A C T U A L I T E S
  01-11-2018  LE VÉLO de plus en plus prisé et privilégié par les adeptes : l'Association VÉLO-CITÉ soutient les usagers cyclistes

Un lundi sur deux, l'Association VÉLO-CITÉ* vient en aide aux amateurs et amoureux inconditionnels du vélo, en prodiguant des conseils et des bonnes pratiques, et également aux victimes de vélos volés.
En effet les cyclistes deviennent de plus en plus nombreux au sein de Bordeaux-Métropole, à utiliser ce moyen de locomotion très salutaire et extrêmement écologique.
La bicyclette est plus que jamais volée aussi bien dans l'espace public que privé. 
*
 Vélo-Cité, 16 rue Ausone 33000 Bordeaux
Tél : 05 56 81 63 89        
Contact : @velo-cite.org
Heures d’ouverture au public : 9h-17h du lundi au vendredi.
Le vélo fait partie de ces activités physiques et sportives qui continuent à faire l'unanimité. En ville, donc en milieu urbain, le vélo rivalise de plus en plus avec la voiture, le bus , le tramway.
Le vélo est en pleine expansion. Une des premières raisons de cet engouement pour la bicyclette est la création, l'apparition, le développement de plus en plus important du réseau des pistes cyclables, en France. Le cycliste se sent beaucoup plus en sécurité en circulant précisément sur ces pistes qui sont destinés aux adeptes du deux-roues.
Une autre raison est que le vélo ne pollue pas, n'est pas bruyant, reste très pratique quant il s'agit de se garer , et on perd moins de temps à chercher un lieu de parking et de sécurité.
Il existe une dernière raison de cette expansion du vélo , c'est l'apparition du vélo électrique qui a boosté sans aucun doute le goût et le développement du cyclisme. En effet , les Français adoptent plus que jamais la bicyclette. Si le vélo de ville est bien vendu, pour l'homme comme pour la femme, le vélo tout terrain (VTT) l'est encore davantage. Les vélos tout court, les vélos pliants, les vélos en libre-service (de location), les vélos à assistance électrique (VAE) et même maintenant les VTT à assistance électrique, tout cela fait que la bicyclette fait désormais partie du présent, mais aussi le moyen de transport de l'avenir.

L'Association Vélo-Cité a trouvé 10 bonnes raisons d'utiliser le vélo et de se déplacer en ville :
Le vélo, c'est rapide,
Le vélo c'est bon marché,
C'est bon pour la santé,
C'est la liberté,
C'est bon pour l'environnement,
C'est plus convivial,
C'est bon pour l'économie de proximité,
C'est bon contre le stress,
C'est le complément idéal des transports en commun,
C'est la découverte.

Mais pour lutter contre le vol des vélos, il faut multiplier les arceaux de stationnement ou les garages à vélos à
proximité des lieux publics et dans les immeubles, le marquage des vélos (le marquage Bicycode), l'usage d'un antivol voire de deux. Pour dissuader les voleurs, il existe une parade le Bycode. Il consiste
 à graver sur le cadre des vélos un numéro unique et standardisé, référencé dans un fichier national accessible en ligne : www.bicycode.org .
L’objectif du dispositif est de permettre la restitution des vélos volés à leurs propriétaires par les services de police / gendarmerie, et de lutter contre le recel et la revente illicite. Cela peut se faire à la Maison Itinérante du Vélo et des Mobilités de la Rive droite. (rayon d'action élargi aux 28 communes de Bordeaux-Métropole). 
Ce n’est pas une fatalité, prenez seulement quelques précautions. Choisissez un cadenas en forme de U de bonne qualité. Attachez votre vélo toujours à un point fixe en prenant le cadre et une roue (y compris dans les cours d’immeuble). Choisissez des endroits passants et éclairés, évitez de le laisser dehors la nuit (pensez aux parkings urbains sécurisés). Pensez à cadenasser votre selle avec un petit antivol et remplacez l’attache rapide de vos roues par des boulons.
Il faut savoir aussi, selon notre journal SUD OUEST, que chaque année, 2000 vélos sont volés dans l'agglomération de Bordeaux.


Un vélo est bien stationné quand il est sur un arceau, pas sur le mobilier urbain (poteau).
Comme pour les voitures, les vélos doivent s’arrêter au feu rouge sauf « cédez le passage cycliste au feu rouge.
Sauf indication « sauf cycliste », il est interdit d’emprunter un sens interdit.
Bien se positionner sur la voie : roulez sur la route ou piste cyclable, pas sur les voies de tramTraversez les passages piétons lorsqu’il y a le logo cycliste, sinon descendez.
À
 ne pas faire : rouler sur les voies de tram et rouler sur les trottoirs !
Le vélo est un véhicule et à ce titre, le cycliste doit respecter le code de la route. Il a été fait pour les automobilistes et prend peu en compte la réalité de la circulation du cycliste urbain (énergie musculaire avec recherche des trajets les plus courts s’opposent à la multitude de feux et de sens interdits).
Le port du casque, cela doit rester un choix personnel. À Vélo-Cité, nous sommes contre l’obligation de son port. En revanche, nous le conseillons pour les enfants y compris ceux sur un siège bébé.
La nuit, trop de cyclistes négligent encore l’éclairage (prévoir la lumière à l'avant et à l'arrière du vélo, capital et indispensable). Contrôlez régulièrement l’efficacité du vôtre. Portez des vêtements clairs et n’hésitez à y ajuster un chasuble réfléchissant (obligatoire hors agglomération). Vous pouvez en acheter au local de l’association pour la modique somme de 5 €.

Après 30 ans de politique vélo, la ville de Bordeaux et son agglomération deviennent de plus en plus cyclable caracolant maintenant dans le peloton des villes cyclables françaises jusqu’à se retrouver 4ème en 2013 dans le célèbre classement international : Copenhagenize Index…..

Pourtant la ville, dans les années 1950 à 1990, était entièrement dévolue au « tout voiture ». Les premiers tours de roues au eu lieu entre 1980 et 1995 pour finalement passer au braquet supérieur….

Ces importantes transformations ont eu lieu suite notamment grâce à la mise en œuvre d’un projet ambitieux de construction simultanée de 3 lignes de tramway (A,B,C et D en cours) et l’association d’une bonne dose de requalification des espaces urbains. La réussite tient essentiellement à la forte volonté des élus mais aussi à la présence d’un secteur associatif dynamique dont les associations cyclistes ont su devenir des acteurs incontournables.


    Rechercher

  •  
  •