site sans s'assurer , préalablement, que ce site est sécurisé.

Sur un site sécurisé, les données sont cryptées et il est extrêmement difficile d'y avoir accès. Sur ce type de sites, vous pouvez régler en ligne dans d'excellentes conditions de sécurité.

Le moyen le plus sûr de reconnaître un site sécurisé est l'adresse des pages ; dans la barre d'adresse de votre navigateur :

une adresse non sécurisée commence par : http ://www....

une adresse sécurisée commence par : https ://www...... (s, comme sécurité). 

Dans le doute, pour vérifier l'authenticité d'un site Internet, il suffit de copier/coller l'adresse sur son navigateur et constater que le site saisi ne s'ouvre pas. Dans ce cas précis, il y a danger.

   http://www.banque-info.com/fiches-pratiques-bancaires/ce-qu-il-faut-savoir-pour-acheter-sur-internet

Notre journal quotidien régional SUD OUEST, nous dresse un certain nombre d'arnaques existant sur Internet,
par Bruno Béziat, en date du 21/07/2012.
Consulter l'article :

Consulter le dépliant ESCROQUERIES du Ministère de l'Intérieur :

    Rechercher

  •  
  •