A C T U A L I T E S
  27-09-2019  Notre populaire ancien et regretté PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, JACQUES CHIRAC, vient de nous quitter le 26 septembre 2019 à son domicile parisien 4 rue de Tournon (Paris VIème)

                                                                                                                                                                         
                                                      Jacques CHIRAC (1932-2019)

Un domicile prêté par l'homme d'affaires François PINAULT. L'ancien président de la République résidait dans cet hôtel particulier très fonctionnel qui se situait au rez-de-chaussée et qui donnait sur une terrasse, lui qui ne se déplaçait qu'en fauteuil roulant, et non loin du Palais du Luxembourg. Affaibli depuis de nombreuses années, l'ancien chef de l'Etat était entouré de sa fille Claude et de sa femme Bernadette.

Jacques CHIRAC, président de la République de 1995 à 2007, est décédé jeudi 26 septembre, à l’âge de 86 ans. L’annonce de sa mort a provoqué une vague d’hommages.
La Nation va rendre un  hommage populaire à l'ancien Président : la dépouille du Président Jacques CHIRAC (1932-2019) sera présentée aux Invalides à partir de 14 heures, dimanche 29 septembre. 
Lundi 30 septembre à midi, un service solennel sera donné à l'église Saint-Sulpice en présence d'Emmanuel MACRON et de différents membres du Gouvernement.
Lundi à 15 heures, jour de DEUIL NATIONAL, une minute de silence sera observée dans les Administrations publiques et dans les Écoles. Les drapeaux seront mis en berne pendant cette journée sur tous les bâtiments et édifices publics.
Le week-end du 05 novembre, un hommage spécifique, à la demande de la famille sera rendu en Corrèze. 
La famille de Jacques CHIRAC a annoncé que l'ancien Chef d'État sera inhumé au cimetière du Montparnasse aux côtés de sa fille Laurence.
Plusieurs fois Ministre et Premier Ministre, Député, Conseiller général de Corrèze, Maire de Paris… Jacques Chirac a marqué près de cinquante ans de la vie politique française.
Une minute de silence va être observée avant tous les matchs de football, amateurs et professionnels, disputés ce week-end en France en hommage à l’ancien président Jacques Chirac, annonce la Fédération française de football (FFF).
« Le Président Jacques Chirac a marqué les Français par son énergie, son goût du contact humain, sa capacité à affronter l’adversité. Au-delà de son bilan politique, dans la longue durée de sa carrière, il a incarné, de manière singulière, une certaine attitude française devant les défis créés par la crise économique, les transformations du monde avant et après 1989, en Europe et sur les autres continents, les choix de société rendus possibles et nécessaires par les évolutions techniques », a écrit la Conférence des évêques de France dans un communiqué.
D’après France Bleu Limousin, le Tour de France 2020 passera à Sarran (Corrèze) sur les terres de Jacques Chirac. Si l’idée était déjà dans les cartons, l’information aurait été confirmée hier à la mairie limousine, en hommage à l’ancien président de la République.
Les déclarations racistes de Jacques Chirac sur « le bruit et l’odeur » des immigrés, en 1991, ont été justifiées, hier soir, jeudi 26 septembre, sur la chaîne de tv BFM, par l’ancien Premier ministre, Alain JUPPÉ. "C'était tout simplement la vérité" , a-t-il ajouté.
À
 Nice, durant le conseil municipal de ce vendredi 27 septembre, le maire, Christian ESTROSI, a annoncé qu’un lieu de la ville allait porter le nom de Jacques Chirac. 
La commune de Brive-la-Gaillarde, dans le Lot (46), a décidé de nommer l’une des ses avenues : Jacques et Bernadette CHIRACFrance Bleu Limousin indique que l’avenue John Fitzgerald Kennedy va être débaptisée pour laisser place à l’ex-président et son épouse. 
La Presse Française a rendu de vibrants hommages  au "vieux lion" décédé, à travers 60 Unes au lendemain de sa mort. 
Durant son parcours politique, il se montre changeant au niveau idéologique. Engagé à gauche dans sa jeunesse, il est généralement considéré comme gaulliste et classé à droite de l'échiquier politique, bien que des spécialistes le qualifient de radical-socialiste.

