A C T U A L I T E S
  19-10-2019  WEEK-END des PORTES OUVERTES en GRAVES (22ème édition) le samedi 19 et dimanche 20 octobre 2019

               
      

Les 19 et 20 octobre 2019 prochain, se déroulera le Week-end des Portes Ouvertes en Graves (22ème édition). À cette occasion, 68 châteaux viticoles accueilleront les visiteurs sur les deux jours d’ouverture, et mettent en avant leur savoir-faire, leurs vins, l’appellation et la région. Au fil des ans, ce rendez-vous est donc devenu un événement majeur de notre territoire et sa dynamique oenotouristique.

Morgane VAYDIE

Chargée de marketing & communication

Syndicat Viticole des Graves

61 cours du Maréchal Foch

33720 PODENSAC

Tel : 05 56 27 09 25

Ligne directe : 05 56 27 41 14

Mail. morgane.vaydie@vinsdegraves.com

                                                       Lire le communiqué de presse

"Le graves est un vin français d'appellation d'origine contrôlée (AOC) produit dans l'ensemble du vignoble des Graves, une des subdivisions du vignoble de Bordeaux. De Gravas en occitan gascon : la « grave », un sol composé surtout de gravier, avec plus ou moins de sable et d'argile.
Les vins de Graves sont les seuls en France à porter le nom de leur sol : las gravas de Bordèu, littéralement « les Graves de Bordeaux ». L’ancienneté (une des plus anciennes appellations du Bordelais) et l’originalité de cette désignation rappellent le rôle majeur que joue le terroir dans la qualité des vins de Graves."

"Les Graves doivent leur nom à leur sol pauvre recouvert de graviers plus ou moins gros qui, le soir venu, restituent à la
 vigne la chaleur du soleil emmagasinée durant la journée. De Bordeaux à Langon, les Graves s’étendent sur une large bande de terre longue de 55 km sur 10 km de large, bordées à l’ouest et au sud par la forêt de pins qui les protège des grosses intempéries, à l’est par la Garonne qui joue un rôle de régulateur thermique."

"L’originalité de cette région, qui couvre 4 650 hectares (dont 3 450 plantés en vignes) est qu’elle produit en AOC des vins rouges à la chatoyante robe rubis (les graves rouges), des vins blancs secs très aromatiques (les graves blancs), et des blancs moelleux (les graves-supérieures). Autre originalité, les quatre vignobles urbains — trois comptent parmi les plus prestigieux des Graves — dont les vignes fleurissent et mûrissent à Pessac, ville de la proche banlieue de Bordeaux (Château Haut-BrionChâteau Pape Clément) et à Talence (Château la Mission Haut-Brion)."

Liste des communes
, classées par ordre alphabétique, ayant droit d'utiliser l'appellation contrôlée « Graves » : ArbanatsAyguemorte-les-GravesBeautiranBèglesBudosCabanac-et-VillagrainsCadaujacCanéjanCastres-GirondeCéronsCestasEysinesGradignanGuillosIllatsIsle-Saint-GeorgesLa BrèdeLandirasLangonLe HaillanLéogeatsLéognanMartignas-sur-JalleMartillacMazèresMérignacPessacPodensacPortetsPujols-sur-CironRoaillanSaint-Jean-d'IllacSaint-Médard-d'EyransSaint-Michel-de-RieufretSaint-MorillonSaint-Pardon-de-ConquesSaint-Pierre-de-MonsSaint-SelveSaucatsTalenceToulenneVillenave-d'Ornon et Virelade.

"Au sein du vignoble des Graves, on distingue deux appellations de vins rouges, graves et pessac-léognan, auxquelles se rajoutent celles en blancs moelleux ou liquoreux, graves-supérieures et cérons.

Les vins rouges ayant droit à l'appellation contrôlée « graves » doivent provenir de moûts contenant au minimum, avant tout enrichissement ou concentration, 170 grammes de sucre naturel par litre et présenter, après fermentation, un degré alcoolique minimum de 10 degrés d'alcool acquis.

Les vins blancs ayant droit à l'appellation contrôlée « graves » devront provenir de moûts contenant au minimum, avant tout enrichissement ou concentration, 187 grammes de sucre naturel par litre et présenter, après fermentation, un degré alcoolique minimum de 11° d'alcool acquis.

Pour avoir droit à l'appellation d'origine contrôlée « graves-supérieures », les vins blancs doivent provenir de raisins récoltés par tries manuelles successives. Les moûts doivent contenir au minimum, sans enrichissement, 195 grammes de sucre naturel. Le vin doit présenter un titre alcoométrique naturel minimum de 12,5 % volume et une teneur minimale de 18 grammes de sucres résiduels par litre."
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée graves doivent provenir des cépages suivants :

Toutefois, pendant un délai expirant avant les vendanges de 1965, le cépage saint-émilion des Charentes a été toléré dans une proportion ne dépassant pas 30 % de l'encépagement. Ce cépage est désormais interdit.


                                                                                                                                                                     


                                  


                                            

    Rechercher

  •  
  •