A C T U A L I T E S
  27-10-2019  Le site DAMOCLÈS lance une pétition de soutien à ERIC ZEMMOUR « #JESOUTIENSZEMMOUR : non à la censure, oui à la liberté d’expression ! 

                                                                                                                                                                          

La pétition a recueilli 12 500 signatures. Le site anti-immigration Damoclès, considère que « ce qui est reproché à Zemmour par (les) juges et journalistes, c’est un délit d’opinion ».
Eric Zemmour est connu pour ses déclarations polémiques sur plusieurs plateaux de télévisions.
Habitué des petites phrases assassines et des polémiques, Eric Zemmour s'attire de nouveau les foudres de toutes parts...Et pourtant courageusement il exprime ses idées et accepte de débattre même face à de fortes personnalités, au seul nom de la liberté d'expression.

Le journaliste politique, écrivain, essayiste et polémiste Français est décidément la cible privilégiée d'un certain nombre de médias ou autres personnalités ou personnages jusqu'à souhaiter son interdiction d'antennes ou son éviction des plateaux de télévision. D'autres désapprouvant certains propos du journaliste en décidant de boycotter purement et simplement la chaîne d'informations CNEWS, ce qui est une marque de totale intolérance.

Messieurs les censeurs, les procureurs, les intolérants, les sectaires, stop, haro, ça suffit !
Ce journaliste est l'objet d'incessantes attaques, critiques, condamnations, jugé mal aimé, persona non grata, indésirable, bref le "diable", l'ennemi public n°1. Mais alors au nom de la liberté d'expression ou d'opinion, ne peut-on plus rien dire, en France, si ce n'est qu'être immédiatement catalogué de raciste, de xénophobe, d'antisémite, d'homophobe, d'islamophobe, d'appels à la haine raciale ou religieuse, à la violence...

Que dit le site Internet Damoclès ?
 
« Le parquet ouvre une enquête contre Éric Zemmour pour injures publiques et provocation à la discrimination. »

C’est par ces mots qu’on apprend qu’une nouvelle campagne contre la liberté d’expression en France est lancée. 
Cette enquête est diligentée contre Zemmour suite à son discours du 28 septembre sur l’immigration et l’islam, et diffusé , en direct, sur la chaine d'informations LCI , et laquelle a même reçu un "avertissement" de la part du CSA, et où il fut l'invité de Marion MARÉCHAL.

Et le site Damoclès d'ajouter : 
"Vous l’avez compris, cette chasse au sorcière est politique. La justice est utilisée pour faire taire les opinions divergentes. Pour empêcher le débat d’idées. Pour cacher le réel.

L’heure est d’autant plus grave qu’Éric Zemmour n’est pas le seul concerné.

En effet, la limitation de la liberté d’expression, la censure des idées s’accroît mois après mois. Pour chacun de nous.

Souvenez-vous de la loi « fake-news » de Macron. Adoptée en 2018, elle limite déjà la liberté et donne pouvoir au juge de décider ce qui est vrai ou ce qui est faux.

Même ceux qui ne partagent pas les idées d’Éric Zemmour devraient s’inquiéter. La censure du politiquement correct « progresse » jour après jour.

Ironie du sort, Éric Zemmour avait dénoncé cette loi proposée par les députés macronistes :

« Je n’ai aucune confiance dans les juges pour interpréter ce qui est bien et ce qui est mal. C’est un scandale de donner ça aux juges. C’est leur donner encore plus de pouvoir.

C’est leur donner le moyen, et j’en parle vraiment en connaissance de cause, de dire ce qu’on doit dire et ce qu’on ne doit pas dire. »

Et cette année le gouvernement Macron tente de faire passer une « loi contre la haine », instaurant une véritable police de la pensée sur les réseaux sociaux.

Le député LREM Laetitia AVIA qui porte le projet en a d’ailleurs fait la publicité… pour restreindre la possibilité de critiquer l’islam. 

Un simple conseil à ceux qui détestent ZEMMOUR ou le dénigrent, abstenez-vous dès lors de le regarder à la Télévision, et comme le suggère Claire LIBERCOURT sur le site www.contrepoints.org, " 
Vous n’aimez pas Éric Zemmour ? Ne le regardez pas alors ! "
Et l'ex célèbre actrice
Brigitte BARDOT est claire : "Je l'adore (...) je le regarde à la télé. Il a du courage. Il dit ce qu'il pense, dans ce pays de langue de bois où, dès que l'on dit quelque chose de travers, on est traîné devant les tribunaux." Si les deux personnalités ont quelque chose en commun, c'est bien les condamnations. C'est la raison pour laquelle BB apporte son soutien à l'écrivain : "J'ai été condamnée cinq fois. La plupart des gens n'osent pas l'ouvrir parce que c'est mal vu. J'ai toujours dit ce que je pensais. Ce n'est pas à 84 ans que je vais arrêter."
« L’islam est une religion totalitaire qui prend en charge les individus que ça te plaise ou non, et deuxièmement j’ai le droit de le dire, on a le droit de critiquer une religion », a répliqué Eric ZEMMOUR, au journaliste Eric NAULLEAU, sur la chaîne PARIS PREMIÈRE après avoir invoqué, en appui de ses propos, plusieurs auteurs comme « Paul Claudel qui comparait l’islam au nazisme ».

