A C T U A L I T E S
  01-04-2013  ZOOLOGIE, ÉCOLOGIE et ENVIRONNEMENT : lutte contre le FRELON ASIATIQUE un ARTHROPODE Hyménoptère dont il faut se débarrasser !


Le Frelon asiatique, bête noire des Apiculteurs...

Il est arrivé en France, fin 2004.
Il envahit peu à peu l’ensemble du territoire hexagonal. Il se nourrit d’insectes divers et en particulier d’abeilles
qu’il attaque à l’entrée des ruches, et qu'il tue. Il a été surnommé le "tueur d'abeilles". 
   
                         
                              Le frelon asiatique (Vespa velutina), un aspect bien peu sympathique et répugnant...

Nous nous acheminons vers la période la plus favorable pour faire la chasse à cet insecte redoutable,
extrêmement nuisible (du 15 février au 01 mai...) en fabriquant le plus grand nombre possible de 
pièges...


  
Une excellente nouvelle pour tous les Apiculteurs et les amis des Abeilles : le frelon asiatique  (WIKIPEDIA) enfin
reconnu espèce nuisible parmi les Insectes.
Il a été reconnu envahissant et nuisible par le Gouvernement. Il ne cesse d'inquiéter les Apiculteurs depuis son apparition en France, et représente un réel danger sanitaire grandissant...
"Nous attendions son classement en espèce nuisible depuis des années", déclare l'Union nationale de l'apiculture
Française.
"Depuis le 26 décembre 2012, le frelon asiatique (Vespa velutina) est classé dans la liste des dangers sanitaires de deuxième catégorie pour l'abeille domestique (Apis mellifera) en France." [http://www.futura-sciences.com/]

"Les ministres français de lAgriculture et de lEcologie viennent de classer le frelon asiatique parmi les nuisibles. Cest une victoire ! Mais qui intervient un peu tard Cela fait maintenant huit ans que linsecte est arrivé en Aquitaine, autant dannées pendant lesquelles il a pu se propager à vitesse éclair et décimer de nombreux essaims dabeilles. Ces « sentinelles de lenvironnement » nen avaient pas besoin : leur surmortalité est déjà extrêmement élevée pour de multiples causes comme lutilisation intensive de pesticides. Rappelons que les abeilles ont un rôle fondamental dans la pollinisation des plantes et pas moins de 35 % de notre diversité alimentaire est lié à leur pollinisation.

Cette propagation rapide nécessite de passer de simples moyens mécaniques à des substances anéantissant les nids de l’hyménoptère. La filière apicole est unanime : le dioxyde de soufre (SO2) est aujourd’hui le produit le plus intéressant : la substance nécessite des règles strictes d’utilisation mais ses effets n’ont pas la rémanence des insecticides. Pourtant, son utilisation contre le frelon asiatique est interdite car il ne figure pas au registre européen des substances biocides. Ce sont alors des substances beaucoup plus nocives qui sont utilisées, comme les pesticides Protéus (par ailleurs interdit en Allemagne et en Italie) ou encore Dipter ! Elles portent de graves préjudices aux colonies d’abeille, mettent en péril les productions de miel et certaines collectivités engagées dans des objectifs de non utilisation de pesticides ne peuvent plus tenir leurs engagements !"
[EELV Midi Pyrénées]

"Le classement d'une espèce comme espèce exotique envahissante et comme danger sanitaire permet l'élaboration et la mise en œuvre de programmes de lutte obligatoire au niveau national et départemental", indiquent les ministères de l'agriculture et de l'écologie. "Ce classement permet leur élimination systématique, mais les décisions relèveront des préfets", a-t-on précisé au ministère de l'écologie. La lutte contre les frelons peut se faire par des destructions de nids et des installations de pièges.

ATTENTION !

Du 15 février au 1er mai, vous allez piéger des fondatrices de frelons asiatiques (reines). Passée cette période, vous risquez de piéger de nombreuses autres espèces autochtones non nuisibles (frelons jaunes, guêpes, etc... ). Il vaudra donc mieux retirer ces pièges !
Car il est impératif de préserver la diversité biologique chez les Insectes...