Après des études au lycée Louis-le-Grand. ce fils d'un administrateur de sociétés, né à Paris en novembre 1932. intègre Sciences-po. puis l'ENA. Dès 30 ans, Jacques Chirac entre au cabinet de Georges Pompidou. alors Premier ministre. Sa carrière politique est lancée : il alterne, voire cumule, mandats locaux et postes gouvernementaux. Il fonde le mouvement du RPR en 1976. Il est Premier ministre de Giscard puis de François Mitterrand sous la première cohabitation. Elu une première fois Président de la République en 1995 il est réélu en 2002 pour un quinquennat. En 2002, il est réélu, après la défaite de Lionel JOSPIN, et face au Front National de Jean-Marie LE PEN (le FN étant devenu le RN). Il se consacre dorénavant à la Fondation Jacques Chirac pour le développement durable et le dialogue des cultures et comme tous les anciens présidents de la République, il est membre de droit à vie du Conseil constitutionnel. 
Après des études à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris puis à l’Ecole Nationale de l’Administration dont il sort en 1959, Jacques Chirac est nommé à la Cour des comptes puis il commence par occuper un poste de chargé de mission auprès du Premier ministre Georges Pompidou avant d’être nommé plusieurs fois secrétaire d’état puis ministre. Il est également élu député de Corrèze pour la première fois en 1967. Sous la Présidence de Valéry GISCARD D'ESTAING, il est nommé Premier ministre en 1974. Démissionnaire en 1976, il devient alors maire de Paris. Il occupera une nouvelle fois le poste de Premier ministre en période de cohabitation sous la présidence de François MITTERRAND entre 1986 et 1988. C’est en 1995 qu’il remporte l’élection présidentielle pour la première fois face à Lionel JOSPIN puis à nouveau en 2002 face à Jean-Marie LE PEN. En retrait de la vie politique depuis 2011, date à laquelle il arrête de siéger au Conseil Constitutionnel, il connait en effet des ennuis judiciaires suite à l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris et il est victime d'un AVC en 2005, et il est également affaibli par des troubles de la mémoire et des difficultés de communication qui l’affectent de plus en plus. Sa dernière apparition publique date de 2014.
Jacques CHIRAC est rentré chez lui lundi 17 février 2014 au soir après une courte hospitalisation à l'Hôpital américain de Neuilly pour quelques examens médicaux, selon son entourage. En 2014, il fait connaître sa préférence pour Alain JUPPÉ en vue de la primaire de la droite pour l'élection présidentielle de 2017, tandis que son épouse apporte son soutien à Nicolas SARKOZY.
Sa santé continue à se détériorer au fil des années. En mars 2019, Jean-Louis DEBRÉ indique qu’il ne reconnaît plus ses proches et qu’il ne parle plus. L'ancien président souffrait de troubles de la mémoire et d'élocution mais également d'anosognosie. Un trouble neuropsychologique qui empêche un patient d'avoir conscience de sa maladie et de la reconnaître...
Il meurt à Paris chez lui au 4 rue de Tournon, le 26 septembre 2019, à l'âge de 86 ans. Sa famille annonce que l'ancien président « s'est éteint au milieu des siens, paisiblement ».

Jeudi 26 septembre, peu de temps après l'allocution présidentielle diffusée à 20 heures, au cours de laquelle Emmanuel MACRON n’a pas manqué de saluer la mémoire de son prédécesseur rappelant qu'il était "un homme d'Etat que nous aimions autant qu'il nous aimait", le couple MACRON s’est rendu chez Jacques Chirac. C’est devant l'hôtel particulier du 6ème arrondissement de Paris, dernière demeure de l’ancien Président, que la voiture du couple présidentiel s’est donc arrêtée en début de soirée.

"Jacques Chirac a été un Président de la République éclairé, rassembleur et visionnaire.
Il a su dans des moments difficiles préserver l'indépendance nationale refusant d'engager la France dans des conflits en privilégiant le dialogue dans un monde multipolaire pour défendre la paix.
Précurseur, il a ouvert la voie à une réflexion sur le développement durable et la préservation de la planète.
Rassembleur, il a aimé profondément la France et les Français, et a su unir toutes les familles politiques de la Droite et du Centre dans un projet commun pour la France. Par son humanité, Jacques Chirac a forgé, par-delà les générations et les opinions personnelles, un lien singulier avec chaque Française et chaque Français que la mort n'effacera pas.
Profondément attaché aux valeurs de la République, il a toujours été intransigeant vis-à-vis des extrêmes et un défenseur passionné de la laïcité.
Homme cultivé, il a su rester proche des Français qui se reconnaissaient dans sa personne. Issu des territoires, il a parfaitement incarné la diversité de la France, de la ruralité de la Corrèze à la gestion de la capitale.
À titre personnel, je garderai le souvenir d'un homme chaleureux et attentif à chacun et dont la personnalité rayonnait d'une autorité naturelle et bienveillante."
Jean LEONETTI
Président par intérim des Républicains

Jacques CHIRAC restera vraisemblablement parmi les meilleurs Présidents de la République, avec le Général de GAULLE. Il était proche du peuple Français, à l'écoute, généreux, chaleureux, souriant, doué de gentillesse, et il ne faisait aucune exclusion, en côtoyant l'ouvrier, le cadre, le chef d'entreprise, le paysan, etc....Mais il avait une attirance particulière pour le monde rural, paysan et en particulier très proche des agriculteurs, avec lesquels il se créa une histoire d'amour. Il était attentif également avec les Corréziens, son département où il fut Député. On peut affirmer qu'il a vécu une véritable histoire d'amour avec le monde agricole...

