A C T U A L I T E S
  04-08-2019  FRANKY ZAPATA," l'homme volant" a réussi l'exploit de traverser la Manche avec son FLYBOARD AIR ce dimanche 04 août 2019


              

                                                                     Photo Internet

Le 25 juillet 1909 a lieu la première traversée aérienne de la Manche. Après 32 échecs en deux ans qui lui ont valu le surnom de 
«roi de la casse», Louis BLÉRIOT tente le tout pour le tout et, en 27 minutes, vole de Calais à Douvres aux commandes de son dernier-né, le Blériot XI.

Il est 4h15 en ce matin du 25 juillet 1909. Louis Blériot est déjà à bord de son avion, le «Blériot XI». Le vent est tombé durant la nuit et le moment semble propice pour relever le défi lancé par le journal britannique, le Daily Mail : traverser la Manche à bord d'un «plus lourd que l'air». Blériot fait signe à son mécanicien : il se lance !

40 kilomètres de mer à traverser... une immensité, car aucun repère ne vient guider l'aviateur. L'aviateur repère des bateaux qui lui indiquent la direction de Douvres, en Grande-Bretagne. Puis il aperçoit l'immense drapeau tricolore que son ami, le journaliste Charles Fontaine a déployé dans un champ pour qu'il sache où se poser. À 5h12, après un virage, c'est chose faite : Blériot coupe le moteur sur le sol anglais. Une foule immense l'accueille. Le roi le recevra le lendemain. L'événement a un retentissement mondial.
L'aviation a fait la preuve de son utilité ! À peine cinq ans plus tard, elle va trouver un emploi inattendu comme arme de guerre pendant la Première Guerre mondiale.
Il y a aujourd'hui 110 ans que le célèbre aviateur Louis BLÉRIOT a réussi la traversée de la Manche en avion.
C'était le 25 juillet 1909, de Calais à Douvres...

Franky ZAPATA, un Français Marseillais, âgé de 40 ans a réalisé à son tour la traversée de la Manche, mais pas en avion, mais avec un engin volant appelé flyboard Air. Il a décollé de Sangatte en France et a aterri à Douvres en Angleterre, 10 jours après son premier échec du 25 juillet 2019. Environ 20 minutes de vol, à 15 à 20 mètres d'altitude, et debout à une vitesse de 180 km/h. Suivez-le avec YOU TUBE...
L
e flyboard Air devra vraisemblablement subir encore quelques améliorations techniques avant de pouvoir être utilisé à des fins particulières. "Ça consomme beaucoup trop de carburant, et ça fait énormément de bruit", relève l'expert aéronautique Xavier TYTELMANN. 
Franky Zapata a dû se ravitailler en kérosène à mi-parcours, son engin ne dépassant pas les dix minutes d’autonomie. "Il n’est pas encore imaginable de l’appliquer tout de suite, néanmoins, l’armée Française, et les sauveteurs s’y intéressent", pointe Xavier Tytelman. "On imagine, par exemple, l’utiliser pour pouvoir accéder très rapidement à des étages en cas d’incendie." Et pourquoi pas envisager que des hommes l'utilisent un jour comme moyen de locomotion ? Cependant sa remarquable performance n'est sans doute pas à la portée de tous ! Une telle et folle prouesse nécessite du courage, une préparation physique, une volonté et une ténacité de réaliser l'inimaginable !  L'armée Américaine, les civils s'y intéressent aussi. Pourtant selon la chaîne LCIFranky Zapata et l'armée, c'est d'abord une histoire qui commence mal. En mars 2017, lors d'un essai, il est sommé d’arrêter immédiatement son activité. Convoqué par la gendarmerie, il raconte : "Ils m’ont dit : 'Vous avez conduit un aéronef non-homologué au-dessus d’une agglomération, et sans permis. Votre machine a quitté le sol de plus de huit centimètres. C’est direct la prison (si vous continuez)'..."... Mais tout change en novembre 2018. L'armée française est séduite. Une subvention de 1,3 million d’euros est alors accordée à Franky Zapata pour améliorer l'engin volant. Invitée dimanche 14 juillet sur France Inter, la ministre des Armées Florence Parly a expliqué qu'"il va permettre de tester différentes utilisations, comme plateforme logistique volante ou plateforme d’assaut".
Franky Zapata, né le 27 septembre 1978 à Marseille, est un pilote professionnel français de motomarines (jet ski) chevronné et reconverti dans les affaires et inventeur du Flyboard. Il n'est nullement ingénieur en aéronautique ou pilote d'avion. C'est un simple autodidacte, artisan, mais "ingénieux bricoleur" qui a inventé l'appareil qu'il utilise pour voler.
Le grand public avait découvert Franky Zapata lors du défilé militaire du 14 juillet 2019 dernier. Il est dorénavant connu comme étant l'"homme volant". Après avoir réussi l'exploit de traverser la Manche sur ce même appareil, Franky Zapata envisage de construire une voiture volante.
Franky Zapata peut être fier. Il vient de réaliser l’impossible : traverser la Manche en volant sur son flyboard Air, de Sangatte, en France, à Douvres, en Angleterre, plus précisément St Margaret's Bay au Royaume Uni.
Après des mois de travail acharné, seize heures par jour, les vacances d'été méritées auront un goût d'allégresse du côté des Etats-Unis « si Franky n'est pas trop fatigué pour voyager », prévient Krystel, son épouse attentionnée. Il devrait partir en vacances avec sa femme et son fils Matt âgé de 9 ans, aux États-Unis.
Désormais à la tête d'une entreprise de douze salariés, ce patron vient de réaliser le plus bel exploit de sa vie, 
traverser la Manche en volant !
                                                                                                                                                                     
 
                                                                     
Document AFP 

    Rechercher

  •  
  •