On connaissait le frelon d'Europe, appelé "Vespa crabro". Mais dorénavant il va falloir parler du frelon d'Asie, le "Vespa velutina" !
On trouve cette variété en général dans le Nord de l'Inde, en Chine ou dans les montagnes d'Indonésie (Sumatra, Sulawesi).
Mais, en France, depuis ces 2 dernières années, de nombreux nids de ce frelon "Vespa velutina" ont été découverts dans la région du Lot-et-Garonne (Sud Ouest).
Il semble que l'insecte soit arrivé en France caché dans un chargement de marchandises chinoises fin 2004. Trois ans plus tard, on peut dire, que cette espèce s'acclimate à la France et prolifère rapidement.
Ce nouvel exilé chinois, Arthropode Hyménoptère, est arrivé sur le territoire français fin 2006. 13
départements du Sud Ouest de l'hexagone signalaient la présence de cet insecte indésirable depuis
la Charente-Maritime aux Pyrénées  Orientales, de la Gironde et des Landes jusqu'à la Lozère et la 
Haute-Garonne. La Dordogne et les Pyrénées-Atlantiques sont concernées aussi...
La Gironde est probablement le département le plus touché. En 2007, près de 1 260 nids de frelons asiatiques ont été signalés.
D'octobre à décembre 2007, les Pompiers de la Gironde ont détruit pas moins de 700 nids. En progression
exponentielle constante, ce frelon asiatique suscite les plus vives inquiétudes.
Il s'attaque à la population des abeilles et les tue, à proximité des ruches productrices de miel. Mais il faut
savoir que, outre le frelon asiatique, d'autres prédateurs nouveaux connus et venus d'autres continents,
comme le varroa ou la loque américaine détruisent de nombreuses colonies d'abeilles.

C'est pourquoi l'association pour le développement apicole en Aquitaine (Adac) vient de missionner un chercheur, Jacques Blot,* pour procéder à une évaluation de l'impact du frelon asiatique dans la région. (Vous pouvez le contacter au 06.30.13.87.27 , pour des témoignages....

* Le docteur Jacques BLOT est Directeur Technique ADAAQ(Association de Développement de l'Apiculture en Aquitaine).
"Les frelons asiatiques sont très implantés dans les milieux urbains et s'étendent de plus en plus aux zones rurales. Jacques Blot a établi quelques constantes. Il apparaît que le frelon est systématiquement installé à 50 mètres d'un point d'eau. 30% des nids sont situés dans des bâtis, 40% dans des arbres et 30% dans des haies... Mais, "il ne faut surtout pas détruire seul un nid de frelon asiatique", met en garde Jacques Blot. Il est nécessaire, en effet, d'être équipé de combinaison de pompiers et de vêtements spécifiques pour se protéger des piqûres. Car, s'approcher d'un nid peut entraîner de violentes attaques collectives. Problème, aujourd'hui, les pompiers sont débordés par les demandes et interviennent de moins en moins. Et, faire venir une société du privé peut vous coûter cher selon l'accessibilité du nid (de 90 à 1 500 euros !
"Le
frelon asiatique est déjà dans les Landes, la plus grande forêt d'Europe", où il construit ses nids sphériques à très grande hauteur dans les Pins, hors de portée des regards, a déclaré jean Haxaire (un entomologiste amateur).
La taille du nid , de forme sphérique, peut aller de celle d'un ballon de hand-ball à celle d'un ballon 
de football, mais parfois bien plus... 

Les professionnels (surtout les apiculteurs) sont inquiets !
Et il est important de bien le reconnaître !
On augmente les chances d'en capturer.
Apiculteurs, habitants, amis des abeilles... tous ensemble protégeons nos abeilles et participons activement à la lutte contre ce "frelon asiatique" !