La Présidente de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles), Christiane LAMBERT, rappelle l'amour qui liait Jacques Chirac et les paysans. « Entre Jacques Chirac et les paysans ça a toujours été une histoire d'amour partagée et il est bien normal pour la FNSEA de remercier ce président si ancré dans les territoires, met en avant la responsable du premier syndicat agricole français. Du plateau de Millevaches à la tête de veau sauce gribiche, l'ancien Président de la République a toujours conjugué le respect des Hommes et de leurs savoir-faire. Il a toujours déployé l'énergie pour porter haut la voix des paysans, sachant claquer les portes à Bruxelles quand il le fallait mais sachant surtout veiller à l'essentiel : la consolidation de l'axe franco-allemand avec l'accord Chirac/Schroeder sur le budget de la PAC qui fait référence aujourd'hui encore dans l'histoire de l'Europe » .
Pour sa part la Coordination rurale (2ème syndicat agricole français) via le Président de la Chambre d'agriculture de Lot-et-Garonne, Serge BOUSQUET-CASSAGNE, salue « le grand Jacques ». Celui qui se plaisait au cul des vaches, le président des paysans, Jacques Chirac est mort, souligne-t-il. Nostalgie, un pan de notre jeunesse s'envole. Je suis conscient, avec le départ du grand Jacques, qu'ils sont plus nombreux dans le ciel que sur terre ; ceux qui nous aiment et veillent sur nous les paysans. C'est bien là le problème ! Nous regardons tristement notre civilisation de paysans se déliter et disparaître sous les coups de boutoir de terrifiants inconscients ... »
Inconditionnel du Salon de l'Agriculture, il ne manqua aucun Salon ! En 2011, affaibli par les conséquences de son AVC intervenu en 2005, Jacques Chirac s'était rendu au salon de l'Agriculture pour la dernière fois. Il avait été ovationné créant une cohue incroyable dans les allées de la Porte de Versailles aux cris de « Chirac 2012 », à plus d'un an de l'élection présidentielle.http://bit.ly/LeFigaroYouTube ] 
Fervent défenseur du monde paysan, Jacques Chirac était un président particulièrement proche des agriculteurs."Il prenait son temps avec nous, il discutait", se souvient un agriculteur."C'était un homme qui à mon avis avait énormément de coeur et qui faisait très attention aux gens avec qui il était", estime Jean-Pierre Boisson, un exploitant agricole. C'était un amoureux de la Terre et de ceux qui la défendent.
Il avait passé un pacte d'amour avec le monde agricole. Une histoire d'amour marquée par ses 15 ans en tant que député de la Corrèze, mais aussi par son mandat de ministre de l'Agriculture de 1972 à 1974 dans le gouvernement de Pierre MESSMER. À ce poste, il gagne la sympathie des agriculteurs. Il est d'ailleurs l'instigateur de la politique d'aide à l'agriculture de montagne (ISM qui est aujourd'hui devenue l'ICHN). En tant que Premier ministre sous François MITTERRAND et Valéry GISCARD D'ESTAING, il conserve cette sympathie et confirme son ancrage dans le terroir. C'est d'ailleurs sous son gouvernement que François GUILLAUME, président de la FNSEA de 1979 à 1986, exerce la fonction de Ministre de l'Agriculture de 1986 à 1988.
Il affirmait 
à propos des vaches : «Ce ne sont pas des bovins, ce sont des chefs-d'oeuvre !». «Une phrase restée célèbre et qui en dit longue sur cette relation spéciale avec le monde agricole».
 
À l’image de la Maire de Paris, Anne HIDALGO, tous les candidats aux municipales de mars prochain ont salué la mémoire de celui qui fut le premier Maire de Paris élu au suffrage universel en 1977. 
La presse internationale a rendu un vibrant hommage au Président défunt Chirac. Européen convaincu, opposé à la guerre en Irak, soucieux de faire de la France une puissance globale.
1700 personnes sont venus lui rendre hommage à l'Élysée, en signant le recueil de condoléances dans le vestibule ouvert au public à cette occasion par Emmanuel MACRON. Ils pourront continuer en signant dimanche aux Invalides...
En ce jour du 26 septembre, la Tour Eiffel s'est éteinte symbôliquement en signe de deuil national.
 
