A C T U A L I T E S
  06-12-2018  FÊTE de SAINT-NICOLAS c'est le 06 décembre 2018

                           


Nous sommes dans le temps de l'Avent.
L’Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à célébrer Noël, événement inouï, et décisif pour l’humanité, puisque Dieu s’est fait homme parmi les hommes : de sa naissance à sa mort sur la Croix, il a partagé en tout la condition humaine, à l’exception du péché
.
Saint-Nicolas, c'est ce Saint Patron aux airs de Père Noël qu'on célèbre dans les pays de l'Est et du Nord. En Belgique, en Allemagne, aux Pays-Bas, tous les pays de l'Est comme la Russie, la Hongrie ou encore la Pologne. En France, même la région du Grand-Est continue à le fêter.  

Saint-Nicolas
, est né à Patare en Lycie(1) vers 270 de parents chrétiens : son père, Euphémius, était un homme riche, pieux et charitable ; sa mère, Anne, était la sœur de Nicolas l’Ancien, évêque de Myre. Selon un récit à caractère légendaire, Nicolas manifesta dès l’enfance sa fidélité à la pratique du jeûne : les imagiers médiévaux ont reproduit sur nos vitraux le nourrisson repoussant d’un geste décidé le sein maternel. Très certainement en tout cas, Nicolas fut pieux dès son jeune âge. Nombreux sont les traits analogues qui ont rendu saint Nicolas si populaire. La peste ayant enlevé ses parents et l’ayant laissé jeune à la tête d’un riche héritage, Nicolas consacra sa fortune à de bonnes œuvres. Un homme veuf de son voisinage ayant trois filles nubiles et, par suite de revers de fortune, ne pouvant leur assurer une honnête situation, résolut de les prostituer ; Nicolas se fit à leur égard l’instrument de la Providence en leur procurant une riche dotation. On dit que son oncle l’ordonna prêtre et le fit supérieur du monastère de Sainte-Sion, près de Myre

Dans l'Est de la France, ce saint homme a pour mission de distribuer des cadeaux aux enfants sages. Encore très présente, la tradition se déroule chaque année le 6 décembre. 
On l'appelle le patron de la Lorraine et des Lorrains. En France, il est fêté dans les Flandres, en Alsace, en Champagne et en Franche-Comté. Chaque année, aux alentours du 6 décembre, Saint-Nicolas est prétexte à de nombreuses festivités. Les rues grouillent alors d'hommes barbus accompagnés de leurs ânes, et les enfants scandent: «Grand Saint-Nicolas, moi j'aime bien le chocolat!»
Si le mythe est aussi présent dans l'Est de la France, c'est à cause de la bataille de Nancy, comme le rappelle ici France Bleu. René II, duc de Lorraine, affronte en 1477 l'armée de Charles le Téméraire. Il place ses troupes sous la protection de Saint-Nicolas et triomphe. Depuis cette victoire, le saint restera attaché à cette région. À l'origine du personnage, un être bien réel: Nicolas de Myre, aussi connu sous le nom de Nicolas de Bari. Né au IIIème siècle en Lycie, au sud de l'actuelle Turquie, cet evêque était aux yeux de tous le protecteur des enfants, des veuves et des personnes les plus faibles. Un homme bienveillant et généreux. Après sa mort, les miracles qui ont commencé à lui être attribués sont très nombreux. Selon les dires de certains, il aurait notamment ressuscité des enfants assassinés par un boucher. Il devient alors le Saint patron de nombreuses corporations telles que les enfants, les navigateurs, les prisonniers ou encore les célibataires. 
Victime des persécutions menées par l'empereur Dioclétien à l'encontre des chrétiens, Saint-Nicolas a été emprisonné puis contraint un certain temps à vivre en exil. Il serait décédé le 6 décembre 343, et enterré à Myre, avant que des marchants italiens n'emportent ses ossements à Bari, en Italie. En 2016, la Turquie avait officiellement demandé à cette dernière de lui restituer ces ossements, exposés depuis le début du second millénaire dans la basilique de Bari.

Vénéré en Allemagne à partir du Xème siècle, il est aujourd'hui fêté dans de nombreux pays européens: Autriche, Belgique, France, Luxembourg, Pays-Bas, Suisse... Chaque année, durant la nuit du 5 au 6 décembre, il descend du ciel et entre dans les maisons par les cheminées pour distribuer des friandises aux enfants sages. Des pommes, des fruits secs, des chocolats et surtout des pain d'épices à l'effigie du Saint-Evêque. Dans certaines régions telles que l'Alsace et la Moselle, des Mannele sont préparées par les boulangers le jour de la célébration de la Saint-Nicolas. Ces brioches en forme de petits bonhommes accompagnent généralement le chocolat chaud du goûter des enfants. Elles peuvent être agrémentées de raisins secs ou de pépites de chocolat.
Lors de ses visites, Saint-Nicolas est accompagné de sa version menaçante, le Père Fouettard. Chargé de punir les enfants turbulents, les quelques «cadeaux» qu'il distribue sont peu ragoûtants: du charbon, des pommes de terre, des betteraves ou des oignons.


                                         


            


    Rechercher

  •  
  •