Le "frelon asiatique" construit ses nids sphériques à très grande hauteur dans les arbres, hors de portée des regards, facilement à plus de 12 m de hauteur ! Et il choisit souvent l
'acacia, arbre assez 
haut, ce qui augmente la difficulté pour le détruire... Cependant d'autres arbres peuvent être "squattés"...
Il s'attaque aux abeilles ouvrières des ruches, cinq ou six frelons suffisent à condamner une ruche.

Le frelon asiatique, (Vespa velutina) voilà un redoutable prédateur Arthropode (Insecte), 
Hyménoptère, et grand ennemi des abeilles... Les apiculteurs, déjà sinistrés par des 
pesticides, insecticides, utilisés par les agriculteurs (le "gaucho", notamment), sont aujourd'hui confrontés à une nouvelle 
menace, l'arrivée de ce frelon asiatique , envahissant la région du 
Sud-Ouest, en particulier.
Selon les entomologistes, il ne serait pas plus dangereux pour l'homme que n'importe quel autre frelon, par contre il est considéré par ces scientifiques, comme insecte trés redoutable vis-à-vis de la société des abeilles...

Observé pour la première fois en novembre 2005, dans le Lot-et-Garonne, le frelon asiatique est aujourd'hui très présent en Gironde et dans la plus grande partie de l'Aquitaine. 
Importé en 2005, dans des containeurs de poteries chinoises à Tonneins, il est maintenant trés implanté en Gironde (prés de 1500 nids), en Dordogne et en Lot-et-Garonne.
La
Préfecture de la Gironde a envoyé en 2008, un courrier d'information et de sensibilisation face
à ce nouvel envahisseur, à toutes les communes du Département...

Merci de cliquer et lire les fichiers relatifs au Frelon asiatique : [http://draaf.aquitaine.agriculture.gouv.fr/
Frelon-asiatique-Dernieres
]


http://www.frelon-asiatique-lefilm.com/pdf/direction_regionale_aquitaine.pdf

http://guillos.fr/upload/actualites/halte_aux_idees_fausses_frelon%20asiatique.pdf

http://guillos.fr/upload/actualites/ce_qu_il_faut_savoir_avant_de_detruire_un_nid%20de%20frelon%20asiatique.pdf

http://guillos.fr/upload/actualites/detruire_les_nids_a_bon_escient_frelon%20asiatique.pdf

http://guillos.fr/upload/actualites/information_sur_les_piqures_d_hymenopteres_cle81aece.pdf

http://guillos.fr/upload/actualites/limiter_l_impact_sur_l_entomofaune%20frelon%20asiatique.pdf

http://guillos.fr/upload/actualites/pour_votre_securite1_frelon%20asiatique.pdf

http://guillos.fr/upload/actualites/limiter_impact.pdf

Il faut plutôt détruire les nids en juillet. " À partir du début de l'été, les fondatrices ne peuvent plus
s'installer. C'est le moment de détruire les nids que l'on a repérés et qui, jusqu'à ce moment, n'ont pas
pu grossir beaucoup. Du coup, on brise le cycle (INRA) et on détruit du même coup les larves qu'elles ont
pu pondre ".
C'est l'avis d'un apiculteur Landais, Francis Ithurburu.  
La destruction des nids fait appel à une technique simple, écologique, car sans avoir recours à un insecticide
ou un pesticide : à l'aide d'une perche télescopique, l'opérateur injecte du Dioxyde de Soufre (anhydride sulfureux) le S02.

Liens externes, pour en savoir plus...

http://aphem.fr/biodiversite/frelon_2.pdf

• 
www.frelon-asiatique.com

• http://anti-frelon-asiatique.com/

http://inpn.mnhn.fr

http://albuga.free.fr/fr/avenir/vespa_velutina/index.html

http://insectesbatisseurs.univ-tours.fr/frelon_asiatique.htm

http://www.ushuaia.com/info-planete/actu-en-continu/nature/le-frelon-asiatique-debarque-en-ile-de-france-4821396.html

http://www.leparisien.fr/societe/d-un-nid-a-plusieurs-milliers-en-cinq-ans-18-08-2009-609513.php

