A C T U A L I T E S
  06-06-2019  CÉRÉMONIE du 75ème anniversaire du DÉBARQUEMENT en NORMANDIE 1944-2019 : JEUDI 6 JUIN 2019


Le 6 juin 1944, le débarquement en Normandie, Jour J (D-DAY), met en œuvre environ 6000 navires transportant des soldats Américains, Britanniques, Français et Canadiens pour les amener en France...
La Normandie, un nom qui oblige à la Paix et à la Réconciliation dans le Monde entier.
Un devoir de MÉMOIRE pour ce débarquement des Alliés, et une célébration chaque année en France.
C'est le fameux D-DAY 1944.
L'hommage revient à celles et ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté.
Ce jour célèbre la libération de la France au main de l'Allemagne nazie, lors de la seconde Guerre Mondiale.
Parmi les alliés, 3 millions de soldats principalement Américains, Britanniques, Canadiens, mais aussi d'autres forces alliées traversent la Manche pour débarquer en Normandie...
Il faut rappeler que des soldats Français figuraient parmi les Alliés, au nombre de 177 au sein du Commando KIEFFER (intégré au Royal Marine Commando N° 4). Emmanuel Macron préside ce jeudi, à 16h30, une cérémonie en l’honneur des 177 Français du commando Kieffer. Elle se tiendra à Colleville-Montgomery (Calvados), commune où ont débarqué ces fusiliers marins des Forces françaises libres, un certain 6 juin 1944.
Au total, sur le front de l’Ouest, l’armée américaine a perdu 130.000 hommes en onze mois de combats. En obligeant l’Allemagne à combattre sur deux fronts, l’armée américaine a aussi contribué à la défaite du nazisme sans parler des grandes quantités de matériel envoyées à la Russie par l’Amérique.
Dénommée «Overlord» (suzerain en français), cette opération aéronavale est la plus gigantesque de l'Histoire. Sa mission : chasser les Allemands d'Europe occidentale, établir une jonction avec les troupes soviétiques et en finir avec le nazisme.
Le D-day, le 6 Juin 1944, 170 000 soldats, 5 000 navires et 10 000 avions foncent vers les plages normandes. C’est le début de l’opération Overlord ! Ces soldats venus de 15 pays différents ont débarqué sur 5 plages stratégiques : Sword Beach, Juno Beach, Gold Beach, Omaha Beach et Utah Beach. La plus importante bataille du 20ème siècle aboutira à la libération de Paris puis à celle de la France.
    
              


Le Président Donald TRUMP a annoncé jeudi 30 mai 2019 qu'il se rendrait en NORMANDIE dans le cadre des commémorations du débarquement allié, sur les plages de Normandie début juin. Donald TRUMP a décidé de se rendre en Normandie, début juin, pour le 75ème anniversaire du Débarquement allié. "J'y serai, j'y serai", a déclaré Donald Trump en recevant dans le Bureau ovale des anciens combattants de Seconde Guerre mondiale avec lesquels il a évoqué les commémorations à venir.
C'est la troisième fois depuis son élection en novembre 2016 que Donald Trump se rendra en France, après avoir assisté au défilé militaire du 14-Juillet à Paris, en juillet 2017, et au centenaire de la Première Guerre mondiale, en novembre 2018 dernier. La cérémonie se veut extrêmement marquante. Les 5 et 6 juin prochains, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis vont commémorer ensemble le 75ème anniversaire du Débarquement allié en Normandie. Pour l’occasion, les Présidents Emmanuel Macron et Donald Trump, ainsi que la Première Ministre britannique Theresa MAY, seront mobilisés sur plusieurs grands sites de cette région symbolique de la Seconde Guerre mondiale. Il s’agira d’ailleurs de la dernière apparition officielle de cette dernière ès-qualités de cheffe du gouvernement puisque sa démission, annoncée sur fond de Brexit, sera effective dès le lendemain. Différentes polémiques ont déjà émaillé les commémorations du «D-Day», à commencer par la non-invitation du président russe Vladimir POUTINE ou de la chancelière allemande Angela MERKEL, qui ne fouleront pas le sol français.
La cérémonie doit avoir lieu le jeudi 6 juin à 11 heures, au cimetière américain de Colleville-sur-Mer (Calvados), en présence de Donald Trump, le cimetière américain de Colleville sur Mer surplombe la plage d'Omaha Beach. Il rassemble les tombes de 9 387 soldats tombés au combat, la chapelle, le mémorial et le jardin des disparus. 
Un «défilé aérien» est notamment prévu au-dessus de Omaha Beach, la plage surnommée «Bloody Omaha» («Omaha la sanglante», ndlr) par les Américains puisqu’ils y ont accusé 2500 blessés et de nombreuses pertes. Un avion de transport et 4 Rafales survoleront la zone côté français, contre 7 avions de transport et 4 chasseurs côté américain. «Le tout sera clôturé par la patrouille de France», ajoute l’Élysée, alors que 10.000 à 12.000 personnes sont attendues. «Les deux présidents, Emmanuel MACRON et Donald TRUMP, feront une brève allocution à cette occasion, avant de remettre une décoration de la Légion d’Honneur à cinq vétérans américains qui ont tous entre 94 et 100 ans», ajoute l’Élysée. Le Président français Emmanuel Macron et son homologue américain Donald Trump s’envoleront tour à tour en hélicoptère pour rejoindre la préfecture du Calvados, à Caen, où ils s’entretiendront d’abord en tête-à-tête, puis avec leurs délégations respectives. 
L'an dernier, il avait rendu hommage aux Américains ayant participé au Débarquement, à l'occasion d'un discours à la Maison-Blanche : "Le 6 juin 1944, plus de 70 000 jeunes Américains courageux ont mené la charge, ont sauté d'avions et sont arrivés dans une situation diabolique. Ils ont donné leur coeur, leur sang et leurs vies sur ces plages pour faire reculer l'ennemi et obtenir une victoire marquante pour notre pays et pour la liberté. Dans toutes les générations, il y a des héros comme eux. Des patriotes qui ont répondu à l'appel du service, qui ont fait tout ce qu'il fallait, au moment où nous avions besoin d'eux pour défendre l'Amérique. Ils mettent tout en jeu pour nous, et quand ils rentrent à la maison, nous devons faire tout ce que nous pouvons pour eux et c'est ce que nous faisons."

