A C T U A L I T E S
  03-05-2020  DÉCONFINEMENT : CE GOUVERNEMENT NOUS PREND (65 % de Français) POUR QUI ? des enfants, des adultes, ou des imbéciles ?

Pour près des deux-tiers des Français (65%), l'exécutif "n’est pas à la hauteur de la situation" depuis le début de la crise sanitaire, le même pourcentage que le mois dernier. Et 62% ne font pas confiance au gouvernement pour réussir le déconfinement à partir du 11 mai ( 
baromètre politique Odoxa-CGI pour France Inter, l’Express et la Presse Régionale).

Il est vrai qu'avec ce Gouvernement, depuis bientôt 3 mois, ce sont tromperies, mensonges, rétropédalages, méprises, informations hasardeuses, incohérences, contradictions, hésitations, avis différents selon les Ministères, on ne peut s'étonner que les FRANÇAIS n'aient plus confiance en nos gouvernants.
On conçoit que ce virus si mystérieux, tellement inconnu, extrêmement contagieux, dangereux et virulent, pose bien des problèmes et des questions aux scientifiques, chercheurs, virologues, infectiologues, médecins... et finalement à nos gouvernants politiciens. Car ils sont loin de tout connaître sur ce Coronavirus et il leur faudra plus de recul, plus de temps, sur cette infection virale pour en savoir plus... 

Il y a des discordances et des divergences parfois entre les médecins, qui ont des avis différents sur ce coronavirus. Des discordances aussi entre les gouvernants et les scientifiques...
Nous Français sommes déroutés, découragés, désemparés et nous nous interrogeons et sommes plongés dans l'inquiétude, l'incertitude, face à cette crise gravissime très anxiogène.
Les Français ne savent plus à quel saint se vouer, en perdent leur latin !
Qui est Jean CASTEX, le monsieur "déconfinement" du Gouvernement ? (Avec 20 Minutes)

Encore une déclaration surprenante du Ministre des Solidarités et de la Santé Olivier VERAN  le gouvernement a souligné dimanche 3 mai que la date du 11 mai choisie pour engager le déconfinement du pays pourrait être remise en question si le nombre de nouveaux malades devait être trop élevé.

DERNIÈRE MINUTE : Le chef de la Diplomatie Américaine, Mike POMPEO, a déclaré avoir de "nombreuses preuves" que le coronavirus vient d'un laboratoire de Wuhan, en Chine. Vu sur la chaîne CNEWS...
D'autres chaînes ont donné la même information...LCI, BFMTV...

Selon la chaîne FRANCE 24, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a affirmé samedi dans une interview qu'il y avait un "nombre significatif de preuves" que la pandémie de Covid-19 soit partie d'un laboratoire de la ville chinoise de Wuhan. 
Le Covid-19 créé en laboratoire ? Mike POMPEO, le chef de la diplomatie Américaine, a affirmé qu'il existait un "nombre significatif de preuves" que le nouveau coronavirus provient d'un laboratoire de la ville chinoise de Wuhan, berceau de la pandémie. 
"Il existe des preuves immenses que c'est de là que c'est parti", a insisté le Secrétaire d'État Américain, interviewé sur la chaîne ABC, refusant de dire s'il pensait que le virus avait été libéré intentionnellement par Pékin. "La Chine est connue pour sa propension à infecter le monde et à utiliser des laboratoires ne respectant pas les normes", a-t-il développé. "Ce n'est pas la première fois que le monde est mis en danger à cause de virus provenant de laboratoires chinois." Mike Pompeo a par ailleurs dit regretter le manque de coopération des autorités chinoises afin de faire la lumière sur l'origine de la pandémie.
"Ils continuent d'empêcher l'accès aux Occidentaux, aux meilleurs médecins", a-t-il dénoncé. "Il faut que nous puissions aller là-bas. Nous n'avons toujours pas les échantillons du virus dont nous avons besoin.
"
Le président américain, Donald TRUMP, avait déjà lié jeudi le nouveau coronavirus à l'Institut de virologie de Wuhan et menacé la Chine de taxes punitives.

