A C T U A L I T E S
  01-11-2019  NOVEMBRE 2019 : LE MOIS SANS TABAC

                           

Le 1er novembre est lancé le #MoisSansTabac, un grand défi collectif pendant 30 jours pour inciter le maximum de fumeurs à arrêter de fumer.
En savoir plus sur mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr 
  

Vendredi 1er novembre 2019 : le Ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France, en partenariat avec l’Assurance Maladie, donnent le coup d’envoi de la 4ème édition de #MoisSansTabac.
[ www.santepubliquefrance.fr ]

Comme chaque année, ce défi collectif propose à tous les fumeurs d’arrêter pendant un mois.

«Vendredi 1er novembre 2019: premier jour sans cigarette. Vous avez été fort, déterminé comme jamais. Bien sûr, la cigarette vous a manqué. Celle du matin, celle d’après le déj, celle de ’’on se met en terrasse?’’ (...) Mais vous avez surtout appris une chose: votre envie de cigarette s’arrête après trois minutes».
Allez-vous arrêter de fumer à partir du 1er novembre, comme vous y invitent les trois spots télévisés diffusés à l’occasion du Mois sans tabac?
C’est en tout cas ce qu’espère le ministère de la Santé qui organise avec Santé publique France et l’Assurance maladie la 4ème édition du Mois sans tabac. Une inscription sur la plateforme dédiée offre aux futurs ex-fumeurs divers petits bonus: un kit d’aide à l’arrêt, un accompagnement par mail tout au long du mois et un programme d’aide personnalisé sur application mobile. Celui-ci donne en temps réel les bénéfices de l’arrêt pour la santé... et le portefeuille.Si le Mois sans tabac n’est pas la solution miracle pour arrêter de fumer, il peut donner à certains un petit coup de pouce. C’est aussi l’occasion de se pencher sur les différents types d’aide au sevrage (patchs nicotiniques, gommes à mâcher, cigarette électronique, inhaleurs, médicaments) et de choisir celui qui convient le mieux.
Surtout, il faut garder en tête que, quel que soit le nombre de cigarettes fumées chaque jour et la durée de tabagisme, l’arrêt du tabac est suivi de bénéfices immédiats. Ainsi, un jour après la dernière cigarette, le corps ne contient plus de nicotine. Deux jours de plus, et respirer devient plus facile. Et deux semaines après l’arrêt, le risque d’infarctus commence à diminuer. Pour que tous les bénéfices soient au rendez-vous, il faudra encore maintenir les efforts: au bout de 3 mois, la toux et la fatigue régressent, le souffle revient.
Bon courage à tous les participants du Mois sans tabac 2019! [ www.sante.lefigaro.fr ]

          

    Rechercher

  •  
  •