Le débarquement : Le film des évènements du 6 juin 1944 commence peu de temps après minuit avec le largage des premières troupes aéroportées britanniques entre l’Orne et la Dives. Puis c’est au tour des parachutistes américains de sauter sur le Cotentin, à l’autre extrémité du secteur. Pendant ce temps, les bombardiers lourds de la RAF pilonnent les batteries d’artillerie du Mur de l’Atlantique jugées les plus dangereuses.

A l’aube, les Allemands, incrédules, découvrent devant leurs yeux une mer couverte de bateaux. L’opération Neptune, première phase du plan Overlord, qui vise la reconquête de l’Europe, est en marche.

A 5h 45, la flotte ouvre le feu sur les défenses allemandes.

A 6h 30, les premières vagues d’assaut américaines touchent les plages d’Utah et d’Omaha. En secteur britannique et canadien, l’attaque est lancée avec une heure de décalage en raison de l’heure différente de la marée.

Au soir du 6 juin, 20 000 véhicules et 155 000 soldats ont été mis à terre (y compris les parachutistes). Les pertes (tués, blessés et disparus) s’élèvent aux environs de 10000 hommes, soit sensiblement moins que les prévisions ne le laissaient craindre.

A l’exception d’Omaha, où le sort de la bataille reste longtemps en suspens, le Mur de l’Atlantique est partout enfoncé sans rémission et les Alliés pénètrent à l’intérieur des terres d’une dizaine de kilomètres. 
      

 
                
Emmanuel Macron et Theresa May ont inauguré ce jeudi 5 juin un mémorial britannique à Ver-sur-Mer, 75 ans après le Débarquement. À la veille de sa démission formelle, la Première ministre britannique Theresa May a rendu jeudi un vibrant hommage, en présence d'Emmanuel Macron, aux soldats britanniques tués lors de la "bataille de Normandie" à l'occasion du 75e anniversaire du Débarquement du 6 juin 1944.
Après un émouvant et solennel discours, le Président Emmanuel MACRON a décerné la légion d'honneur à 5 vétérans Américains. Puis le Président Donald TRUMP  a pris la parole à son tour. Il a honoré tous les vétérans Américains présents lors de cette cérémonie. Les couples Français et Américain ont assisté à un défilé aérien franco-américain. La cérémonie s'est terminée par une minute de silence et 21 coups de canon. Ils ont quitté Coleville-sur-mer pour regagner la Préfecture de Caen et déjeuner ensemble. 
Vous êtes la fierté de notre pays », a affirmé en écho Donald Trump à l’adresse des vétérans. Parmi ces vétérans, Jack Ewald, 94 ans, qui a débarqué à Omaha Beach et n’aurait manqué ces cérémonies « pour rien au monde ». Lui ne se voit pas en héros. « Nous n’avons rien fait de spécial. Nous nous sommes protégés les uns les autres », a-t-il assuré.

    Rechercher

  •  
  •