• http://www.sagapiculture.fr/

http://www.frelon-asiatique-lefilm.com/pdf/affiche_GDSA.pdf

http://www.frelon-asiatique-lefilm.com/pdf/article_claire_villemant.pdf

http://www.frelon-asiatique-lefilm.com/pdf/article_eric_darrouzet.pdf

http://www.frelon-asiatique-lefilm.com/pdf/article_sud_ouest_2009.pdf

http://www.gdsa33.fr/  (Groupement de Défense Sanitaire des Abeilles de Gironde)

lettre mairie GDSA 2013 15 fevrier 2013 

 

 
Comment différencier Frelon asiatique et Frelon européen ?




Arthropodes-Hyménoptères-Vespidaes

Photo

Tête

Abdomen

Pattes

Frelon asiatique (Vespa velutina)

Frelon
asiatique

Jaune orangée

Noir, 1 seul anneau jaune orangé sur le premier segment de l'abdomen

Extrémité des pattes jaunes orangées

Frelon européen (Vespa crabro)

Frelon européen

Jaune et brun rouge

Jaune, ponctué de noir

Extrémité des pattes brunes


 
I comme Insecte...

Le frelon asiatique, un INSECTE, un INTRUS, un INDÉSIRABLE, bref un redoutable prédateur, une saleté
qu'il faut éradiquer et tuer !
On peut lui attribuer quinze qualificatifs qu'il mérite largement, et quinze raisons donc , pour s'en débarrasser !   
 

F

comme futé

R

comme ravageur

E

comme exterminateur

L

comme lutteur

O

comme oppresseur

N

comme nuisible

A

comme agressif

S

comme suspect

I

comme insectivore

A

comme assassin

T

comme tueur

I

comme insupportable

Q

comme querelleur

U

comme usurpateur

E

comme envahisseur


Il faut que cette singulière "bébette" disparaisse... Et chacun d'entre nous peut participer, tout simplement en 
fabriquant et installant un piège, confectionné à l'aide d'une banale bouteille d'eau minérale en plastique,
placée dans notre jardin, en respectant la date d'installation, du 15 février au 1er mai, exposée au soleil et à
une hauteur de 1,50 m à 2 m.
Voilà un piège, artisanal, efficace, qui ne coûte pas grand chose, et qui peut faire regresser notablement la
population de frelons asiatiques, particulièrement dans le Sud-Ouest, et qui est devenu le nouveau fléau français, et au grand dam de tous les apiculteurs du territoire hexagonal.
Tous ensemble, il s'agit de protéger la société des Abeilles et aider les Apiculteurs Français. Mais en matière de
lutte contre le Frelon asiatique, la campagne de piègeage doit être raisonnée.

Si vous avez repéré un nid : appeler un désinsectiseur ou le GDSA qui enverra des Apiculteurs bénévoles
s'ils sont disponibles (gdsa33.frelon@orange.fr ).
Dans tous les cas informez votre Mairie ( mairie.guillos@orange.fr , ou téléphonez au 05 56 62 52 08)

"Si l'abeille disparaissait de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que 4 années à vivre" : on s'en rend compte aujourd'hui, Albert Einstein n'était pas très loin de la réalité. Sans les insectes pollinisateurs, la biodiversité serait sérieusement menacée, et l'homme devrait renoncer à de nombreux aliments.

Le frelon asiatique, 

Pour lutter contre le frelon asiatique, une concertation constructive entre la CDC et ses treize
communes est engagée.

Des après-midi informations accompagnées d'ateliers, auront lieu  non stop à Pujols sur Ciron

 le 17 avril  de 14 h 30 à 17 h00

 salle communale (centre bourg face à la mairie).

Vous pouvez consulter le site internet: www.gdsa33-entomofaune-frelon.fr  

Pour d'autres renseignements: Association « SEME » 05 56 76 65 27.

"Des infos d'un coup d'oeil du Ciron"           Jean Pierre Chaudières.

    Rechercher

  •  
  •