Un rapport des agences de renseignement occidentales a déclaré samedi que 
la Chine aurait "détruit les preuves de l'apparition du virus." D'après la chaîne [ www.i24news.tv ]

Toutefois, une bonne nouvelle pour les amoureux de la nature et de la forêt, le Gouvernement 
 a indiqué que les forêts seront à nouveau accessibles le 11 mai, date du début du déconfinement.
"Rendez-nous nos plages" pouvait-on lire sur certaines banderoles, à juste titre.
 À la une même de certains journaux comme LE TÉLÉGRAMME par exemple (Bretagne) "La mobilisation Bretonne pour rendre les plages de nouveau accessible ne cesse de s'amplifier" écrit le périodique Breton... De nombreux Maires de stations balnéaires mécontents réclament le retour à la plage...Des maires du littoral se mobilisent partout en France pour faire rouvrir les plages, si possible dès la fin du confinement. 
Une pétition a par exemple été lancée pour "rouvrir les plages du littoral pour la pratique d'une activité sportive". Elle a déjà recueilli 30 000 signatures et est adressée aux préfets de Nouvelle-Aquitaine, des Pays-de-la-Loire, de Bretagne et de Normandie. "Nous demandons donc la réouverture des plages pour les surfeurs, les nageurs, les joggers, les promeneurs et toute autre personne pratiquant une activité physique pour une durée déterminée sans regroupement sur la plage, ni sur les parkings et en respectant les distances de sécurité à l’eau et sur terre" indique le texte. 
Le maire de Cagnes-sur-mer, dans les Alpes-Maritimes, estime que si l'on peut rouvrir les écoles, on peut bien rouvrir les plages : "prenons les mêmes mesures sanitaires, respectons les distanciations sociales, en se lavant les mains, en mettant  du gel..." Il s'adresse également aux professionnels, qui exploitent des plages privées : "vous ne collerez pas les matelas les uns sur les autres! Si vous ne faites pas respecter ses règles, je vous dis que vous ne jouez pas le jeu, que vous ne respectez pas les autres et je ferme la plage".
Cependant des Maires restent divisés car certains redoutent un envahissement de leurs plages dans la mesure où ils ne respecteraient pas les gestes barrière et la distanciation physique.
Comme l'a annoncé le Premier ministre mardi, cette interdiction, mise en place le 15 mars, ne bénéficiera d'aucun allègement lié au déconfinement, du moins dans un premier temps, à savoir au moins jusqu'au 1er juin.
Mais alors quel manque à gagner pour les milliers de tenanciers de bars, brasseries, restaurants, Hôtellerie, camping-caravaning, en bordure de mer, qui sont toujours les grandes victimes de ce confinement ! Et que pensez de tous les autres, dans toutes les régions de France, qui subissent le même sort...  
 
On pourrait aussi dire "Rendez-nous nos forêts", les forêts, un beau précieux cadeau de la Nature, tellement indispensables !
Les Franciliens lourdement impactés par ce Covid-19, pourront profiter à partir du 11 mai, de quelques poumons verts de la région. Dans un tweet, le Gouvernement a indiqué que les forêts seront à nouveau accessibles le 11 mai et qu’importe si le département soit classé vert ou rouge. Les Franciliens pourront donc se rendre dans la forêt de Fontainebleau (Seine-et-Marne) par exemple. Les forêts étaient interdites d’accès depuis le 19 mars. 
Et chez nous en Nouvelle-Aquitaine nous avons la chance de posséder de nombreuses forêts, sources d'air pur et d'oxygène, largement propices aux balades et aux randonnées pédestres, tout en continuant à utiliser les gestes barrière, et distanciation physique et masque...
Autre bonne nouvelle pour la jeunesse : le Gouvernement va allouer une somme de 200 € à tous les jeunes de moins de 25 ans en difficulté et en situation précaire (800 000), suite cette maladie pandémique et le confinement qu'elle a entraîné.
Par contre on apprend que les Sénateurs ne valideront pas le plan de déconfinement du Premier Ministre. Nous apprenons aussi que l
e Premier ministre Edouard PHILIPPE a annoncé lundi que le Gouvernement était prêt à envisager une reprise des offices religieux à partir du 29 mai en France si l'évolution de l'épidémie de coronavirus ne se dégradait pas dans les semaines suivant le déconfinement, fixé au 11 mai. 
Ce mercredi 06 mai, le Président MACRON au côté du Ministre de l'Économie et des Finances Bruno LE MAIRE et du Ministre de la Culture Franck RIESTER, lance un plan de sauvetage pour la CULTURE particulièrement délaissée depuis le 15 mars. En effet le monde du spectacle, cinémas, théâtres, cabarets, music-halls, festivals, musées... sont très impactés par cette crise sanitaire. 

    Rechercher

  •  
  •