A C T U A L I T E S
  12-12-2018  POLICE NATIONALE : APPEL À TÉMOINS


                                 


           


[] La judiciaire recherche l'individu suspecté d'être le tireur du marché de Noël de .
⚠ Attention, individu dangereux, n’intervenez pas vous-même.
📞 Contactez le 197 - http://www.securite.interieur.gouv.fr
"Ce mardi 11 décembre 2018, un homme armé a attaqué plusieurs personnes à Strasbourg, aux abords du marché de Noël. Il est demandé aux habitants de suivre les consignes des autorités.
A 19h50 mardi soir, un homme a fait usage de son arme à Strasbourg, tuant trois personnes et blessant 12 personnes, selon un dernier bilan provisoire. L'individu est toujours recherché, un important dispositif de secours et de sécurité est mobilisé. 350 policiers et gendarmes, dont 100 membres de la police judiciaire, des militaires et deux hélicoptères sont mobilisés pour retrouver l’individu. Les frontières ont été bouclées et la ville de Strasbourg a été quadrillée.

Le plan Vigipirate renforcé a été élevé à l’urgence attentat. Ce niveau peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Il est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.

Les principales mesures additionnelles activées sont :

- La surveillance et le contrôle des lieux de rassemblements, notamment les marchés de Noël
- Les contrôles d’accès des personnes et des véhicules sur les grands espaces de commerce
- La coordination des services assurant le contrôle aux frontières
- La sécurité des établissements de santé (dans la zone Est)

Pour des mesures de sécurité, il est interdit de manifester à Strasbourg aujourd’hui 12 décembre.

Le centre opérationnel départemental reste activé et l'ensemble des services de l’État restent activement mobilisés. la cellule d'information du public de la préfecture de Strasbourg reste joignable : 0 811 00 06 67 - 01 43 17 43 17. Un centre d’accueil des familles a été mis en place sous l’autorité du préfet.

La recherche est toujours en cours. Veillez à rester vigilants et suivre les consignes des autorités.

Suivre l'évolution de la situation sur le compte Twitter du Ministère de l'Intérieur, dédié à l'alerte et l'information des populations en cas de crise" : @Beauvau_Alerte external link

Strasbourg est en deuil, la France est plongée dans la tristesse, nous sommes tous strasbourgeois et alsaciens, après cette terrible tragédie...Toute notre empathie, toutes nos pensées et prières vont aux familles des victimes, très éprouvées après cet ignoble et monstrueux attentat. 
Une ville 
considérée comme l’un des épicentres du djihadisme hexagonal, depuis le démantèlement de plusieurs filières terroristes. Strasbourg symbôlise aujourd’hui le visage d’une France terriblement blessée, amplifié après le mouvement des Gilets Jaunes, pris malheureusement en otage par des casseurs hyperviolents, d'origine diverse, voyous, pillards, et délinquants, infiltrés et opportunistes, à Paris et même hélas en Province, des anarchistes, des extrémistes de droite mais aussi des ultras de gauche, comme avait oublié de les mentionner le Ministre de l'Intérieur. 
Toute notre sympathie, nos remerciements et notre gratitude aux forces de l'ordre pour leurs missions délicates et leur courage exemplaire (Policiers, CRS, Gendarmes, Militaires) et aussi aux Pompiers, Secouristes, medecins urgentistes et SAMU.

Rappelons-nous que
 c
’est à Strasbourg que résidait Foued Mohamed-Aggad, l’un des assaillants du Bataclan le 13 novembre 2015, tué lors de l’assaut policier, dont le frère aîné Karim a été condamné en 2016 à 9 ans de prison.
L’Alsace est une des régions les plus «contaminées» par le djihadisme, selon les recensements français. Plusieurs filières très dangereuses démantelées en France étaient d’ailleurs ancrées dans ce département.

