A C T U A L I T E S
  30-05-2020  STOP COVID

                           

Apple et Google ont annoncé le 10 avril qu’ils travaillaient main dans la main pour faciliter le traçage numérique via Bluetooth. Les deux géants, rivaux dans l’univers des smartphones avec leurs systèmes d’exploitation respectifs iOS (iPhone) et Android (autres smartphones), vont développer une solution d’interopérabilité des applications entre leurs deux environnements. Les applications des autorités de santé (parmi lesquelles, sans doute, Stop Covid) pourront communiquer qu’elles soient installées sur un iPhone ou sur un système Android. Dans les mois à venir, Apple et Google travailleront « à la mise en place d’une plateforme plus large de traçage des contacts basée sur le Bluetooth en intégrant cette fonctionnalité aux plateformes sous-jacentes ». Une sorte de socle technique sur lequel pourront s’appuyer des développeurs d’applications tiers. « Le respect de la vie privée, la transparence et le consentement sont de la plus haute importance dans cette initiative », précisent Apple et Google. https://www.quechoisir.org/ ]

Stop Covid est une application à télécharger sur son smartphone qui enregistrera, une fois la fonction Bluetooth de l’appareil activée, les personnes avec qui vous êtes en contact pendant environ 15 minutes au moins. Ainsi, si l’une d’entre elles se déclare malade du Covid-19, l’application vous préviendra. Vous pourrez ainsi vous faire tester ou vous placer spontanément en quarantaine pour limiter la propagation du virus.

StopCovid est une application de « contact tracing » qui consiste à informer une personne qu’elle a été en contact avec un individu diagnostiqué positif au Covid-19 dans les jours précédents, afin qu’elle puisse prendre toutes les précautions nécessaires et éviter de contaminer d’autres personnes. Pour ce faire, StopCovid utilise le protocole ROBERT – pour ROBust and privacy-presERving proximity Tracing – qui permet, grâce aux signaux Bluetooth émis par le téléphone d’une personne, de mémoriser l’historique de ses contacts, tout en respectant sa vie privée. Ainsi, avec StopCovid, vous serez prévenu si vous avez croisé dans les jours précédents quelqu’un qui a ensuite été testé positif au Covid-19, une information essentielle pour empêcher l’épidémie de redémarrer.

L’application StopCovid est développée sous la supervision du ministère de la Santé et du secrétariat d’État chargé du Numérique. L’Inria, Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique, a été chargé de développer un prototype d’application et d’instruire les différentes questions techniques. Les travaux s’appuient également sur l’ANSSI pour garantir la résilience et la sécurité des solutions étudiées et associe également la CNIL afin d’apporter les garanties nécessaires de protection de la vie privée. Plusieurs entreprises ont également mises à contribution dont Capgemini, Orange, et Dassault Systèmes.
 
Concrètement, si vous avez téléchargé l’application et que vous venez d’être testé positif, vous pouvez alerter l’ensemble des personnes utilisatrices de l’application avec qui vous avez été en contact rapproché dans les derniers jours et que vous avez peut-être contaminées. 

Avant dernière étape de franchie pour StopCovid, la CNIL vient de donner son feu vert malgré des améliorations à apporter. Le parlement doit encore se prononcer mercredi et jeudi. En cas d’approbation, l’application pourrait être disponible ce week-end sur Android et iOS.

L'installation de l'application est basée sur le volontariat et n'est pas obligatoire ! 
 il s’agira d’une démarche volontaire, Emmanuel MACRON l’a rappelé lors de son allocution du 13 avril. Mais plus les utilisateurs seront nombreux, plus l’application sera efficace. Selon une étude de l’université d’Oxford (Royaume-Uni), il faudrait que 60 % de la population installe l’appli pour qu’elle aide à enrayer l’épidémie. D’autres sources évoquent des proportions moindres, à partir de 25 % de la population.

L’Assemblée nationale a voté assez largement, mercredi 27 mai 2020, pour l’application pour smartphone StopCovid. Un outil de traçage numérique censé aider à lutter contre l’épidémie, mais décrié par l’opposition et quelques « marcheurs » qui y voient des atteintes aux libertés individuelles. Le Sénat doit également se prononcer dans la soirée.
Le Secrétaire d'État au Numérique Cédric O a annoncé ce mardi que l’application StopCovid sera prête le 2 juin pour accompagner le déconfinement. Elle doit permettre de tracer les contacts avec des personnes diagnostiquées positives au coronavirus. Nouveauté également annoncée : StopCovid se fera sans Apple et Google.

« Aujourd’hui, on peut se dire qu’on sera prêt pour le 2 juin », a affirmé Cédric O sur BFM Business. Lors de la présentation de son plan de déconfinement, le Premier ministre Edouard Philippe avait maintenu sa confiance dans le projet, qui suscite des critiques jusqu’au sein de la majorité, réaffirmant vouloir le sou(...) Lire la suite sur 20minutes


    Rechercher

  •  
  •