A C T U A L I T E S
  07-11-2019  TEMPÊTE AMÉLIE : LE SUD GIRONDE IMPACTÉ et SINISTRÉ...


                               


                                        
La première tempête de l'automne "Amélie", a touché le sud de la France. Et les réseaux d'électricité mais aussi de téléphonie ont subi des dommages importants. Une conséquence : ENEDIS d'une part et ORANGE d'autre part ont été particulièrement sollicités, et le sont encore.
Dans le SUD OUEST, en NOUVELLE-AQUITAINE, c’est la Gironde qui a été la plus frappée avec 21 000 foyers dépourvus de connexions. Des centaines d’autres foyers devaient être rebranchés dans la soirée d’hier. 1 700 techniciens ont été mobilisés pour réparer ces dégâts électriques.
Les régions les plus touchées sont la Nouvelle-Aquitaine, les Pays de la Loire, l’Auvergne et l’Occitanie.

La tempête Amélie n’a pas épargné le Sud-Gironde, dimanche 3 novembre 2019. On ne compte pas les arbres tombés sur les routes. Entre Langon et Bazas, vers Saint-Michel-de-Rieufret, à Toulenne, Sauternes, etc. 
Autre conséquence : les coupures d’électricité. Les principales villes concernées se situaient à l’ouest de Langon, expliquait Enedis Aquitaine Nord. En Gironde, à 17h, ce sont 530 personnels d’Enedis qui étaient toujours mobilisés. 
On ne compte plus les arbres arrachés , couchés ou abattus. De nombreux arbres ont chuté, notamment entre les communes de Saint-Michel-de-Rieufret et de Cabanac & Villagrains. 
"À 17h30, 21.000 foyers restaient privés d’électricité en Gironde. Au pire de la situation, ils étaient près de 50.000 foyers Girondins. 
Avec des pointes à plus de 160 km/h, la tempête Amélie qui souffle ce dimanche sur la façade Atlantique a provoqué de nombreux désagréments. Selon Enedis contacté par Le Parisien, 140 000 foyers étaient privés d'électricité à 12 heures. Vers 17h, ils n'étaient plus que 55 000, en Nouvelle-Aquitaine surtout, Pays de Loire, Auvergne et Occitanie."
"1700 salariés d'Enedis et d'entreprises partenaires restent mobilisés en région, précise le gestionnaire de réseau d'électricité. Ce sont plus de 10 directions régionales voisines qui sont venues appuyer les équipes sur le terrain afin de rétablir au plus vite le courant. » Et l'entreprise de précise que les équipes «restent mobilisées ce soir (dimanche)."
La Gironde était le département le plus touché, avec 21 000 foyers encore coupés à 17h, a indiqué à l'AFP le réseau de distribution d'électricité Enedis, selon qui 1700 techniciens étaient sur le terrain dimanche, salarié d'Enedis et d'entreprises partenaires.
Selon Météo France, des rafales de vent à 163 km/h ont notamment été enregistrées sur le littoral au Cap Ferret (Gironde), 148 km/h à Messanges (Landes) 146 km/h à Belle-Île. Le vent a aussi soufflé très fort à l'intérieur des terres, avec 121 km/h à Bordeaux. En milieu d'après-midi encore, une fois la tempête passée, les rafales atteignaient 100 à 110 km/h sur le littoral charentais. 
Une partie de la commune de Castres-Gironde a été privée d’électricité dimanche matin suite à la tempête Amélie. Une ligne de 20 000 volts a été endommagée sur la commune de Portets. L’électricité a été rétablie dimanche vers 20 h 30 dans la plupart des foyers de Castres-Gironde. 
L'essentiel des interventions a porté dans le sud-ouest sur des chutes d'arbres sur les voies, des câbles électriques à terre, des mises en sécurité de biens, le bâchage de toitures. 
"Quant aux pompiers, ils sont intervenus à 529 reprises en Gironde, 200 dans les Pyrénées-Atlantiques, 459 en Charente-Maritime, et 170 dans les Landes où 47 personnes ont dû être évacuées d’un camping à Aureilhan. Un arbre a également endommagé le toit d’une maison à Poyartin tandis qu’à Lacanau, c’est un tronc d’arbre qui s’est abattu sur le groupe scolaire. À Lanton, le toit d’une station-service a été emporté par une rafale. L’essentiel des interventions a porté sur des arbres en travers des routes ou des voies ferrées, des câbles électriques à terre et le bâchage de certaines toitures plus ou moins envolées."
"Pour la forêt, enfin, les sols étant détrempés par les pluies de ces derniers jours, les pompiers lancent un message de prévention. «Des arbres sont fragilisés par l’eau et le vent de la tempête Amélie. Cela va encore souffler dans les prochains jours. Ce qui peut générer des chutes d’arbres. Il est fortement déconseillé de s’y aventurer." [ www.girondevigilante.canalblog.com ]


Notre village de Guillos n'a pas été épargné non plus puisque beaucoup d'habitants Guillossais se sont très vite vus privés d'électricité. ENEDIS chargé du réseau électrique a été particulièrement sollicité afin de rétablir au plus vite l'électricité chez les usagers Guillossais.

                                  Pour les
sinistrés de Guillos , merci de s'adresser à ENEDIS

           Service client ENEDIS pour déclarer les sinistres.
   
Nos conseillers vous accompagnent pas à pas et répondent à vos questions. 

                   09 69 32 18 67  choix n°2  
           
09 72 67 50 + n° de votre département

            Du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00    

                                                       
(appel non surtaxé)                     

      

Le point du 5 novembre à 12h00 :

Moins de 10 000 foyers privés d’électricité en région Nouvelle Aquitaine. Nous restons mobilisés pour rétablir le courant. [ENEDIS]

Chapeau bas et un GRAND MERCI aux TECHNICIENS d'ENEDIS et à tous les SAPEURS-POMPIERS sollicités en GIRONDE !

    Rechercher

  •  
  •