Chérif Chekatt reste l'homme le plus recherché de France. La police nationale a lancé mercredi soir un appel à témoins pour retrouver cet "individu dangereux" de 1,80 m, "peau mate", "corpulence normale" et qui présente une "marque sur le front". Toute personne en possession "d'informations permettant de le localiser" est appelée à composer le 197.
Il est l'ennemi public n°1 le plus recherché de France. Plus de 700 policiers et gendarmes sont à ses trousses, pour l'interpeller, sans savoir s'il se trouve encore en France ou s'il a peut-être déjà franchi la frontière allemande ou suisse. L'auteur de la fusillade de Strasbourg est toujours en cavale...

Sans faire le procès de la Justice, on peut se demander tout de même comment cet individu très dangereux,  hyperdélinquant, ayant eu 27 condamnations à son actif (vols, agressions, braquages, cambriolages...), donc multirécidiviste, radicalisé en prison, fiché "S", pour des faits de droit commun commis en France majoritairement, en Allemagne et en Suisse se baladait tranquillement dans la nature ? Depuis 2016, son nom figure au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), donc pour des faits encore plus graves ! Il faut savoir qu'il y a environ 20 000 fichés FSPRT en France. Ce fichier a été créé en mars 2015.
Comment des juges ou magistrats ont-ils pu laisser en liberté un tel individu terroriste, tueur, prédateur , et qui est passé à l'acte mardi soir à Strasbourg, dans les marchés de Noël , malgré sa mise en examen en 2016 pour «apologie du terrorisme» et sa promesse de «tuer des flics» ? 
L'assaillant compte 67 antécédents judiciaires (faits de droit commun), dont des condamnations en France, Allemagne et Suisse pour des faits de droit commun. Il est inscrit au Fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), un registre qui regroupe les profils les plus inquiétants, et fait l'objet d'un suivi de la DGSI...
Mardi soir, les autorités ont déclenché sur toute la France le niveau "urgence attentat", le plus haut niveau du plan Vigipirate, permettant "la mobilisation exceptionnelle de moyens" le temps de la recherche d'un assaillant.
C’est bien sans doute le régime qui est responsable de la survenue du terrorisme islamiste et de l’islamisation de la France, par sa politique d’immigration massive et incontrôlée dont beaucoup de Français dénoncent et savent, à part les illuminés gauchistes, à quoi elle mène. 
"Combien d'attentats commis par des fichés S devrons-nous encore subir avant d'adapter notre droit à la lutte contre le terrorisme ? Qu'attendons-nous pour enfin livrer bataille pour éradiquer l'intégrisme qui nous a déclaré la guerre ? " - Laurent WAUQUIEZ

On a appris que le suspect assaillant a été abattu peu après 21h par les forces de police dans le quartier de la Meinau, à Strasbourg.
Il a tiré avec son arme sur un véhicule des forces de l'ordre qui ont alors riposté de l'intérieur de leur voiture, en état de légitime défense, rue du Lazaret. Les policiers chargés de sa traque avaient déployé un très important dispositif pour le rechercher, le neutraliser et finalement l'abattre...
Le Ministre de l'Intérieur doit faire une déclaration à l'Hôtel préfectoral de Strasbourg vers 22h. 
Le ministre a annoncé la réouverture du marché de Noël vendredi, "pour ne pas céder devant la peur" et à "l'obscurantisme", a-t-il annoncé
Ce n'est pas le RAID qui a réalisé l'intervention mais une patrouille de 3 policiers de la ville de Strasbourg (BST). Après 48 heures de cavale, l'auteur de l'attentat du Marché de Strasbourg est donc mort.
Le Maire de la ville s'est exprimé en suivant.
Ce soir, l'heure est au soulagement pour tous les strasbourgeois ! Mais sans oublier de remercier les forces de l'ordre sous tension et mises à contribution...

 Ce mardi 11 décembre, un homme armé a attaqué plusieurs personnes à Strasbourg, aux abords du marché de Noël. Il est demandé aux habitants de suivre les consignes des autorités.

    Rechercher

  •  
  •