A C T U A L I T E S
  29-06-2013  SPORT : Le 100ème TOUR de FRANCE, édition 2013, démarre le samedi 29 juin à PORTO-VECCHIO (CORSE du SUD)


                                                     
Ce Tour de France 2013 partira de la Corse pour la première fois de l'histoire du Tour.
Depuis la création de cette course en 1903, la Corse n'a pour l'instant jamais figuré dans aucune étape.
Le parcours, avec un départ de Porto-Vecchio (Corse du Sud) est donc inédit. Pour la première fois, les
organisateurs (Amaury Sport Organisation) ont choisi un départ depuis la Corse, et donc en dehors de l'hexagone.
Le Tour qui fête cette année ses 100 bougies, s'élancera le samedi 29 juin 2013 pour 200 km de plaine entre
Porto-Vecchio et Bastia.
Le lendemain, les coureurs partiront de Bastia (Haute-Corse) pour aller à Ajaccio, via 155 km de moyenne montagne. Enfin, la 3ème et dernière étape sur l'"Île de Beauté" reliera Ajaccio et Calvi, pour 145 kms de
plaines et d'ascensions.
Il y aura deux étapes dans les Pyrénées mais aucune en Aquitaine.
198 coureurs et 22 équipes s'élanceront sur la ligne de départ, à Porto-Vecchio.

      

Carte officielle du TOUR de FRANCE 2013


Carte (WIKIPEDIA)


                                                              Tour de France 2013

                                                          
Du samedi 29 juin au dimanche 21 juillet 2013, le 100e Tour de France comprendra 21 étapes pour une distance
de 3 404 kilomètres.

Les particularités de l'épreuve

  • 7 étapes de plaine
  • 5 étapes accidentées
  • 6 étapes de montagne avec 4 arrivées en altitude
  • 2 étapes contre la montre en individuel
  • 1 étape contre la montre par équipe
  • 2 journées de repos

10 villes étapes inédites

Porto-Vecchio, Bastia, Ajaccio, Calvi, Cagnes-sur-Mer, Saint-Gildas-des-Bois, Saint-Pourçain-sur-Sioule, Givors, Chorges, Annecy-Semnoz

Le Tour de France continue mais le dopage gangrène le sport et en particulier le cyclisme. Beaucoup de célébrités
du cyclisme ont avoué, d'anciens champions n'ont-ils pas eux aussi fait usage de produits dopants ?
Bon nombre ont reconnu avoir eu recours à l'EPO ou à d'autres substances...
[http://www.cyclisme-dopage.com/]
L'un des plus célèbres du monde cycliste, l'Américain Texan Lance ARMSTRONG, sextuple vainqueur du Tour de
France, après avoir menti puis avoué, a été déchu de ses sept titres de vainqueur du Tour de France 
(de 1999 à 2005)...
Après les aveux de Jan Ullrich qui a reconnu avoir "eu recours aux traitements" du docteur Fuentes, après les accusations de dopage autour de Laurent Jalabert, Lance Armstrong estime lui qu'il est "impossible de gagner
le Tour de France sans dopage".
Lance Armstrong qui a avoué s'être dopé face à Oprah Winfrey, célèbre journaliste Américaine, en janvier dernier, rappelle qu'il n'est pas l'inventeur du dopage, lequel "existe depuis l'Antiquité et existera toujours".
La culture du dopage "ne finira jamais", a-t-il ajouté, dans une interview au journal Le Monde
Suite à l'enquête de l'Agence Américaine anti-dopage (USADA), l'UCI a décidé de retirer à Lance Armstrong
ses 7 titres de vainqueur du Tour de France, en 2008... En 1998 il y a eu une vingtaine de cas de dopage à
l'EPO.
"C'était une période malheureuse et probablement tout le monde a enfreint les règles et menti à propos de ça"
a-t-il déclaré sur cyclingnews.
Ainsi officiellement le Tour n'a pas de vainqueur, entre 1999 et 2005.
A noter qu'Armstrong n'a pas été convié à la 100ème édition du Tour.
Mais Lance Armstrong n'est pas seul à s'être dopé, avoir menti ou nié, d'autres aussi ont triché au cours de la
période 1998-2005...
Et le journaliste de la RTBF, Rodrigo Beenkens, de déclarer : ""Les plus grands scandales de dopages ces dernières années sont le fait d’enquêtes judiciaires, il ne faut pas l’oublier"."On se focalise beaucoup sur les coureurs, mais il ne faut pas oublier qu’on ne se dope jamais seul qu’il y a des complicités des responsabilités à différents degrés", insiste-t-il, en rappelant le rôle des fédérations, mais aussi "les sponsors, les médecins, les entraineurs sans scrupules, les préparateurs physiques comme Ferrari ou Fuentes", qui sont, dit-il, "de véritables stars mondiales".
Quant à l'ancien champion cycliste Français Bernard Hinault, il déclare "On veut tuer le Tour de France" a râlé le Blaireau. " Il faut arrêter de sortir les morts. On a l’impression qu’on veut tuer le cyclisme. On veut tuer le Tour de France. " C’est toujours le vélo qui prend. On n’est peut-être pas plus blanc que les autres, mais on n’est pas plus noir non plus. […] Il faut arrêter de se foutre de notre gueule ! Qu’on traite tout le monde sur le même pied d’égalité ! Qu’on mette les mêmes contraintes à tous les sports que celles qu’on met aux cyclistes et
là ils pourront ouvrir leur gueule, mais pour l’instant ils n’ont pas intérêt à l’ouvrir "... [station de radio Europe 1]