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire ! »
Cher lecteur, vous le savez sans doute, c’est pour cette phrase célèbre que notre Boulevard s’appelle Voltaire. Elle devrait être la devise, bien sûr, de toute presse libre et indépendante. [ https://mobilisations.boulevard-voltaire.fr/urgent-petition-pour-la-liberte-dexpression-deric-zemmour/ ]

Dans son émission "Face à Face" » diffusée sur « CNews », Christine KELLY reçoit Éric ZEMMOUR quatre fois par semaine. Si elle avoue que cela requiert une attention toute particulière en raison des dérapages éventuels, elle s’oppose toutefois à ceux qui souhaiteraient interdire l’écrivain d’antenne, a-t-elle confié jeudi 24 octobre sur le plateau de « Balance ton post ». 
Chroniqueuse régulière dans l’émission Balance ton post sur C8, Christine Kelly s’est confiée jeudi 24 octobre au soir sur la présence d’Eric Zemmour sur CNews. En effet, la journaliste anime l’émission Face à l’info sur la chaîne d’informations en continu, et l’écrivain y est invité quatre fois par semaine, rappelle le HuffPost.
L’animatrice a ainsi expliqué à Cyril HANOUNA que la présence du polémiste sur son plateau demandait une vigilance particulière. « C’est compliqué nerveusement, parce qu’il faut avoir une attention exacerbée pour écouter tout ce qui se dit, pour éviter effectivement les dérapages », a-t-elle décrit. « D’autant plus qu’un dérapage ne se voit pas à l’instant T.»
Christine Kelly a tout de même assuré que l’arrivée d’Éric Zemmour sur CNews n’avait pas détérioré l’ambiance au sein de la rédaction. Elle a surtout tenu à expliquer qu’elle s’opposait à l’interdiction d’antenne dont certains et certaines voudraient frapper le polémiste, condamné en septembre pour incitation à la haine raciale.

« Il faut savoir jongler entre liberté d’expression et liberté éditoriale pour une chaîne, a-t-elle conclu. Il y a 200 chaînes télé en France, certaines vont prendre Zemmour, certaines ne vont pas le prendre. Et il faut pouvoir respecter le choix des chaînes. »
Faisons confiance à cette journaliste qui anime l'émission sur CNEWS, où l'on trouve d'excellents journalistes, et qui est une vraie professionnelle ayant fait ses preuves ( début sur RFO, puis part en métropole et obtient un diplôme de journaliste à Bordeaux en 1996, arrive sur Canal + en 1997, dans les années 2000 elle arrive sur LCI. 
En 2002, elle obtient le prix de la meilleure journaliste des Black World Victories Awards. Elle met à profit sa célébrité pour la cause des familles monoparentales, depuis 2010, avec sa fondation K d’Urgences. Elle a écrit des biographies de François Fillon et William Gallas  2007 et 2008. En  janvier 2009 elle devient membre du CSA. jusqu'en janvier 2015. Elle entre à la chaîne CNEWS en 2019., pour présenter la nouvelle émission "Face à Face".
Bravo aux responsables de la direction de cette chaîne pour avoir embauché et choisi judicieusement une journaliste de talent.

À compter de ce mardi 29 octobre  , pour éviter de nouvelles polémiques, CNews supprime le direct de Face à l’info avec un enregistrement en décalage de trente minutes avec sa diffusion. Les syndicats de journalistes de Canal+ ont en partie gagné contre Eric Zemmour. L’émission Face à l’info ne sera plus diffusée en direct ! Elle sera désormais enregistrée et diffusée en différé ! Toute déviation par rapport à la bien-pensance et au politiquement correct pourra donc être censurée ! Honte à tous ces journalistes gauchistes et à cette violation patente de la liberté...

LA LIBERTÉ D'EXPRESSION c'est la DÉMOCRATIE, et une valeur de la RÉPUBLIQUE...Mais la démocratie a toujours autorisé l'extrême gauche , la gauche, la droite ou l'extrême droite...Et c'est aux journalistes d'exercer leur métier, sans pression, sans censure, en usant de la liberté d'expression et d'information, de d'indépendance, et de neutralité.
En aucun cas, les journalistes de l'audio visuel ne doivent être sous le joug d'un Gouvernement.
"Merci à la chaîne CNEWS et surtout à Serge Nedjar, son directeur et à Thomas Bauder, son directeur de l’information qui, pour l’instant, résistent à l’odieuse pression de la Société des rédacteurs de CNews qui demande l’arrêt de l’émission dans laquelle officie Eric Zemmour."
"Que des politiques demandent cela, on comprendrait … Mais que des journalistes – censés défendre la liberté d’expression et le pluralisme – ostracisent un polémiste, ça montre les dégâts que peuvent faire les écoles de journalisme, largement noyautées par l’idéologie de gauche."

"Espérons que la direction de la chaine saura résister au déferlement de haine de journalistes de CNEWS.
« Rigueur, honnêteté et professionnalisme » : ce ne sont pas les trois caractéristiques qui apparaissent comme les mieux partagées dans la classe journalistique française ! La rigueur voudrait qu’on exerce le métier en vrais journalistes et non pas en commentateurs partisans." [ https://www.a-droite-fierement.fr/un-souffle-nouveau-dans-linfo-merci-eric/ ]

Selon les dernières nouvelles au chapitre des Actualités, Éric ZEMMOUR qui intervient chaque soir sur la chaîne d'infos CNews (canal 16 sur la TNT), du lundi au jeudi, dans l'émission animée par l'excellente journaliste Christine KELLY, "Face à Face", triomphe et fait remonter l'audience de cette chaîne de tv.
Continuez à débattre Mr ZEMMOUR, brillamment et courageusement, devant vos contradicteurs très éclectiques, avec votre culture, vos arguments, vos idées, vos déclarations, votre pertinence, votre parfaite connaissance de l'Histoire de France, de la démocratie, et avant tout en usant de votre liberté d'expression, avec le talent que l'on vous connaît... 


    Rechercher

  •  
  •