A C T U A L I T E S
  07-01-2019  Un LUNDI VERT 7 janvier 2019 sans viande, ni poisson, pour changer notre comportement alimentaire...

Bannir la viande et le poisson de son assiette une fois par semaine afin de préserver notre santé et notre environnement,  c’est la nouvelle résolution 2019. Un défi lancé à nos modes de nourriture...
La campagne "Lundi vert", soutenue par 500 scientifiques, intellectuels, et personnalités telles que Juliette Binoche, Isabelle Adjani, Yann Arthus-Bertrand, Isabelle Autissier, Stéphane Bern, Luc Ferry, et d'autres ... invite les français à se mettre au vert tous les lundis. Cette 
campagne est orchestrée dès ce lundi pour modifier nos habitudes alimentaires.

"Ce n'est pas la première fois qu'il y a ce genre d'appel, déjà il y a 15 ans il y avait eu Paul McCartney", note Christiane LAMBERT, Présidente de la FNSEA, le puissant et principal Syndicat agricole, s'étonnant de "voir des artistes, hommes ou femmes célèbres donner des leçons entre trois allers-retours entre Paris et New-York""En France, la consommation de viande ne provoque pas de déforestation, l'élevage rend même des services environnementaux", assure-t-elle.
Autre voix discordante, l’ancienne Ministre de l’Écologie Ségolène ROYAL lève les yeux au ciel à l’évocation de ce « lundi vert » et taxe l’initiative « d’idée de bobo ». « J’en connais parmi les signataires qui prennent l’avion plusieurs fois par mois et qui ont un bilan carbone désastreux », ajoute celle qui considère l’élevage comme une filière « très importante » en France, ajoutant : « De nombreux Français aimeraient bien, eux, manger de la viande mais n’en ont pas les moyens. » 
Le chanteur et ancien BEATLE Paul McCARTNEY soutient depuis des années l’opération « Meat free mondays ». « Plusieurs dizaines de pays et de villes organisent des journées sans viande ou proposent des menus végétariens comme la mairie du IIe à Paris »
Le Député du Jura Jean-Marie Sermier (LR), anti "lundi vert" a réagi " Qui est Juliette Binoche pour me dire de ne pas manger de viande le lundi ?" Voir l'entretien sur Causeur

Selon une vaste étude du credoc publiée en septembre
, la consommation de produits carnés recule en France depuis dix ans. Mais, contrairement aux idées reçues, ce sont dans les catégories socioprofessionnelles les plus basses que l’on en mange le plus avec, chez les ouvriers, une moyenne de 151 g par jour.
S'abstenir de consommer de la viande le vendredi, nous, catholiques de France nous connaissons et donc s'en priver le lundi ne pose pas de problème particulier, quand on peut la remplace par du poisson. Il faut savoir que dans la religion chrétienne, la mort du Christ Jésus a eu lieu un vendredi. Le jour où Jésus est décédé sur la croix est par conséquent nommé le vendredi saint.
Le Vendredi saint est la fête religieuse célébrée par les chrétiens le vendredi précédant le dimanche de Pâques. Il marque le jour de la crucifixion et de la mort de Jésus-Christ. Pour rendre hommage à Jésus et faire honneur à son sacrifice sur la croix, l’Eglise recommande à la communauté chrétienne de « faire maigre » chaque vendredi de la semaine. 
Cette tradition chrétienne de ne plus manger de viande le vendredi a même évoluée au fil du temps. Désormais, il est fréquent chez de nombreux chrétiens de manger traditionnellement du poisson le vendredi.
V
u que la viande était bannie du régime alimentaire des chrétiens le vendredi, le poisson a donc été traditionnellement  servi lors des repas en remplacement.

Végétarien ou pas, végane ou non, n
e pas manger de viande ni de poisson le lundi, cap ou pas cap ? 
Cette campagne met en avant l'élevage industriel, facteur majeur de la déforestation qui aggrave le réchauffement climatique, la surpêche qui détruit les écosystèmes, les risques de cancer liés à la consommation immodérée de viande rouge, ou encore la souffrance animale.

Mais, tout de même, il reste bien des alternatives comme les oeufs, les légumes, les fruits, le pain sous toutes ses formes...Ce qui représente beaucoup de choix. Et à chacun de choisir, librement, sans contrainte, ses protides, ses glucides, ses lipides, en dosant raisonnablement qualitativement et quantitativement ses aliments.
Les Français sont des adultes, responsables, et ils aiment bien consommer ce qu'ils choisissent , ce qu'ils désirent s'offrir en matière culinaire, et non pas ce qu'on veut leur imposer ! Il n'est bien évidemment pas question de consommer de la viande tous les jours, de même pour le poisson !
Et agriculture et biodiversité peuvent très bien cohabiter !
Mais au fait, comment faisaient donc nos aïeux en matière d'alimentation ? On ne leur parlait pas d'écologie, de biodiversité, de CO2, de gaz à effets de serre, de gaz de combustion de moteurs thermiques essence ou gas-oil toxiques et polluants, d'énergie renouvelable, d'insecticides perturbateurs endocriniens, etc...etc...
Et dire que le plat préféré des Français a toujours été et reste le steack/frites !

        


                                                            Document Journal LE PARISIEN

    Rechercher

  •  
  •