Saluant à la fois son engagement pour la France, et "la défense des valeurs de la République", nombreux et de tous bords, de droite ou de gauche, sont ceux qui ont fait part de leur tristesse. 
Locataire de l’Elysée entre 1995 et 2007, deux fois Premier ministre, trois fois Maire de Paris, créateur et chef de parti, et plusieurs fois Ministre, il n’était plus apparu en public depuis plusieurs années.

"C'est mon ami, c'est mon frère. Claude vient de me téléphoner un peu avant pour me l'apprendre, j'ai perdu un frère" a-t-elle confié, les larmes dans la voix par téléphone à Sonia Mabrouk sur la chaîne de tv CNEWS. "Il avait tellement de qualités, c'était un grand français, il aimait la France par dessus tout," a précisé la chanteuse Line RENAUD, amie de longue date.

"Je suis très bouleversé, je le connais depuis l'adolescence, quand il n'était que maire de Meymac, en Corrèze, on avait une relation amicale assez forte." Patrick SÉBASTIEN a réagi à la mi-journée sur BFM TV à la disparition de Jacques CHIRAC, dont la mort a été annoncée par son gendre ce jeudi 26 septembre. L'homme de scène, dont les liens avec la famille Chirac étaient connus, a également voulu avoir "une grosse pensée pour Claude et Bernadette."
Invitée sur France Info, l'Euro députée (LR) Nadine MORANO n'a pas pu contenir son émotion. "Il fait partie de ma vie, je me suis engagée au RPR j'avais pas 20 ans, à ses côtés, puis il m'a soutenue beaucoup. [...] Quand j'ai connu des épreuves dans la vie, il avait toujours cet appel ..." 
"Très attachant, chaleureux, très proche de ses amis, qu'on aimait [...] et ça fait bizarre, ça fait un coup au coeur, quand il vous tombe une alerte sur votre téléphone qui vous dit que Chirac est mort.", ajoute-t-elle.

"Dire adieu à un ami est un exercice difficile. Jacques Chirac fut l'un de mes plus chers amis. Ce qui avait commencé comme une relation de circonstances s'est mué, avec le temps, en un lien fort, solide et indissoluble. Cela tenait beaucoup à la nature de cet homme exceptionnel. Comme nul autre, Jacques Chirac maîtrisait cet équilibre fragile entre la distance et la proximité, le respect et l'empathie, et enfin la fidélité et la liberté, qui constitue le socle même de l'amitié", avoue le fortuné homme d'affaires François PINAULT.

En février 2019, un journaliste, biographe de Bernadette Chirac, révèle que Jacques Chirac ne reconnaîtrait pas plus de cinq personnes de son entourage proche. Le mois suivant, son ami de toujours, Jean-Louis DEBRÉ, déclare au journal Le Monde que le "dialogue est devenu peu à peu impossible" avec l'ex-président. Il évoque un Jacques Chirac qui ne parle quasiment plus et restant dans son fauteuil la plupart du temps : "Je ne sais pas s’il me reconnaît, j’en ressors moralement épuisé, ça me fait mal de le voir comme ça (...) Je lui ai dit : ‘Qu’est-ce que vous étiez beau’ ! Il m’a regardé sans comprendre, j’ai réalisé qu’il ne s’était pas reconnu".

Son épouse Bernadette, fatiguée, très affaiblie, meurtrie, aura épaulé Jacques Chirac durant toute sa carrière politique, et l'aura soutenu autant que supporté. Elle a aussi veillé sur lui jusqu’au bout. Jusqu’aux dernières heures, jusqu’à ce qu’il rende son dernier souffle, entouré de leurs proches, dans leur appartement de la rue de Tournon. 

Jacques Chirac, décédé jeudi 26 septembre à 86 ans, est considéré par les Français comme le meilleur président de la Ve République, à égalité avec Charles de Gaulle, selon un sondage Ifop publié dans Le Journal du dimanche. Il recueille la préférence de 30 % des sondés, en hausse de 20 points par rapport à un sondage Ifop similaire en novembre 2013. François Mitterrand, lui, dégringole de 28 à 17 %. Ce sont les sympathisants de La France insoumise (39 %) et du Rassemblement national (32 %) qui plébiscitent le plus Jacques Chirac, loin devant Les Républicains (25 %), qui lui préfèrent Charles de Gaulle (48 %). [ www.lepoint.fr ]

     

                La dépouille de Jacques CHIRAC à la cathédrale Saint-Louis des Invalides [ CNEWS ]

       
     

    Rechercher

  •  
  •