En conclusion, on peut dire que compte-tenu de l'apparition de nouvelles substances dopantes, et de certaines qui restent totalement indétectables dans un échantillon d'urine prélevée, on ne peut que rester perplexe et interrogatif devant les performances de certains coureurs, même s'ils cherchent à se dédouaner ou prétendre être de bonne foi.
Il est tout à fait possible de faire le Tour de France en étant dopé du début à la fin sans se faire prendre, vu l'existence de nombreuses substances dopantes indétectables !
Peut-on aujourd'hui gagner une telle course, le Tour de France, si éprouvante, si longue, au prix de difficultés
notamment les étapes de montagnes, pendant trois semaines, sans avoir recours à des produits illicites, avec
seulement des fruits, des vitamines, des toniques et de l'eau minérale ?
Selon Lance Armstrong, il est impossible de gagner le Tour de France sans se doper... Le site Internet "
www.cyclisme-dopage.com ", révèle que sur 7883 coureurs depuis 45 ans, 2805 d'entre eux ont été contrôlés
positifs ou ont avoué s'être dopés.
Après la performance exceptionnelle du coureur Anglais Christopher Froome, actuel porteur du maillot jaune, 
lors de l'étape de montagne à Ax 3 Domaines, y-a-t-il possibilité de suspicion, certains s'interrogent...
Simple coïncidence ou pas, on peut rester perplexe et dubitatif ?
Il se murmure qu’un nouveau produit encore indétectable, l’Aicar, ferait fureur dans le cyclisme actuel.
Le champion Anglais, de l'équipe Sky, est-il au-dessus de tout soupçon ? Même s'il affirme devant des
millions de téléspectateurs sur la chaîne France 2 ne pas être dopé, à la question du journaliste sportif
Gérard Holtz, de la chaîne publique tv France 2...
Au travers de ce Tour 2013, le spectre du dopage ne vient-il pas de resurgir ?
"Le cyclisme est encore malade", de ce fléau qu'est le dopage, telle est l'opinion d'Antoine Vayer, ancien
entraîneur chez Festina et désormais spécialiste de la lutte antidopage.
Le Tour 2013 fera-t-il oublié le dopage, sûrement que non !

Le Tour de France reste la manifestation sportive cycliste la plus prisée dans le monde, comme le sont
le Tour d'Italie "le Giro", ou le Tour d'Espagne "la Vuelta". Appelé aussi la Grande Boucle, le Tour demeure une grande fête populaire, passionnante, captivante, fascinante, par la présence de ses coureurs Français et étrangers, sa caravane, son public avec de nombreux spectateurs, la beauté des paysages des régions en traversant moultes départements de l'hexagone.
Certes on ne peut qu'éprouver du respect, de l'admiration devant les performances de certains champions du
monde cycliste, cependant il est dommage que le dopage ternisse un peu cette compétition cycliste extrême-
ment appréciée et populaire, en France.
Cependant, il ne faudrait pas montrer du doigt et incriminer exclusivement le cyclisme, le dopage existe dans 
pas mal de spécialités sportives, notamment l'athlétisme...
"Les Français Laurent Jalabert, Jacky Durand et Laurent Desbiens figurent parmi les coureurs dopés à l'EPO durant le Tour de France 1998 selon les informations contenues dans le rapport de la commission d'enquête sénatoriale sur l'efficacité de la lutte contre le dopage, publié mercredi 24 juillet 2013."
Il a été établi par la Commission Sénatoriale que l'Italien Marco Pantani, vainqueur du Tour 1998 décédé en 2004, et son dauphin, l'Allemand Jan Ullrich, avaient eux aussi eu recours à l'EPO...
En savoir plus: http://www.sport.fr/cyclisme/tour-de-france-dopes-98-jalabert-durand-desbiens-317787.shtm#ixzz2aB8M4ADu

    

Document [ "idé" ],
SUD OUEST
"idé" est une agence leader en infographies, pour le Web le print et la télévision. 

En ce dimanche 21 juillet 2013, c'est donc le coureur Britannique Christopher Froome, à 28 ans , qui remporte la 100ème édition du Tour de France, et appartenant à l'équipe Sky. Son dauphin le deuxième est le Colombien
N.Quintana Rojas, de l'équipe Mov, et le troisième l'Espagnol J.Rodriguez Oliver, de l'équipe Kat.
Le premier Français termine à la quinzième place, Roland Bardet, de l'équipe Alm.
 

    Rechercher

  •  
  •